[Avis] Dunkerque de Christopher Nolan

Avis express sur “Dunkerque” de Christopher Nolan, l’un des films les plus attendus par Hollywood et, il faut le dire, par les cinéphiles. Film à gros budget, tourné sur quatre destinations dont la ville de Dunkerque… Le réalisateur souhaitait que le film soit visible en 70 mm et en Imax… Je l’ai vu en 4K et voici mon avis.

Synopsis :

Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940.

 

AVIS :

Faut-il encore présenter Christopher Nolan ?  C’est l’un des metteurs en scène les plus à la mode et les plus clivants de Hollywood.
Avant de se lancer à corps perdu dans le tournage de ce film de guerre,  Nolan  a réalisé entre autres la trilogie «The Dark Knight», déclinant l’univers du sombre super héros Batman , ainsi que deux films de science fiction bluffants visuellement et au scénario intelligent : « Inception » et « Interstellar ».

Commençons par le positif : Dunkerque est hyper spectaculaire, il y a de la tension – j’étais dans tous mes états pendant le film, et à la fin limite K.O. Visuellement c’est du grand art. C’est un film épique. On sent que Christopher Nolan s’est totalement investi dans le film. je vous renvoie à la page Wikipédia du film afin que vous puissez juger du soin apporté à la préparation et au tournage. Je ne suis pas historienne, il y a bien quelques anachronismes (pointées ici) mais la reconstitution m’a semblé exacte. Le fait que le film ait été largement tourné à Dunkerque, avec des avions et des bateaux d’époque contribue à mon impression positive et à une certaine émotion

En parlant d’émotions, certaines scènes devraient faire battre votre coeur ou vous mettre la larme à l’oeil,  notamment l’arrivée des bateaux de plaisance ….

D’autant plus que la direction d’action est bonne, ou du moins ne comporte pas de couac comme la mort de Marion Cotillard dans The Dark Knight Rises. Le casting  est principalement composé d’inconnus et les stars ont finalement très peu de texte. Dans l’ensemble le film s’attarde plus sur les actes des personnages que leur paroles.

On peut tout de même distinguer quelques rôles principaux.
En pilote héroïque de la RAF, Tom Hardy est presque aussi mutique que dans Mad Max fury Road.
Cillian Murphy, un habitué du cinéma nolanien a un petit rôle certes, mais important tout de même car il montre les traumatismes et le choc engendré par la guerre…

Les jeunes soldats Fionn Whitehead et Aneurin Barnard ne parlent que très peu mais nous embarquent totalement avec eux.
Le chanteur Harry Styles (l’idole des jeunes, membre du groupe One direction) est sobre et convaincant dans ses débuts au cinéma en truffion britannique.
Mark Rylance hérite du plus beau rôle, un civil père de famille partant sur son petit bateau pour sauver les soldats. Kenneth Branagh lui est plus théâtral (on ne se refait pas !) en militaire chevronné, un capitaine britannique.

Comme souvent, Christopher Nolan sème une certaine confusion dans sa mise en scène.
Certains spectateurs pourront donc lui reprocher de ne pas développer véritablement son histoire et ses personnages. Mais justement ne serait-ce pas pour nous faire ressentir la confusion des soldats et civils embarqués dans cette guerre ? S’il n’y avait que des personnages héroïques dans le film,- je vous rassure, il y en a bien un ou deux- quid de l’identification de tout un chacun ?

La narration destructurée est faite pour nous déstabiliser et refléter la détresse des soldats au milieu du chaos ambiant. Sans trop en dire, la narration est ventilée entre trois axes, trois temporalités différentes : l’air (les avions), la terre (la plage) et la mer ( l’évacuation par la Marine et les civils venant à la rescousses)… Cette déconstruction  peut “sortir” du film
Malgré tout, la tension est là : entre deux ou trois moments plus “calmes”, la violence surgit :  coups de feu, naufrage, crash d’avion… La mort elle est omniprésente, et imprévisible.

Et l’immersion, notamment grâce aux scènes maritimes et aériennes, est garantie. Enfin la musique de Hans Zimmer, même si elle est très présente, contribue à la tension générale. Là encore c’est subjectif, certains trouveront que la bande son en fait trop. En tout cas,  il faut souligner une chose :  le film est relativement court (1h45) et intense. On ne pourra pas reprocher à Nolan de radoter…

En résumé, Dunkerque est très spectaculaire, on y trouve de la tension, de l’émotion, de bons acteurs mais le film de Christopher Nolan ne m’a pas totalement convaincue par la narration, même si structurer le film en trois points de vue est une idée intellectuellement brillante  …  Enfin, le film présente un grand intérêt du point de vue historique.
Ce n’est certes pas le premier film sur l’Opération Dynamo, mais c’est une œuvre à voir au cinéma. D’ailleurs les spectateurs ne s’y sont pas trompés : “Dunkerque” a connu le meilleur démarrage en termes d’entrées pour un film de guerre depuis 2005.

 

Dunkirk

de Christopher Nolan;

Avec : Fionn Whitehead, Aneurin Barnard, Harry Styles, Mark Rylance, Tom Glynn-Carney, Barry Keoghan, Tom Hardy, Cillian Murphy, Jack Lowden, James D’Arcy, Kenneth Branagh… Durée : 106 mins.

 

Dunkerque, le livre de Joshua Levine :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *