[Avis] Bonjour Tristesse – Otto Preminger (1958)

 

Retour dans les années 50 avec le film “Bonjour Tristesse”, d’après le roman de Sagan.

Cover of "Bonjour Tristesse"

Jean Seberg

Un livre, un film

“Adapté du célèbre best-seller de Françoise Sagan, le film d’Otto Preminger est sans doute moins connu que le livre au triomphe mondial. Pourtant, malgré les nombreuses adaptations cinématographiques, le « Bonjour Tristesse » d’Otto Preminger est la version la plus fidèle du roman et surtout la plus réussie.

(In dossier de presse)

Synopsis

Le film et le livre racontent le quotidien de Cécile (Jean SEBERG), une jeune fille de 18 ans qui vit à Paris avec son père Raymond (David NIVEN), un richissime et séduisant veuf quadragénaire. Comparée à son père volage, la vie de Cécile semble bien ennuyeuse et lors d’un séjour sur la Côte d’Azur, la jeune fille insouciante va voir sa vie basculer et s’enfermer dans une tristesse sans fin. (in DP)

Mon avis

Le film est très fidèle au roman (à part les couleur de cheveux des héroïnes).
Le casting fait rêver.
Deborah Kerr est superbe dans le personnage, pleine de passion refoulée : elle rejoint en cela son personnage dans “le Narcisse Noir“.
La jeune Jean Seberg incarne Cécile, double de l’auteur, qui joue à être adulte. Exaspérante par moments, grave dans d’autres : fragile toujours ! Et quel beau plan final … Quand on connaît le triste destin de l’actrice, on est assez ému…
Mylène Demongeot joue la ”blonde”. Avec humour. Et David Niven, le père séducteur et irresponsable.
Maintenant, les atermoiements de Cécile, jeune fille hyper gâtée, que ce soit dans le roman, ou dans le film, semblent un peu dépassés. On comprendra mieux sa tristesse vers la fin du film…
Le livre avait beaucoup choqué à sa sortie, de nos jours, ce ne serait plus le cas.
Le film, lui, témoigne d’une époque révolue. On y aperçoit le Quartier Latin dans toute sa splendeur, les fêtes à Saint-Germain des prés, et Juliette Gréco qui chante “Bonjour Tristesse”.
Et là, tout à coup, tout prend un air délicieusement désuet…

20111022-151705.jpg

Pour aller plus loin :

Site officiel
Mon billet sur le biopic de 2008 vu dans le cadre du Challenge Sagan…

BLU RAY / DVD

affiche-bonjour-tristesse-2016
Bonjour Tristesse réalisé par Otto Preminger – Avec Deborah Kerr, David Niven, Jean Seberg, Mylène Demongeot, Geoffrey Horne ,Noir et blanc, Cinémascope Audio : Anglais (DTS-HD 2.0), Français (DTS-HD 2.0) Sous-titres : Français Région : Région B/2 (Plus d’informations sur les formats DVD/Blu-ray.) Studio : Carlotta Films Date de sortie du DVD : 23 novembre 2016 Durée : 94 minutes

 

Edit 23/11/2016

Un blu ray et un DVD ont été édités par Carlotta Films. Je ne m’attarderai pas sur la restauration 4K, mais passerai directement aux bonus .  Les bonus chez Carlotta sont en général très fournis et de grande qualité. Avec  le bonus nommé “Un charmant petit monstre”,  on a droit à une discussion d’un quart d’heure avec Denis Westhoff (fils de Françoise Sagan) sur l’ adaptation du roman de sa mère par Otto Preminger

Autre complément compris dans le disque : un documentaire de vingt minutes sur la relation entre Saul Bass ( créateur du générique de début du film) et le réalisateur Otto Preminger.

 

2 commentaires sur “[Avis] Bonjour Tristesse – Otto Preminger (1958)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *