[Blu-Ray] Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar, la saga et l’Histoire

Aujourd’hui c’est la JOURNEE MONDIALE DE LA MER et le thème est cette année « Connecter navires, ports et personnes » .
C’est donc le bon moment pour reparler de PIRATES DES CARAÏBES , d’autant plus que le dernier volet, LA VENGEANCE DE SALAZAR est sortie ces jours-ci en avant-première en achat digital, et que les Blu-ray et DVD accosteront dans quelques jours dans tous les comptoirs de France ( le 6 octobre de l’an de grâce 2017).
Voici donc un article multifonctions où  l’on causera pirateries, mythes qui ont inspiré les Pirates des Caraïbes et test de Blu-ray. A l’abordage !

 

Nota Bene :  Amis moussaillons, la partie Pirates de Caraïbes est issue en grande partie du communiqué de presse de Disney pour la Journée de la Mer. J’y rajoute juste mon grain de sel.

Pour en savoir plus sur la saga, vous pouvez regarder l’infographie.
Dans cet article vous pourrez aussi découvrir mon avis sur LA VENGEANCE DE SALAZAR.

 

La saga des Pirates des Caraïbes a donné un nouveau souffle au films de pirates. Tout est parti d’une attraction, celle de Pirates of the Caribbean (ouverte en 1967 à Disneyland, en Californie.) Le premier film était une prise de risque car le genre était considéré comme ringard en 2002. Les pirates de chez Disney sont des brigands, mais sympathiques… A l’image de Jack Sparrow, une trouvaille et un personnage déjà mythique (son nom est cité dans une chanson de Michael Bolton)… incarné par Johnny Depp qui ne lésine ni sur les dreadlocks ni sur le khôl…

Les Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout… ? (titre d’un film d’animation Aardman plutôt rigolo.)

Dans la vraie vie, les pirates  étaient certes hors-la-loi  mais il possédaient « un sens de la camaraderie très fort et répondaient à un code d’honneur très respecté. Ainsi, ils élisent un capitaine démocratiquement et le respectent. Le partage du butin est lui aussi très réglementé et les pirates blessés sont bien récompensés. Ceux qui ont perdu un membre au combat reçoivent une part supplémentaire du butin. Le vol et la trahison sont sévèrement punis, par exemple en abandonnant le pirate sur une île déserte avec un baril d’eau et une arme. »

On le voit clairement dans le film : on peut exiger un pourparler (« parler » en français dans le texte), l’équipage offre un tribut au capitaine pirate…

Le signe distinctif des pirates est bien entendu  le pavillon pirate souvent composé d’une tête de mort et de tibias croisés, qu’ils hissaient sur le plus haut  mât du navire.
« Chaque pirate créait son propre pavillon et avait une  signification. Le crâne et les os étaient le symbole de la mort. Le pavillon rouge signifiait « sans quartier », c’est-  à-dire pas de survivant. »

Les pirates célèbres

Barbe Noire

« Un des pirates les plus connus est Barbe Noire, un pirate anglais qui régna par la terreur sur les Caraïbes de 1716 à 1718. Il avait l’habitude de porter, au combat ou non, plusieurs épées, couteaux et pistolets. A bord du navire Concorde – rebaptisée Queen Anne’s Revenge (La Vengeance de la Reine Anne) – il s’est forgé une solide réputation de pirate téméraire et cruel en attaquant régulièrement les installations navales et côtières des Antilles et de la côte atlantique de l’Amérique du Nord.(…)  Une légende raconte que son corps, après avoir été jeté à la mer, aurait fait 2 fois le tour du bateau à la nage avant de couler… »

Barbe Noire est apparu au cinéma plusieurs fois depuis 1952. Dans PIRATES DES CARAÏBES : LA FONTAINE DE JOUVENCE, le personnage de Barbe Noire est incarné par Ian McShane.

Khayr ad-Din

« Le personnage de Barbossa (interprété par Geoffrey Rush dans les films PIRATES DES CARAÏBES) est inspiré de  Khayr ad-Din (1466-1546), dit Barberousse (…).
Grand amiral de  l’Empire  Ottoman et corsaire redoutable, il fut l’un des plus grands marins de son époque.  »

Barbossa apparaît dans le premier Pirates des Caraïbes, on découvre à cette époque que c’est un fantome, on le retrouvera par la suite, et il devient de plus en plus humain dans tous les sens du terme,et particulièrement dans le 5e volet de la saga !

Mythes et légendes marines

  • Le Trident de Poséidon (PIRATES DES CARAÏBES : LA VENGEANCE DE SALAZAR)
    « Poséidon est le Dieu des mers et des océans dans la mythologie grecque. Souvent représenté chevauchant un char attelé à des créatures mi-chevaux mi-dauphins, son arme la plus emblématique est certainement le Trident. Celui qu’il possède lui a été offert par les Cyclopes pendant la Titanomachie, la Guerre des Titans. Ce Trident est le véritable symbole de son pouvoir, l’arme qui lui permet de contrôler les océans.
    C’est cette arme invincible que cherche Henry Turner pour libérer son père Will Turner de la malédiction du Black Pearl dans PIRATES DES CARAIBES : LA VENGEANCE DE SALAZAR. »

 

  • La Fontaine de Jouvence (PIRATES DES CARAIBES : LA FONTAINE DE JOUVENCE)
    « La Fontaine de Jouvence, aussi appelée fontaine de vie ou encore fontaine d’immortalité, est une fontaine légendaire qui symbolise l’immortalité et la jeunesse éternelle. D’après la légende, elle permettrait de donner la jeunesse éternelle à quiconque boira ou se baignera dans son eau. On la retrouve dans de nombreuses mythologies, telles que la mythologie romaine, germanique, celtique et irlandaise, ainsi qu’au Moyen-Orient. On raconte que le célèbre conquistador Juan Ponce de León, qui accompagna Christophe Colomb lors de sa découverte du Nouveau-Monde, découvrit la Floride alors qu’il cherchait cette fameuse Fontaine de Jouvence. Cette légende historique est en toile de fond du film PIRATES DES CARAIBES : LA FONTAINE DE JOUVENCE. »

 

  • Les limbes de Davy Jones (PIRATES DES CARAIBES : JUSQU’AU BOUT DU MONDE)
    « Le nom de Davy Jones est bien connu des fans de la saga puisqu’on le retrouve sous les traits de Bill Nighy dans PIRATES DES CARAIBES : LE SECRET DU COFFRE MAUDIT et PIRATES DES CARAIBES : JUSQU’AU BOUT DU MONDE. En effet, le terrifiant capitaine du Hollandais volant a été emprunté à une légende bien connue des marins. Le nom de Davy Jones fait référence à une sorte de démon des océans. En anglais, l’expression Davy’s Jones locker désigne le fond de la mer, l’endroit où reposent les marins décédés. »

  • Le Hollandais volant (PIRATES DES CARAIBES : LE SECRET DU COFFRE MAUDIT)
    • Le navire Hollandais Volant tient une place importante dans la saga PIRATES DES CARAÏBES, mais le mythe initial diffère légèrement de la version de Disney. Dans la légende originelle, le capitaine du bateau – qui est l’un des vaisseaux fantômes les plus célèbres des légendes pirates – pris dans une tempête, aurait défié Dieu de couler le navire. Pour punir ce blasphème, Dieu aurait alors condamné son équipage à errer sur les mers jusqu’à la fin des temps.
  • Le Trésor des Aztèques (PIRATES DES CARAIBES : LA MALEDICTION DU BLACK PEARL)
    « Lorsqu’il arrive sur les côtes du golfe du Mexique, berceau de la civilisation aztèque, le conquistador espagnol Hernan Cortes est reçu comme un dieu. L’empereur Montezuma voit en lui le dieu Quetzalcóatl, divinité représentée par un serpent à plumes dans le panthéon des dieux. Selon lui, il serait de retour comme l’avait prédit une prophétie. Reçu pacifiquement en 1518, Hernan Cortes se voit offrir des esclaves, et des trésors inestimables par l’empereur aztèque qui souhaite l’amadouer. (…) Mais la diplomatie n’est que de courte durée puisque les Espagnols attaquent finalement les Aztèques dès 1519. Le mystère reste entier sur le sort qui fut fait aux différents cadeaux. La légende raconte que Cortes aurait caché cet incroyable trésor entre Tenochtitlan (la dernière ville conquise) et Tacuba (originellement appelée Tlacopan), un petit village situé au Nord-ouest de l’actuel Mexico, au bord du lac Texcoco. »
  • Le Triangle du Diable du cinquième épisode est bien entendu le Triangle des Bermudes, lieu redouté des navigateurs depuis des siècles…

LE TEST DU BLU RAY PIRATES DES CARAÏBES

 

Le rendu du Blu-Ray sublime la beauté des décors, et c’est l’une des qualités du film. Un film de pirates sans belles plages,couchers de soleil et villes exotiques, ce serait quand même bien triste. Techniquement parlant ces Pirates sont très bien faits, que ce soient les costumes et maquillages de Javier Bardem et de ses équipiers fantômes, ou encore les requins zombies !

Il y a aussi beaucoup de cascades, et énormément de scènes d’action, et on nous explique les envers du décor dans le making of. Dans les bonus également : le tournage du cameo de Paul McCartney , les souvenirs de tournage de Kaya Scodelario et Brenton Thwaites, le petit reportage de Kevin McNally alias Mr Gibbs, quelques scènes coupées, les photos de tournage du producteur Jerry Bruckheimer … et le bêtisier que voici.

La galette contient aussi deux bandes annonces : « Star Wars VIII : Les Derniers Jedi » et  « Cars 3 » . Ces bandes annonces sont proposées au lancement du BR mais vous pouvez les zapper

Les bonus sont nombreux et assez inégaux mais on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts et pour un bon moment de visionnage.

Le seul reproche que je ferai au blu ray est le suivant :  lorsque vous sélectionnez un élément du menu, ce n’est pas clair visuellement car la couleur de la zone sélectionnée est quasiment identique à celle de la zone non choisie. Bref, il faut vraiment se concentrer !

En revanche j’ai trouvé très sympathique l’idée de signaler la progression dans le film à l’aide de pierres précieuse (des rubis comme dans le film.). Le chapitrage est simple, et la navigation (hihi) dans les différentes parties du film et du disque est très fluide.

PIRATES DES CARAIBES : LA VENGEANCE DE SALAZAR est disponible dès maintenant en avant-première achat digital, le 6 octobre en Blu-ray, Blu-ray 3D et DVD et le 16 octobre en vidéo à la demande.

FICHE TECHNIQUE

Durée : 2h03 mn. env.

Format : 16×9 – 2.40:1

Langues :

DVD : Français Dolby Digital 5.1 / Anglais Dolby Digital 5.1

BR : Français : 5.1 DTS-HDHR / Anglais : 7.1 DTS-HDMA

Sous-titres : Français, Anglais sourds et malentendants, Néerlandais
Les Coffrets Noël de l’intégralité de la saga seront disponibles en formats DVD et Blu-ray dès le 18 octobre 2017

Site officiel : www.disney.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/WaltDisneyStudiosFr

Twitter : https://twitter.com/DisneyFR

Illustrations © Disney 2017

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *