[Avis] Edge of Tomorrow de Doug Liman avec Tom Cruise

Retour sur « Edge of Tomorrow« , vu en avant-première et en 3D (ah ah comme Tom Cruise j’ai de l’avance sur le futur !).
Le combat final de Tom Cruise contre les extraterrestres aura lieu à partir du 4 juin 2014  dans tous les cinémas français.
Eot affiche
Affiche © Warner Bros. France

AVIS : La mémoire dans l’exo (squelette.)

« Edge of Tomorrow » fait déjà partie de mon top des blockbusters de l’été 2014.
Les amateurs de science fiction auront une impression de déjà vu dans l’histoire mais le cocktail est bien original !
 De  plus, « Edge of Tomorrow » ajoute à sa recette à base de SF de l’humour (beaucoup, et ça fait du bien), de l’action époustouflante ( beaucoup, beaucoup !), une 3D réussie et joueuse par moments.
Le duo star composé de Tom Cruise et de la belle Emily Blunt fonctionne …
Chose rare au cinéma : lors de la première rencontre entre le couple star, c’est la femme la plus aguerrie des deux.  La délicate Emily Blunt est Rita, machine du guerre iconisée en « Full Metal Bitch »… Et l’actrice anglaise est totalement crédible, déjà habituée aux univers SF et aux  boucles spatio-temporelles grâce à « Looper« .
Alors que le personnage de Tom Cruise (acteur habitué à jouer les héros) est un communicant qui vend la guerre, mais n’a aucune envie de la faire. Le personnage de William Cage est lâche et égoïste… Grâce au principe de la boucle temporelle, le scénario explore diverses possibilités. Cage va évoluer, il va s’éprendre de Rita, mais elle n’a aucun souvenir de lui, elle le rencontre pour la première fois ! « Amour et amnésie »…
Leurs échanges font partie des meilleurs moments du film.  Tom Cruise est très bon dans ce rôle et explore toute une palette d’émotions. Au début il est détestable, puis perdu, en colère, déprimé, blasé…
Enfin, il m’a fait rire. Cela change du dernier film où je l’ai vu, « Oblivion« , où l’acteur restait très sérieux. Et à 50 ans, il a encore assez la forme pour être efficace dans les scènes de combat. Même sa démarche change (surtout quand il revêt son exosquelette de 60 kilos.)

tom Cruise

En effet, comme dans « Un jour sans fin » ou « Source code », le fait de revivre une situation et de pouvoir s’entraîner à la (re)vivre crée une infinité de possibilités pour les scénaristes. Et Christopher Mc Quarrie (« Usual Suspects », « Walkyrie »…) ne s’en prive pas… et joue sur le comique de répétition tout « en construisant  » l’histoire (apparemment le roman « All you need is kill » est assez éloigné du film, notamment la fin.)

On retrouve aussi le thème du débarquement et des guerres mondiales. Ainsi on n’aura jamais autant entendu parler de Verdun que dans ce film de science fiction américain  inspiré d’un roman japonais. Et le débarquement de 44 en Normandie inspire directement Doug Liman, réalisateur expert en film d’action dont on retient surtout « La Mémoire dans la peau ».
Niveau action, on en prend donc plein les yeux.  Il faut  dire que la production a beaucoup investi dans ce film ( 110 millions de dollars).
La 3D s’oublie vite, signe de sa qualité. On s’en rend compte uniquement lorsqu’un monstre attaque, ou qu’une explosion surgit  !
Les décors sont très bien faits :  la reconstitution d’un Paris dévasté est saisissante…
A noter : la scène de l’hélicoptère dans Londres est une scène réellement tournée à Trafalgar square.
Un univers hyper référencé, mais un scénario bien agencé !
Au final, « Edge of Tomorrow » reprend de nombreuses thématiques SF  (« Independance Day » en tête) et  le principe de « Un  jour sans fin » pour en faire quelque chose d’inédit… Il y ajoute des références aux films de guerre, notamment  ceux sur la seconde guerre mondiale (« Le  jour le plus long »,  « Il faut sauver le soldat Ryan »…)
Enfin un film de SF dont le scénario me plaît – même si la toute fin rompt avec l’ambiance du film… Mais pourquoi pas ?
Je n’ai pas encore lu le roman (disponible ici : qui a inspiré le film mais je vais y remédier.
EDGE OF TOMORROW (3D)
Un film de : Doug Liman
Avec : Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton…
Durée : 1h 53

 

SYNOPSIS
« Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre.Le commandant William Cage (Tom Cruise), qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle,condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…Mais à chaque salve, Cage gagne en force et en agilité pour affronter ses adversaires,aux côtés de Rita Vrataski (Emily Blunt), agent des Forces Spéciales. Tandis que Cage et Rita affrontent ensemble les extraterrestres, ils découvrent, au fil des combats qui s’enchaînent,les moyens d’anéantir les envahisseurs … »

(In DP)

BANDE ANNONCE

  • Mercredi 28 Mai dans l’après-midi avait lieu à l’UGC Normandie un événement exceptionnel ; l’avant-premiere de EDGE OF TOMORROW, en présence du réalisateur et des deux acteurs principaux. Cette avant-première avait lieu dans le cadre de leur promo marathon pendant laquelle ils enchaînaient trois avant-premières, dans trois pays différents…. dans la même journée ! Pour en savoir plus : TOM CRUISE ET EMILY BLUNT SE LANCENT DANS UNE COURSE CONTRE LA MONTRE : 3 AVANT-PREMIERES/ 3 PAYS/ 1 JOURNEE.
  • Vous  pouvez tester l’expérience http://eot360.com/ qui vous plonge dans la peau du Colonel Cage. Votre objectif, exterminer les extraterrestres. « #livedierepeat chaque mort vous rend plus fort. »
Enhanced by Zemanta

4 commentaires sur “[Avis] Edge of Tomorrow de Doug Liman avec Tom Cruise

    1. Si tu en as l’occasion, oui, mais sinon il y a pas mal de films qui devraient te plaire qui sortent ces jours-ci. Un manga existe en plus du roman « All you need is kill ».

  1. J’ai beaucoup aimé, même si la fin m’a laissé perplexe et que je ne suis pas certain d’avoir bien compris.
    ça m’a donné envie de lire le roman en tous cas.
    Je trouve le film cent fois supérieur à Looper, que tu cites et qui était bourré d’incohérences, qui rendaient la base de l’histoire impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.