[Avis] NEBRASKA de Alexander Payne

NEBRASKA a été un concurrent sérieux aux Oscar 2014 avec six nominations… Ce film d’Alexander Payne (réalisateur qui nous avait émus – ou pas – avec The Descendants ) a permis au vétéran du cinéma Bruce Dern de remporter le Prix de l’interprétation masculine au festival de Cannes 2013.

On attendait donc avec impatience de voir ce road movie entre un père et son fils… Une histoire a priori simple dont voici le synopsis : « Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain… Sa famille, inquiète de ce qu’elle perçoit comme le début d’une démence sénile, envisage de le placer en maison de retraite, mais un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit.

Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville en déclin du Nebraska. C’est là que le père est né. Épaulé par son fils, le vieil homme retrace les souvenirs de son enfance.
Rassurez-vous, c’est une comédie !
Tourné en noir et blanc à travers quatre États, le film reflète l’humeur et le rythme nonchalants de l’Amérique profonde… »

Michèle a vu le film et voici son avis.

 

affiche(2)

 

AVIS

 » Nebraska » est un film tendre et drôle.
J’ai suivi avec plaisir ce road trip poétique qui démontre l’importance de garder des rêves tout au long de sa vie.
Il est vrai que les » road movies » ne sont pas l’invention du siècle en matière de cinéma, de même que les images en noir et blanc qui reviennent à la mode.
Donc, ce n’est pas particulièrement pour son originalité que j’ai apprécié cette fiction mais pour sa vision honnête et non méprisante de la vieillesse.
J’ai été sensible aux grandes étendues des paysages et au portrait de l’Amérique profonde, bien lointaine des feux de Hollywood.
La musique est très bien adaptée ( à propos, NEBRASKA est une référence directe à la chanson éponyme de Bruce Springsteen) ; la bande son voir les liens plus bas pour l’écouter) accompagne joyeusement les longs kilomètres parcourus par ce vieux têtu et son fils dévoué et affectueux … Une relation père-fils qui ne semble pas évidente au premier abord, car le père Woody ( Bruce Dern ) ne parle pas beaucoup. Ce Woody parle peu, mais il parle juste.
Issu d’une famille de taiseux , il a épousé Kate (June Squibb) qui parle pour lui ! Cette dernière a toujours quelque chose à raconter … Elle affiche une sacrée « pêche » et est dotée d’un sens de l’humour très vif et d’une grande force de caractère !

Même si j’ai beaucoup apprécié les autres acteurs, j’ai un petit faible pour cette femme qui a des mimiques irrésistibles (surtout quand elle évoque son passé de midinette sexy)  car elle représente toutes ces femmes de devoir qui n’ont pas été très gâtées par une vie souvent difficile et qui n’ont pas fait l’objet de nombreuses attentions.
Le fils David (Will Forte) m’a semblé bien attachant. Il semble développer une vraie complicité avec son père avec lequel il peut enfin passer du temps. Son regard de fils aimant apporte de beaux moments d’émotion …
Enfin, que dire de Bruce Dern, qui a débuté sa carrière d’acteur en 1964 dans « Pas de printemps pour Marnie « de Hitchcock ?
50 ans de carrière! Son naturel est tel qu’il ne semble pas jouer. Il est, tout simplement.
***
En conclusion, j’ai passé un moment agréable. J’étais dans un état « proche de l’Ohio » comme dans la chanson !
A part que l’action se passait dans d’autres états, au Dakota, Montana, et au Nebraska bien entendu …
Tant d’États d’Amérique et d’états d’âmes dans un seul film, c’est beau !
*** LIENS***
(MAJ : 4 avril 2014)
***

NEBRASKA de Alexander Payne

6 nominations aux Oscars 2014

Date de sortie : 2 avril 2014 (2h )
Réalisé par Alexander Payne
Avec Bruce Dern, Will Forte, June Squibb

via Tumblr http://ift.tt/1gKpRTq

 

 

1 thought on “[Avis] NEBRASKA de Alexander Payne

  1. Je l’ai vu ce week-end et je n’ai pas du tout aimé, j’ai trouvé ça plat, morne, bref une déception, à l’exception de la musique et des paysages.
    Je n’ai pas du tout accroché avec l’ambiance, dommage, un rendez-vous raté avec le réalisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *