[Compte-rendu] Rencontre avec Alexander Payne, réalisateur de Nebraska

Avec quelques amis blogueurs, j’ai eu le privilège de rencontrer Alexander Payne à l’occasion de la sortie prochaine de son dernier film « Nebraska ». (La critique de Nebraska est ici). Le film sort très bientôt : le 2 avril 2014 !

image

© DR _ Diaphana

C’est dans le calme de l’Hôtel de l’Abbaye en plein cœur de Paris que nous avons attendu le réalisateur de « Sideways » ou « the Descendants ».
Le côté solennel de la rencontre n’a duré que quelques secondes.
A peine arrivé, Mr Payne nous met à l’aise : il nous demande nos prénoms, si tout va bien pour nous et même comment était notre journée !image
Presque tentée de lui rendre la politesse et de commencer à papoter, je me rappelle toutefois que le temps nous est compté, une autre table ronde étant programmée une demie heure après la nôtre. Alexander Payne a cependant pris le temps de nous répondre sérieusement – tout en blaguant par moments.  Nous avons appris que le réalisateur avait aimé « The Artist »,  « Bianca nieves », et adoré « Ida », « le meilleur film de 2013 ». Le réalisateur nous a confié qu’il aimerait tourner avec Meryl Streep,  Cate Blanchett,  Bérénice Bejo, Javier Bardem,  Marion Cotillard… Le réalisateur-scénariste s’est prêté de bonne grâce à la séance de dédicaces et de photos souvenir.
Autant pour le premier point, je n’ai pas réussi à prendre de photo (bug inédit de mon appareil, les photos sont de Claire de www.sortiescinema.net)… autant j’ai eu un superbe souvenir : un joli autographe.

Nous sommes tous sortis enchantés de cette table ronde. Alexander Payne, malgré ses Oscars, reste accessible et naturel.

So long Mr Payne, so nice to meet you.

autographe et DVD The Descendants

© Claire Fayau

 

 

Alexander Payne : morceaux choisis et verbatims

Je ne pourrai pas retranscrire toute la rencontre, ce serait trop long !
Vous pouvez en revanche retrouver la totalité de l’entretien en audio grâce à Mulder du blog Mulderville (full interview – English only) !
Vous pourrez l’entendre, nous avons bien ri. Pour clore cet article, je vous propose une sélection de nos échanges…

image

  • Qu’avez-vous apprécié dans le scénario de « Nebraska » ? ( cette fois, Alexandre Payne ne signe pas le script.)

« J’ai aimé ce sens de l’humour. J’ai pensé que c’était une sympathique comédie pince-sans-rire, cet humour grinçant… Pas un film profond.  Et j’ai aimé le film qu’il m’ait permis de filmer dans mon État natal, le Nebraska. Je suis d’Omaha, grande ville, croyez-moi !  Et ce film m’a permis de me rendre dans des endroits que je ne connaissais, cela m’a permis de me rendre à la campagne et dans les villages »
NDLR : D’ailleurs Monsieur Payne ne manque pas d’humour, nous le verrons par la suite. En fait, même s’il n’est pas crédité, il a apporté sa touche personnelle au script.

  • Pourquoi avez-vous filmé  « Nebraska » en noir et blanc, est-ce pour faire ressortir les émotions et la proximité des personnages ?  Est-ce pour faire « rétro » ? 

« OUI !  Exactement ! (en français) Et aussi parce que ce serait moins cher, j’avais un petit budget » …  « Mais j’aime vos raisons. »

  • Aimeriez vous réaliser un film d’action, un blockbuster ? (Nous étions plusieurs à avoir pensé à cette question, Payne étant classé dans la catégorie cinéma US indépendant.)

« Cela dépend (en français) , j’aimerais faire un blockbuster et gagner beaucoup d’argent. Mais quel est le script ? je me fiche de  ce que l’on filme du moment que le scénario est intéressant. « 

Un peu plus tard  le réalisateur va tordre le cou à un préjugé : un film indépendant n’est pas forcément plus facile à réaliser qu’un film  à gros budget  » Au contraire, ça n’est pas simple du tout .  Je  voulais  [que  Nebraska soit] précis, minimaliste et élégant( …) c’était un vrai défi que de tourner sur un délai très court ( 28 jours ) . »

  • Comment choisissez-vous les scripts que vous allez écrire ou réaliser ? 

« Il faut que je possède des connexions très personnelles au film pour mieux le mettre en scène : le réalisateur doit avoir une sensibilité particulière, connaître une émotion similaire…  Mais  « Nebraska » n’est pas autobiographique.  »

A propos des relations familiales qu’il décrit si bien dans ses films (Nebraska, the Descendants) ,  il nous fera un peu  la même réponse. Ce n’est pas autobiographique, mais il doit ressentir « une connexion », il citera aussi l’exemple de « The Descendants », » je n’ai pas d’enfants », » je n’ai pas eu de femme mourante »… » Je veux que l’émotion ressentie soit vraie. S’il y a une connexion thématique entre ces films,  il n’y en a pas ou alors elle est inconsciente. »

  • De quelle récompense êtes-vous le plus fier  ?

« Récemment, j’ai été très fier de Bruce Dern (qui a remporté l’année dernière le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes.  C’est un prix pour Bruce, mais c’est  aussi une très belle récompense pour toute l’équipe du film. »

  • Quel est votre film de chevet ? Quels films vous ont influencé ?

« Pour les influences, c’est difficile à dire… Un film que j’aime beaucoup –  je l’ai vu une cinquantaine de fois – c’est « Les Sept Samouraïs » (de Kurosawa) , ce film a tout. »

  • Allez-vous filmer encore au Nebraska ? (En plus de « Nebraska »,  Payne avait tourné « Mr Schmidt » avec Jack Nicholson dans cet Etat.)

« Oui ! Mais ce n’est pas tellement filmer un endroit qui m’intéresse, mais les gens. »

  • Aimeriez-vous faire des films de genre ?

« Oui j’adorerais… Mais avec un bon script … un film avec des extraterrestre,un western, peu importe !  Mais quelle est l’histoire, qui sont les personnages ? »

  • Pouvez vous nous parler de votre collaboration avec le groupe Tin Hat, pour la musique de « Nebraska » ?

« D’habitude, quand je réalise un film, j’ai une idée de la B.O. Néanmoins, cette fois je n’avais aucune idée pour la musique.  lorsque j’ai commencé le montage, le monteur son m’a suggéré Tin Hat. C’était temporaire, le temps que le compositeur crée quelque chose. Mais finalement nous avons gardé cette musique. Ce qui était temporaire est devenu permanent. On a donc contacté le leader du groupe pour avoir l’autorisation d’utiliser sa musique existante et nous en composer d’autres. »

  • Qu’attendez-vous de vos acteurs sur un plateaux ?

« Je veux qu’ils soient crédibles. Après avoir dit « action », je fais semblant de croire qu’il n’y a plus de caméras, plus de projecteurs. »

  • Peut-on comparer le travail de George Clooney avec celui de Bruce Dern ?

« Je ne peux pas vous répondre. Je ne peux non plus vous parler de leur processus interne de création artistique. il sont tous les deux très pros.  Ils m’aident à être un meilleur réalisateur. Oui, ils me posent des questions, ils veulent savoir dans quel film ils sont…Le meilleur acteur est celui qui s’est le mieux préparé. Les meilleurs acteurs sont ceux qui ont le plus besoin de se laisser diriger. »

  • Voudriez-vous réaliser une série télévisée ?

« Je l’ai déjà fait !  J’ai réalisé une pilote de « HUNG », c’est à propos d’un mec avec un gros pénis. Donc, bien sûr, ils m’ont appelé – pour faire la réalisation. ( rires ) La TV vit un âge d’or, le cinéma c’est beaucoup de blockbusters de (bip).  Mais je crois toujours au cinéma, j’ai toujours foi dans les films. »

  • Où sont vos Oscars  ?

« Chez moi, chez moins, au Nebraska …  ils se tiennent compagnie … dans un endroit secret !  »

  • Pouvez-vous nous parler de votre prochain film ? De son thème principal ?

« L’Humanité !! « 

  • Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait travailler dans le cinéma ( en tant que réalisateur, scénariste … ) ?

« Regarder les grands films de l’histoire, et se demander pourquoi ce sont de grands films. S’entraîner à écrire des scénarii. Travailler avec un bon chef opérateur car vous faites les films ensemble. Il faut aussi apprendre aussi le montage, ne pas disparaître pendant ce processus. Certains réalisateur ne comprennent pas le montage, ils laissent le monteur tout seul…   mais le montage, c’est tout le film ! Et restez assis, pour économiser son énergie ! »

  • Pourquoi faites- vous du cinéma ?

« Parce que ! « 

***

Un grand merci à Alexander Payne, Diaphana et CinéFriends/Sorties cinéma , ainsi qu’aux autres blogueurs présents : Mulder, Vincent, Miss Bobby et Lætitia.

 

Enhanced by Zemanta

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>