Retour sur Patrice Leconte

 Je vous propose de (re) lire cet article rédigé par mes soins le 17 janvier 2011 dernier pour Ecran Noir.fr (« Patrice Leconte ne compte pas prendre sa retraite cette année ».)
C’est le bon moment de parler du réalisateur qui a une « actu »  bien chargée !

English: Autograph session with Patrice Lecont...

« Voir la mer », sorte de Jules et Jim moderne est sorti le 5 mai, et rencontre un joli succès. Un film « sentimental » et « léger » selon ses propres termes car  il  « préfère la légèreté à la lourdeur . »

Bande-annonce de « Voir la Mer »


Patrice Leconte est en train de finaliser son adaptation animée du roman de Jean Teulé, Le magasin des suicides, qui sortira dans un an.

Le réalisateur qui voulait arrêter le cinéma s’est mis à écrire son prochain film : Le voyage dans le passé, une adaptation de la nouvelle  de Stefan Sweig.
A  suivre !

La rencontre

 »Patrice Leconte ne compte pas prendre sa retraite cette année

Le samedi 8 janvier, Patrice Leconte était le Grand témoin de l’Université populaire du Musée du Quai Branly.
Le cinéaste s’est fort gentiment prêté au jeu des questions et réponses lors d’une rencontre animée par Hubert Prolongeau.

Celui qui se définit comme « vulgairement , une bonne gagneuse« , fringant sexagénaire, nous a raconté son parcours, ses passions, et ses projets. En attendant de pouvoir lire l’intégralité des deux heures d’entretien sur le site de l’université du Quai Branly, Ecran Noir vous propose quelques morceaux choisis de cet entretien.

Patrice Leconte va-t-il prendre sa retraite?

Cette année, Leconte sera partout : d’abord il signe un livre d’entretiens J’arrête le cinéma qui paraîtra au printemps, et un mois après, il sort son dernier film, Voir La Mer (il a aussi écrit le scénario). Rassurons-nous : le livre se termine sur « son envie de continuer le cinéma« .

« Un petit film, Voir la mer, m’a redonné le goût du cinéma « . Le casting réunit Clément Sibony, Nicolas Giraud et Pauline Lefèvre (la présentatrice météo du Grand Journal qui a coupé ses cheveux pour l’occasion). Il s’attaque aussi à l’animation, avec  son adaptation du best-seller de Jean Teulé, Le  magasin des suicides. Et  un autre roman signé Leconte devrait se trouver dans toutes les bonnes librairies : Riva Bella (Albin Michel). « J’aime l’idée d’être productif  » : la retraite , ce n’est donc pas pour tout de suite !

Leconte l’éclectique

Des Bronzés à La Fille sur le pont, de Dogora à  La veuve de Saint -Pierre en passant par Ridicule, la diversité de ses films lui convient, mais il affirme que « (son) éclectisme lui a joué des tours« . Mais la bande dessinée (certaines de ses planches sont actuellement présentées au Musée de la Bande dessinée d’Angoulême dans l’exposition « Parodies »), c’est une page tournée. Il n’en fera plus. À propos de son film d’animation, Le  magasin des suicides,  il livre  à l’auditoire un « scoop » : « le film ne sera pas en  3D , mais en  2D relief« , un procédé unique.

Les bons mots de Monsieur Leconte

– « Si le cinéaste ronronne, le public s’endort ! »

– « J’adore entreprendre des choses avec incertitude. »

– « Tous les films que j’ai fait, j’y ai toujours cru. »

– « Je ne picole pas , je ne me drogue pas. »

– À propos de l’IDHEC: « je  m’y suis ennuyé comme un rat. »

– « Je suis Scorpion, mais je suis surtout caméléon. »

– « Il faut que les films coûtent ce qu’ils doivent coûter. »

– À propos de Jean Rochefort : « Il a ce goût du déraisonnable. Il a conservé un grain de folie. »

– À propos du public : « Le public se trompe rarement. Non, le public n’a jamais tort… Un film qui ne touche pas les gens n’est pas réussi.  »

 »

 > Ecouter cette conférence

(1h38)

MAJ 2014:

concours le magasin des suicides

Présentation du film une Promesse.

3 commentaires en réponse à Retour sur Patrice Leconte

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>