[Avis] 3 BILLBOARDS, LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE

Aujourd’hui parlons de 3 BILLBOARDS , LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE. ne vous arrêtez pas à ce titre réducteur, « 3 BILLBOARDS  » (en VO : Three Billboards Outside Ebbing, Missouri) vaut le détour… Alors arrêtez-vous au cinéma le 17 janvier 2018. Avis plus détaillé ci-dessous…

 

Synopsis : 

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé , Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Avis :

Pourquoi inscrire ce long-métrage de Martin McDonagh (Bons baisers de Bruges) dans la liste des films à voir en ce début d’année 2018 ?
D’abord, parce qu’il ne faut pas se fier à un titre, dont la version française n’est pas spécialement attirante.
Ensuite, parce qu’il ne faut pas se fier non plus à la lecture d’un synopsis dont la teneur est très limitée.
Enfin parce que ce film est une leçon de cinéma intéressante prouvant qu’il est possible de traiter les sujets les plus tristes avec humour et sincérité grâce à un scénario très brillant et une interprétation remarquable.

En premier lieu, le décor crée une ambiance particulière.
L’ histoire se déroule dans une ville digne des meilleurs westerns où l’on attend de voir débarquer le shérif à chaque coin de rue !
Et puis il y a ces paysages désertiques où des panneaux publicitaires semblent incongrus, étant donné le passage très restreint de visiteurs.

En second lieu, la présence de France McDormand dans le rôle principal envahit littéralement l’écran. Quelle actrice formidable ! Elle est saisissante dans sa manière d’exprimer sa souffrance et en même temps l’envie de se battre. Un sacré portrait de femme qui sait libérer sa parole et y ajouter des actes avec une détermination bluffante. De plus, elle est très bien entourée par des acteurs de talent dont Woody Harrelson en chef de police attachant , fragilisé et désarçonné et Sam Rockwell en policier à la personnalité complexe et  très violente…
À priori, ce sont les ennemis invétérés de cette mère de famille détruite par la mort de sa fille. Mais le scénario nous réserve plein de surprises qui nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière minute du film.

Ce qui est particulièrement troublant dans cette histoire, c’est l’absence de manichéisme. Il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre. Chaque personnage est dessiné avec toutes ses contradictions et ses travers. Et puis on se surprend à sourire, voire à rire à des moments les plus inattendus dans ce type de drame.
C’est vraiment une épreuve de force réussie de la part du réalisateur.
Un vrai challenge d’apporter des notes d’humour dans un tel drame et de nous donner confiance en la vie, coûte que coûte.

Pour toutes ces bonnes raisons auxquelles il faut ajouter un montage très soigné, une belle photographie et une musique prenante, il faut voir ce film au scénario surprenant, énergique et émouvant. Cette histoire reste longtemps en mémoire …
Il paraîtrait curieux que Frances McDormand ne remporte pas un prix pour son interprétation extraordinaire. Le film a déjà reçu deux prix (prix du scénario à la Mostra de Venise, prix du Public à la Roche sur Yon…) et la liste des récompenses devrait s’allonger.
3 BILLBOARDS, c’est du suspense et beaucoup d’humanité… à voir sans hésiter.

3 BILLBOARDS – LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE.
Date de sortie :  17 janvier 2018 (1h 56min)
De Martin McDonagh
Avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, John Hawkes, Peter Dinklage, Abbie Cornish, Lucas Hedges …
Distributeur  : Twentieth Century Fox France
La bande-annonce du film :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *