[Avis] L’Échappée belle (The Leisure Seeker) de Paolo Virzì, avec Helen Mirren et Donald Sutherland

 Avec le duo Helen Mirren – Donald Sutherland en têtes d’affiche, et Paolo Virzì à la réalisation,  « L’Échappée belle » (The Leisure Seeker) est l’adaptation cinématographique du roman nommé « Le cherche bonheur«  écrit par Michael Zadoorian.
Le film a été présenté à la 74e Mostra de Venise et sortira au cinéma en France le 3 janvier 2018.

Synopsis :

Les années ont passé, mais l’amour qui unit Ella et John Spencer est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l’hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu’ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions.
(via Bac films)
AVIS
Helen Mirren et Donald Sutherland dans L’Echappée belle © Luca Bigazzi

C’est donc l’histoire d’un couple de retraités qui se lancent dans un « road trip », un peu comme « Thelma et Louise », ou le précédent film de Virzi , « Folles de joie ».

Le film a pour point positif son interprétation : Donald Sutherland et Helen Mirren prouvent une nouvelle fois leur talent d’acteur dans ce road trip qui ressemble à un baroud d’honneur.

Helen Mirren compose une Ella énergique, mais aussi touchée par un cancer…Helen Mirren a d’ailleurs reçu une nomination aux Golden Globes pour sa prestation dans ce film.
Donald Sutherland joue John, ancien professeur de littérature, atteint de la maladie d’Alzheimer…
Le film est très émouvant avec quelques moments amusants pour éviter de sombrer dans le mélo. L’adaptation du roman de Zadoorian est très libre, par exemple les héros qui ne portent plus le même patronyme ne « font » plus la route 66, il se baladent sur la route 1, font escale en Pennsylvanie, puis dans la maison d’Ernest Hemingway à Key West, dans l’État de Floride.
Le réalisateur italien Paolo Virzì a adopté une réalisation plutôt classique, il y a une belle photographie, et le réalisateur porte un regard distancié sur les USA d’aujourd’hui( on assiste même à un meeting pro-Trump !).
Dans le dossier de presse, il explique qu’il craignait d’être « piégé par (d)es clichés, à l’instar de ces réalisateurs américains qui, lorsqu’ils tournent en Italie, finissent par filmer des images purement touristiques et illustratives. »

C’est pour cette raison, et aussi parce qu’il avait peur de créer une impression de déjà-vu qu’il a renoncé à tourner sur la Route 66.

Le voyage effectué par Ella et John pourrait au final se passer n’importe où, ce qui compte c’est leur escapade, leur « rebellion », leur envie de vivre cette expérience ensemble, en dépit de ce que pense leur entourage. Leur message de liberté, leur volonté de rester ensemble malgré la maladie, la volonté de choisir leur happy ending,  tout cela ne pourra que toucher le spectateur quel que soit son âge.

Je trouve cependant que « L’Echappée belle » est un cran en dessous de ses précédents films « Les Opportunistes » et « Folles de joie », en matière de scénario, et qu’il y a quelques longueurs.

Au final, cette comédie dramatique, malgré ses petits défauts, emporte notre sympathie grâce au jeu des acteurs, aux surprises que propose le scénario, et au voyage qu’il propose… Heureux qui comme Ulysse…

***

L’ECHAPPEE BELLE (The Leisure Seeker) de Paolo Virzì

Avec Helen Mirren et Donald Sutherland.
Sortie le 3 janvier 2018
Distribution France : Bac Films

Le cherche bonheur«  (The Leisure Seeker) écrit par Michael Zadoorian est paru en 2009 aux éditions Fleuve noir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.