[Cannes 2017] Les Fantômes d’Ismaël, Arnaud Desplechin avec Mathieu Amalric

J’ai vu la version courte du nouveau Desplechin, Les Fantômes d’Ismaël, qui a ouvert le festival de Cannes 2017.

 

Synopsis

« Ismaël Vuillard sur le point de tourner un film sur le portrait d’Ivan, un diplomate atypique inspiré de son frère, est perturbé par le retour de Carlotta, un ancien amour disparu vingt ans plus tôt et dont il n’a réussi à faire le deuil. Sa nouvelle compagne, Sylvia, s’enfuit et Ismaël rejette Carlotta. Alors que sa raison semble vaciller, il quitte le tournage pour retrouver sa maison familiale à Roubaix, assailli par ses fantômes. »

( via Wikipédia)

 

AVIS :  Les fantômes d’Ismaël  – « qui trop embrasse mal étreint » ?

Premier constat : c’est un film ultra référencé nous montrant que le septième art se nourrit des autres.

De même, pour les fantômes, le scénario de Desplechin se nourrit d’autres films, et parfois des siens.

Ambiance méta également, puisqu’on parle de fiction dans la fiction, Ismaël ( Amalric) étant un réalisateur-scénariste en mal d’inspiration, qui invente la vie de son frère -espion…

Le film a également pour personnages principaux deux femmes amoureuses, Mlles Gainsbourg et Cotillard (dont une revenante, Carlotta- Cotillard- hello Hitchcock !) qui veulent le même homme.

Encore plus que son précédent, Trois souvenirs de ma jeunesse, le cinéaste aborde de nombreux sujets, mais cette fois, c’est plus décousu.  Histoires d’amour double, drames, espionnage, création d’un film, panne d’inspiration, cauchemars, poids de la famille, vie, mort… Et j’en passe !
Parfois on se demande ce que telle ou telle scène vient faire là, et dans quelle direction le réalisateur nous emmène.

On voit du pays ceci dit :  des pays de l’Est ( jolis plans à Budapest) aux paysages variés de la France (Roubaix,  Noirmoutier, Paris,  la montagne  où se réfugie Charlotte Gainsbourg etc. Esthétiquement le film est réussi, certains plans jouant des reflets et miroirs n’ont certainement pas été faciles à réaliser.

La version longue, visible dans quelques autres salles d’art et essai, développe certainement certains thèmes et permet certainement d’y voir plus clair dans la tête d’Ismaël et des autres personnages.

En attendant, en regardant la version courte,  j’ai trouvé le film bavard (mais non dénué de répliques cinglantes ou rigolotes), déroutant, un peu vain également malgré la bonne interprétation des acteur et le point de départ de l’histoire carrément intéressant.

Excellente idée d’avoir pris Louis Garrel pour jouer Ivan : détaché, pince sans rire, homme sans talent,  l’acteur nous fait voyager et souvent rigoler…  Amalric également, notamment quand il court derrières des poules ou shoote sans le vouloir son producteur (Hippolyte Girardot dans un rôle haut en couleur et amusant.) Alba Rohrwacher n’est pas mal également dans son double rôle.

(c) Why not production

Amalric joue avec énergie un salaud sympathique car homme brisé, Charlotte Gainsbourg la fille raisonnable et en retrait du monde  que l’on prend immédiatement en sympathie. Marion Cottillard, elle, semble prendre plaisir à incarner une femme fantôme fatale – on pense un peu à son personnage dans  » Inception »… Sera- t -elle capable de se repentir ? L’une des nombreuses questions du film… Son personnage m’a fait penser à celui de l’ex femme dans « L’esprit s’amuse » en plus de celui de Carlotta Valdès bien entendu…

Dommage que la fin m’ait laissée sur ma faim.
Car finalement il y aura peu de réponses aux questions du film.Vous l’aurez compris, Les fantômes d’Ismaël est un film très cérébral, auquel je n’ai que partiellement, très partiellement adhéré.

Finalement, je suis une spectatrice « simple » et j’aurais préféré un film qui se concentre soit sur l’histoire d’amour, soit sur le créateur et sa créature de fiction.

Cannes Film Festival
Film d’Ouverture du Festival de Cannes 2017 (Photo credit: Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.