[Avis] TELLE MERE , TELLE FILLE de Noémie Saglio – avec Camille Cottin et Juliette Binoche

Avis à quatre mains sur TELLE MERE, TELLE FILLE, une comédie française de Noémie Saglio, en salles le 29 mars 2017.

 

Synopsis :

Inséparables, Avril et sa mère Mado ne peuvent pourtant pas être plus différentes.
Avril, 30 ans, est mariée , salariée et organisée à l’inverse de sa mère, éternelle ado insouciante et délurée qui vit aux crochets de sa fille depuis son divorce. Mais quand les deux femmes se retrouvent enceintes en même temps et sous le même toit , le clash est inévitable.
Parce que si Mado, en pleine crise de jeunisme, n’est pas prête à être grand-mère, Avril quant à elle, a bien du mal à imaginer sa mère…mère !

Avis (100% féminin) sur Telle mère, telle fille.

 

Copyright Flamme Films - Gaumont - France 2 Cinéma - Pan-Européenne
Copyright Flamme Films – Gaumont – France 2 Cinéma – Pan-Européenne

Nous sommes allées, mère et fille, voir cette comédie.
Nous sommes nous senties concernées par ce film de femmes et surtout avons-nous bien ri ?
La réponse est mitigée.

Cette histoire de nez et de nouveaux-nés basée sur une relation mère fille branchée et un peu barrée ne manque pas de piquant mais sa réalisation nous a semblé inégale…

Juliette Binoche joue Mado , cette mère plus gamine que sa fille, qui aborde la cinquantaine avec désinvolture sur son scooter rose . Mado en pince toujours pour son ex-mari Marc interprété par Lambert Wilson en pleine forme. Ce dernier vit avec un fidèle compagnon très drôle qui se prénomme « Jean Poil »et qui appartient à la gente canine.
Camille Cottin, c’est Avril, la fille. Elle est employée chez un parfumeur pour les qualités de son nez. Pendant sa grossesse, son odorat légèrement perturbé leur jouera de sacrés tours.
Elle partage sa vie avec un éternel étudiant, Louis ( Michael Dichter ) qui ne brille pas non plus par sa maturité.

Tout cela est bien sympathique.
Il y a des scènes cocasses, entre autres avec Jean-Luc Bideau en curieux gynécologue, avec Lambert Wilson dans son plus simple appareil ou durant l’inévitable dîner de famille avec la belle- mère typique ( Catherine Jacob ) et son mari rigolard expert en Pictionary.
Cela pétille, entre larmes, hystérie et répliques amusantes !
Mère et fille n’arrêtent pas de courir avec leurs gros ventres ! Elles sont plutôt en forme , surtout Mado, enceinte à 49 ans !
Ce film ne manque pas de rythme. Pourtant , il manque quelque chose pour qu’il soit totalement réussi … Peut-être est-ce dû au jeu des acteurs, un peu trop accentué, ou à l’intérêt limité du sujet.
En tout cas, Telle mère , telle fille est une comédie moderne qui nous montre toute l’ambivalence des femmes, à la fois fortes et fragiles.
Un mélange d’humour et de sérieux et une jolie réflexion sur les joies et les tracas de la maternité .
En conclusion, nous, mère et fille, avons passé un plutôt bon moment devant cette fiction enjouée, réalisée et produite par des femmes.
Michèle et Claire.

 

Telle mère, telle fille

Telle mère, telle fille Bande-annonce VF

TELLE MERE TELLE FILLE

Date de sortie : 29 mars 2017

(1h 34min)

De Noémie Saglio

Avec Juliette Binoche, Camille Cottin, Lambert Wilson…

1 thought on “[Avis] TELLE MERE , TELLE FILLE de Noémie Saglio – avec Camille Cottin et Juliette Binoche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *