Mate-me por favor (Kill me please) de Anita Rocha da Silveira

 

Repéré à la Mostra de Venise, Mate-me por favor est un film brésilien oscillant entre le teen movie et le courant néo-noir. Voici l’avis de Michèle qui a attentivement « maté » le film en avant-première, puisqu’il sort le 15 mars prochain.

Synopsis :

Une vague de meurtres tourmente une génération d’adolescents esseulée tout autant fascinée par la sexualité que par la mort, les selfies , et … Jésus…

 

Avis :

(c) Wayna Pitch

Pour son premier long métrage, la réalisatrice Anita Rocha da Silveira nous transporte dans un univers singulier, une sorte de no man’s land ayant pour décor des terrains vagues et des grands immeubles sans charme.
L’action se passe au Brésil et donne un coup de canif aux clichés photographiques que l’on pourrait avoir de ce pays. En effet , la jeune réalisatrice ne montre pas d’immenses plages , de végétation luxuriante ou de favelas. Elle ne décrit pas non plus des injustices sociales.
On ne sait d’ailleurs pas précisément à quelle classe sociale appartiennent ces jeunes qui partagent les mêmes réseaux sociaux et les mêmes codes vestimentaires.
Cette histoire est donc universelle et présente une caractéristique, à savoir la quasi absence d’adultes à l’écran.
Il est rare – et c’est un des atouts de ce film – de voir un film uniquement consacré à des jeunes, sans l’intervention de parents ou d’enseignants alors que la plupart des scènes se déroulent dans un appartement et dans un lycée.
La référence à l’autorité prend la forme d’une femme pasteur très maquillée à l’allure bimbo. Cette image très satirique de la religion spectacle porte à sourire et apporte un aspect imprévisible à ce teen movie déroutant.
Les relations entre filles, le culte du beau corps, l’obsession de la sexualité, les rivalités sont bien décrites …
Les histoires qu’elles se racontent à propos des meurtres prennent parfois une tournure fantastique et confirment l’appartenance de ce film à un mélange de genres.
Les acteurs et actrices assurent.
Bia (Valentina Herszage) endosse un rôle pas évident dans la peau et la tête d’une jeune fille à la fois répulsée et fascinée par la mort. Son attrait pour le sang est montré avec insistance ce qui est sujet à des scènes assez dérangeantes.
La façon de filmer est aussi spécifique. Il y a de longs plans fixes sur les visages.
Les couleurs évoluent tout au long du film et s’assombrissent au fur et à mesure de l’angoisse grandissante de Bia. Cette dernière vit avec son frère qui est un personnage étrange , traduisez « zarbi » , selon les copines de Bia.
L’atmosphère est plutôt morbide et plonge le spectateur dans une ambiance particulière qui donne un style unique à ce film. Entre suspense, ignorance de la vérité pour ce qui concerne le côté thriller et évolution psychologique de Bia, les émotions sont diverses.
Ce film contemporain très sombre peut dérouter mais il mérite d’être vu pour sa singularité, et pour la description d’une jeunesse désireuse de croquer pleinement la vie malgré un climat anxiogène.

*
MATE ME POR FAVOR

(Kill me please)

de Anita Rocha da Silveira

Sortie le 15 mars 2017

*Interdit aux moins de 12 ans.*

Film brésilien et argentin

durée : 1H44

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.