[Avis] L’Hermine de Christian Vincent avec Fabrice Luchini

Michèle est allée voir L’Hermine. Elle nous rend son verdict…

safe_image.php

Je n’ai pas l’intention de faire « La discrète  » à propos de ce film …J’affirme que  » L’Hermine  » illumine le cinéma français, de par sa réalisation soignée , la qualité de son scénario et le talent de tous ses acteurs .

Un conseil : ne vous fiez pas à sa bande annonce qui ne reflète pas la subtilité du film , et à l’affiche qui n’a rien d’original…

Il ne faut pas hésiter à entrer dans cette cour d’Assises présidée par un Fabrice Luchini au mieux de sa forme , même quand il interprète un Michel Racine terrassé par la grippe .

« Avec Racine , il y a toujours un coup de théâtre  » . Une des répliques qui montrent l’état d’esprit du film où se mêlent l’humour et le sérieux .

On se surprend à rire souvent dans cette histoire qui n’a rien de risible puisqu’elle relate le procès d’un infanticide.

Mais il est difficile de résister aux mimiques de Fabrice Luchini qui n’en fait pas trop mais qui est tellement expressif.

De même, le naturel et la spontanéité des jurés et des témoins, incarnés pour certains par de » vrais gens  » appellent parfois à sourire – mais nous rappellent également combien il est complexe de rendre la justice.

Car ce qui est un des attraits indéniables de ce film, c’est l’hommage rendu par le cinéaste à la démocratie.

Christian Vincent nous invite donc habilement à déguster les « Saveurs du palais » …de justice après celles de l’Elysée.

Il nous montre le côté cérémonial des jugements , des avocats débordés qui passent leur temps au téléphone , des témoins imprécis , des rapports de police discutables , les potins du palais.

Et puis, en plein suspense concernant le devenir de l’accusé , surgit une jolie histoire d’amour entre le magistrat et une jurée.

Celle dont tombe amoureux le président bougon, c’est l’inoubliable ministre de Borgen , la troublante lépidoptériste du Duke of Burgundy , à savoir Sidse Babett Knudsen !
Quand Fabrice Luchini lui dit  » vous êtes belle  » on y croit ( comme lorsque Philippe Noiret déclarait à Romy Schneider  » je vous aime  » immédiatement après l’avoir rencontrée, dans  » Le vieux fusil « .)
Cette actrice est vraiment très attachante.

Corinne Masiero est également remarquable dans la peau d’une jurée aux reparties directes …
Mais tout le casting est très bien choisi.

La Mostra de Venise a attribué le prix du scénario à ce long métrage.
Une récompense méritée car l’écriture est très fine .

Le cinéaste est doté d’un sens aiguisé de l’observation des comportements humains. L’esprit de Woody Allen a t -il soufflé sur notre cher réalisateur français ?

C’est ce qui apporte beaucoup d’authenticité et d’émotion à son film.

Et le Prix Volpi de la meilleure interprétation masculine est attribué à … Fabrice Luchini , bien sûr ,qui joue là une de ses meilleures partitions .

Alors n’oubliez pas de consacrer du temps à « l’Hermine ».

Vous ne devriez pas vous ennuyer dans cette comédie dramatique à la fois drôle et émouvante.

Michèle.

***

LHermine
de Christian Vincent
avec Fabrice Luchini, Sidse Babett Knudsen, Chloé Berthier.

Le 18 novembre 2015 au cinéma.

Synopsis officiel

« Michel Racine est un Président de cour d’assises redouté. Aussi dur avec lui qu’avec les autres, on l‘appelle  » le Président à deux chiffres « . Avec lui, on en prend toujours pour plus de dix ans. Tout bascule le jour où Racine retrouve Birgit Lorensen-Coteret. Elle fait parti du jury qui va devoir juger un homme accusé d’homicide. Six ans auparavant, Racine a aimé cette femme. Presque en secret. Peut-être la seule femme qu’il ait jamais aimée. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.