[Avis] GODZILLA (3D) de Gareth Edwards

Cette version  2014  de Godzilla bénéficiait d’un bon buzz : la bande annonce très succincte intriguait juste ce qu’il fallait, et le casting 5 étoiles était prometteur. Alors que vaut ce blockbuster monstre ?

(c) Warner Bros

 

 

 

Synopsis :
Le 14 mai 2014, le monstre le plus populaire de tous les temps sera ressuscité par Warner Bros. Pictures et Legendary Pictures dans le film d’action spectaculaire GODZILLA. Dans ce récit de courage humain et de réconciliation réalisé par le cinéaste visionnaire Gareth Edwards (MONSTERS), Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l’humanité semble impuissante…

 

AVIS

godzilla
Godzilla alias Gojira (ゴジラ)  © 2014 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. & LEGENDARY PICTURES PRODUCTIONS LLC

Je ne me souviens plus pourquoi j’ai voulu voir le GODZILLA avec Matthew Modine  il y a une dizaine d’années. Peut -être parce que j’aime bien cet acteur ? Peut-être parce que la musique de Jamiroquai était trop cool ? Toujours est -il que j’avais amèrement regretté mes deniers et la fin en queue de poisson

Le film réunit une constellation de stars : Aaron Taylor-Johnson (KICK-ASS), Ken Watanabe (LE DERNIER SAMOURAÏ, INCEPTION), Elizabeth Olsen (MARTHA MARCY MAY MARLENE), Juliette Binoche , Sally Hawkins (BLUE JASMINE), David Strathairn (JASON BOURNE : L’HÉRITAGE), et Bryan Cranston (ARGO, la série BREAKING BAD). Certains acteurs sont sous- exploités , Juliette Binoche ( elle a quand même réussi à m’émouvoir en très peu de temps) ou  Sally Hawkins par exemple.


Sally Hawkins © 2014 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. & LEGENDARY PICTURES PRODUCTIONS LLC

En effet l’histoire se concentre sur le personnage de Aaron Taylor-Johnson, Ford. L’acteur a vraisemblablement pris du muscle pour le rôle et le film repose sur ses épaules désormais musclées.
Même si je ne le voyais pas dans ce rôle de soldat expert en déminage,  j’ai suivi avec intérêt ses aventures. Cranston quant à lui incarne encore une fois un scientifique (son père) et la mignonne Elisabeth Olsen sa femme. De manière générale, les acteurs sont connus et bons, mais ils sont par moments dépassés par l’action et les effets visuels -ou leur présence à l’écran est très courte. Ils ne peuvent donc pas démontrer tout leur talent…. Comme les humains semblent un brin impuissants avec Godzilla, les monstres et les désastres naturels, les acteurs semblent un peu dépassés, écrasés par l’action …On pouvait cependant se douter que le scénario n’allait pas laisser place aux acteurs pour réaliser des prouesses de dialogues et a atteindre des sommets d’intensité. Néanmoins tout le monde est crédible et les acteurs semblent convaincus –  parfois ce n’est pas le cas.

Le scénario est signé Max Borenstein, d’après une histoire originale de David Callaham et le personnage de Godzilla, créé par Toho Co.
L’histoire ressemble un peu à Pacific Rim (spoiler :pour les monstres: deux MUTO et bien entendu Gozilla, géant maritime, fils illégitime entre un lézard et un dinosaure) et “The impossible “(pour le tsunami).

Je n’ai pas compris toutes les explications scientifiques de l’origine des monstres, et  je n’ai pas cherché s’il y avait des incohérences non plus. Mais ce n’est pas très important, puisque  j’étais prise dans l’action ( après la mise en place de l’histoire).En fait j’aurais voulu voir plus de Godzilla et peut-être encore plus d’action !

Visuellement “Godzilla” est en effet très impressionnant (certaines idées de mises en scène sont très sympas, et jouent bien avec la 3D : par exemple les spectateurs au premier plan, l’usage de masques à oxygène et/ou lunettes qui donnent l’impression d’être à la place du héros….) J’ai beaucoup aimé le générique de début également.
Ce bel aspect visuel compense des scènes d’actions qui auraient pu parfois être plus ambitieuses ou développées ( impossible de ne pas comparer avec”Pacific Rim”) et l’exposition un peu trop longue à mon goût. 

Cependant, les monstres sont vraiment monstrueux et le combat final “dépote”. 
Ce “Godzilla” a le mérite de donner une autre image du célèbre monstre et d’actualiser son propos avec des peurs très modernes (radioactivité,  tsunami…).

gozilla perso
Ken Watanabe © 2014 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. & LEGENDARY PICTURES PRODUCTIONS LLC

***

GODZILLA (3D) de Gareth Edwards

Un film de : Gareth Edwards
Avec : Aaron Taylor-Johnson, Ken Watanabe, Elizabeth Olsen, Juliette Binoche, David Strathairn et Bryan Cranston.

Durée Film : 2h03

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *