[Lecture cinéphile] D’acier (Acciaio) de Sylvia Avallone

d'acier

D’acier, le roman

  • L’histoire
« Anna et Francesca ont treize ans, presque quatorze. C’est l’été à Piombino, ville désolée de Toscane bien loin de l’image de carte postale que l’on peut s’en faire quand on n’est pas d’ici. Chez elles, pas de vignes et Florence et son art sont bien loin. Leur quotidien : des barres d’immeubles insalubres et surtout l’aciérie, personnage monstrueux qui engloutit jour et nuit tous les hommes du coin. »
(Résumé de l’éditeur)
  • L’auteure 

    Italiano: Silvia Avallone

    Silvia Avallone (Photo credit: Wikipedia)

Avallone Silvia

Silvia Avallone

(lien Babelio)

Détails sur le livre

D’acier (Acciaio) de Sylvia Avallone

  • Broché: 410 pages
  • Editeur : J’ai lu (2 mai 2013)
  • Collection : J’ai lu Roman

 

Avis de lecture

D’acier nous montre un autre visage de l’Italie : La Toscane industrielle. Exit la plage, les pins, les belles demeures ; Anna et Francesca sont deux jeunes filles en fleurs qui ont  poussé dans le bitume. Elles rêvent de partir, d’une carrière, un peu d’amour mais aussi d’aller ensemble à l’île d’Elbe, inaccessible et pourtant  si proche de leur banlieue.

Dans le roman de Silvia Avallone, tous les hommes – ou presque – ne pensent qu’au sexe ou à se faire de l’argent…Si Anna n’est pas insensible au charme d’un ami de son frère Alessio qui travaille avec lui à l’acierie locale, Francesca, elle, prouve des sentiments pour son amie et a peur des hommes, son père la maltraitant… Même si le roman se concentre sur « AnnaFrancesca », il présente de nombreux personnages secondaires, comme Lisa la voisine jalouse et sa soeur handicapée, les collègues d’Alessio et bien entendu les mères et pères d’Anna et Francesca.

D’acier est un roman social d’un grand réalisme. Mais au milieu des drames, il subsiste de l’espoir !  Certains passages m’ont laissée K.O. de part leur violence. Le style de Sylvia Avallone est très varié, on passe du très familier au plus soutenu…. Elle nous parle de sexe, de drogues, de chômage, de dépression, mais aussi d’amour et de rêves. On dirait qu’elle rentre dans la tête des personnages. Notons que cette jeune auteure de 25 ans a obtenu plusieurs récompenses pour ce premier roman. D’acier a été finaliste du prix Strega et a reçu par le prix Campiello Opera . En juin 2011, le roman de Sylvia Avallone a été couronné par le prix des lecteurs de L’Express.

Un extrait 
« Ça veut dire quoi, grandir dans un ensemble de quatre barres d’immeubles d’où tombent des morceaux de balcon et d’amiante, dans une cour où les enfants jouent à côté des jeunes qui dealent et des vieilles qui puent ? »

 

affiche  film d'acier

D’acier, le film

Ce film de Stefano Mordini avec Michele Riondino, Vittoria Puccini sort au cinéma le 5 juin prochain.

La bande annonce semble accorder une plus grande importance au personnage d’Alessio et à sa relation complexe avec sa petite amie. Autre différence le récit semble se dérouler de nos jours ( webcam etc) alors que le roman se passe en  2001 – 2002.

Pour vous donner envie (ou pas) , voici la bande annonce et la fiche du film par Allociné.


fiche film : D’Acier
Enhanced by Zemanta

2 commentaires en réponse à [Lecture cinéphile] D’acier (Acciaio) de Sylvia Avallone

  • Lili Galipette  dit:

    J’attendais ton avis sur ce film !! On verra…

    • Claire  dit:

      Désolée, je n’ai pas eu l’occasion de le voir en avant-première. En plus, il y a moins de 100 copies en France, alors peut-être que je ne le verrai qu’en vidéo. On verra donc 🙂

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>