[Documentaire] Bergman, une année dans une vie

Pour célébrer le centenaire de la naissance du réalisateur-metteur en scène-scénariste Ingmar Bergman, Carlotta films propose de découvrir en salles un documentaire consacré à l’artiste suédois connu dans le monde entier pour son cinéma exigeant. Le film de Jane Magnusson a été sélectionné à Cannes Classics et au festival de la Rochelle cette année.

Synopsis

En 1957, à l’aube de ses quarante ans, Ingmar Bergman entre dans une période de productivité sans précédent. Cette année-là, il tourne pas moins de trois films, met en scène quatre pièces de théâtre et conjugue travail acharné avec vie de famille tumultueuse…

(in CP)

Quelques mots sur Ingmar Bergman …

« Ernst Ingmar Bergman est un metteur en scène, scénariste et réalisateur suédois, né à Uppsala le 14 juillet 1918 et mort le 30 juillet 2007 sur l’île de Fårö.Il s’est imposé comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma en proposant une œuvre s’attachant à des thèmes métaphysiques (Le Septième Sceau), à l’introspection psychologique (« Les Fraises sauvages », « Persona ») ou familiale (« Cris et Chuchotements », « Fanny et Alexandre ») et à l’analyse des comportements du couple (« Scènes de la vie conjugale »). »
« Récompensé plusieurs fois, il remporte notamment au cours de sa carrière l’Ours d’or à Berlin, un Lion d’or pour sa carrière à Venise, le Prix du jury et le Prix de la mise en scène à Cannes, et à trois reprises l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Il est également l’unique cinéaste distingué d’une « Palme des Palmes », remise lors du Festival de Cannes 1997. » (Source : Fiche Wikipédia.)

 

Avis

Comme son titre l’indique, le film se concentre sur l’année 1957, année prolifique s’il en fut pour le réalisateur suédois…
Néanmoins, cette année n’est que le point de départ du documentaire qui aborde aussi la jeunesse de Bergman, ses relations amoureuses (notamment sa passion fondatrice avec l’artiste, journaliste et espionne Karin Lannby), sa fascination pour le nazisme, sa cinéphilie, ses premiers films à la fin des années 40,et ses tentatives de psychanalyse…

Le documentaire sur le cinéaste et metteur en scène suédois  est instructif car les intervenants ne se répètent pas  mais se complètent. Les personnes interrogées viennent du cinéma mais pas seulement.
Citons un extrait d’un entretien avec le frère de Bergman, Dag, avec un journaliste fan du réalisateur (Dick Cavett), qui sous le coup de l’émotion l’a appelé Ingrid Bergman…
Liv Ullman, Barbra Streisand , Pernilla August, Elliott Gould, Roy Andersson, Lars Von Trier, John Landis, Mikael  Persbrandt… se succèdent devant la caméra.

Les témoins racontent des anecdotes amusantes comme un chat sur un tournage que Bergman n’arrive pas à faire rester dans le champ ou lorsque Bergman a été obligé de demander pardon à un ours pour pourvoir continuer à le filmer !) Par moments, ils se livrent à cœur ouvert comme l’émouvante Liv Ullman, l’une des muses du réalisateur.
On retiendra une anecdote sur Bergman : un psychanalyste lui aurait dit qu’il souffrait de névroses, mais que s’il soignait celles-ci, il ne ferait plus de films… Finalement c’est l’art qui servit de thérapie à Ingmar Bergman , ses angoisses étant son moteur(« Le Septième Sceau »  lui permit ainsi de d’aborder sa peur de la Mort, et ses souvenirs de jeunesse des sources d’inspiration par exemple pour «  Fanny et Alexandre ». Ce qui est bien dans ce documentaire, c’est qu’il prend bien soin de ne pas tomber dans l’hagiographie – sauf peut-être à la toute fin…
Dans le film de Jane Magnusson,  on trouve aussi des extraits des films de Bergman, de tournages (où l’on peut avoir se rendre compte de son caractère attentionné mais aussi coléreux et tyrannique) ainsi que des passages de son autobiographie « Laterna Magica ».
Une autobiographie à ne pas prendre au pied de la lettre comme nous le démontre la réalisatrice de ce documentaire enrichissant et plaisant.

 

***

 BERGMAN, UNE ANNÉE DANS UNE VIE (BERGMAN – A YEAR IN A LIFE)

(Bergman — Ett år, ett liv)

Un film de Jane MAGNUSSON | Documentaire | Suède | 2018 | 116mn | Couleurs et N&B

Au cinéma le 26 septembre 2018

Sélection Cannes Classics 2018

-> En savoir plus sur le site officiel de Carlotta Films

Les films de Bergman dont on parle sur le blog :

·         Sourires d’une nuit d’été (1955)  – Vu dans  le cadre de la Rétrospective Ingmar Bergman (en 7 films de 2014 ) :

·          Persona  (1966)

 

 

1 commentaire sur “[Documentaire] Bergman, une année dans une vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.