[Avis] Les frères Sisters  (The Sisters brothers) de Jacques Audiard

Adapté du roman éponyme Les frères Sisters  (The Sisters brothers) de Patrick deWitt *, le nouveau film de Jacques Audiard est  un western tourné en langue anglaise avec un sacré casting :  Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed sont au rendez-vous !
Le film a été présenté ces jours-ci au Festival du film américain de Deauville et  à la Mostra de Venise.   Il sort en France ce 19 septembre 2018.
Michèle et Jacques ont pu le voir en avant-première à Paris**. Voici leur compte-rendu !
Synopsis :
Charlie et Eli Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile , ils ont du sang sur les mains :
celui de criminels, celui d’innocents…ils n’éprouvent aucun état d’âme à tuer . C’est leur métier . Charlie , le cadet est né pour ça . Eli , lui , rêve d’une vie normale . Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l’Oregon à la Californie , une traque implacable commence , un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ? 
Avis : 
Bien qu’ayant un tempérament opposé, Charlie et Eli ne sont pas des frères ennemis. Ils agissent toujours ensemble sans discuter. Pourtant Eli se pose des questions sur le sens de leur vie et aspire à une existence plus tranquille … Cette réflexion donne lieu à des échanges entre les deux frères où l’humour apporte une certaine légèreté à la noirceur du récit. Cette histoire est en effet bien sombre. Une histoire virile où les femmes sont quasi inexistantes. D’ailleurs les personnages principaux parlent beaucoup de leur père et pas de leur mère.
Après le récent « A Beautiful Day  » , Joaquin Phoenix endosse à nouveau la peau d’un tueur redoutable .Il est un Charlie rustre et implacable , brutal et apparemment insensible, digne héritier , d’après lui, d’un père violent et alcoolique . John C Reilly ( Eli ) est, lui, plus dans la nuance. Il campe un personnage improbable, celui d’un tueur romantique, troublé par une étole qu’une femme lui a offert. Il est plein de contradictions. De ce rôle complexe, l’acteur fait une composition remarquable. On se surprend à le trouver sympathique , même attachant alors qu’Eli a tué un nombre incalculable de personnes. D’ailleurs , au début du film , Eli demande à Charlie « On en a tué combien ?  » –  et ils sont incapables de répondre à cette question !
Ce tandem violent et inculte sera confronté à un autre duo très différent, plus « cultivé », composé de John Morris ( Jake Gyllenhaal) détective « littéraire » et Herman Kermit Warm ( Riz Ahmed ) chimiste et chercheur d’or . De plus, Warm est un utopiste, il rêve d’une société moins marquée par la violence.
La rencontre entre ces personnalités très différentes ne manque pas de dynamisme et donne lieu à de bons moments de suspense …
Le choc des cultures et la transformation de la société américaine en cette moitié du 19ème siècle, la ruée vers l’or constituent une toile de fond intéressante.
La reconstitution d’une rue de San Francisco est remarquable comme l’ensemble des décors. Il est amusant de voir Eli s’extasier devant le confort moderne et découvrir l’usage d’une brosse à dents !
Après avoir réalisé  » Les Cow Boys  » et avoir souvent collaboré avec Jacques Audiard , Thomas Bidegain a co- signé ce scénario plutôt riche inspiré du roman éponyme de Patrick De Witt.
Le jeu formidable  des acteurs est un atout indéniable de ce film.
Mais la violence ne nous est pas épargnée et la véracité de certaines scènes peut être choquante ou malaisante ( comme la scène de l’araignée ..)
Les frères Sisters est assurément un beau film, à la technique impeccable . La musique d’Alexandre Desplat est bien assortie mais n’est pas inoubliable.Un coup de chapeau au chef opérateur ( Benoît Debie ) qui a réalisé un travail très soigné.
Les paysages sont magnifiques même s’ils n’ont pas été tournés en Amérique.
 Les frères Sisters est un cocktail d’Histoire, d’action et d’étude de caractères.
Un western à voir pour l’excellence de l’interprétation et le brio de la réalisation.

LES FRERES SISTERS 

de Jacques Audiard.
Avec Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal …
Sortie le 19 septembre 2018
* Un livre que nous n’avons pas lu mais qui nous a été recommandé.
** Merci à Rosa Bonheur.

1 commentaire sur “[Avis] Les frères Sisters  (The Sisters brothers) de Jacques Audiard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.