Les liens du week-end : Top 6 des films sur la Route 66 (et annonce d’un nouveau podcast !)

Avec Vincent du site Route 66 – Carnets de voyage , nous avons fait un classement des films se passant sur la mythique route américaine pour un épisode de podcast.

C’est donc l’occasion de vous présenter ce nouveau podcast nommé  « 6 minutes sur la Route 66 » ! …  Il s’agit d’un carnet de bord sonore de voyage sur la Route 66 , de LA à Chicago…

Dans l’épisode 3 consacré aux films qui ont pour théâtre la Route 66 vous pourrez découvrir donc notre liste.

… Dans le podcast on parlera aussi des films dont on pense, à tort, qu’ils se déroulent sur la « Mother Road » !

Roulement de tambours,  voici pour vous la liste dans cet article (avec le  pitch, et quelques commentaires /liens en bonus )

Top 6 des films qui se passe sur la Route 66 !

ATTENTION : liste non exhaustive !

Cars © Buena Vista International

1/ Cars (John Lasseter et Joe Ranft, 2006)

Flash McQueen, une splendide voiture de course toute neuve promise au succès, découvre que dans la vie, ce n’est pas de franchir la ligne d’arrivée qui compte, mais le parcours que l’on a suivi. Parti pour participer à la prestigieuse Piston Cup, il atterrit suite à une déviation dans la petite ville tranquille de Radiator Springs, sur la Route 66.
McQueen va apprendre à connaître Sally (une élégante Porsche 2002), Doc Hudson (une Hudson Hornet 1951 au passé mystérieux), et Mater (une dépanneuse rouillée mais à qui on peut faire confiance). Ils vont l’aider à découvrir qu’il y a des choses plus importantes que les trophées, la gloire et les sponsors…

(synopsis via Allociné)

Ce film d’animation bénéficie d’un joli casting vocal. En VO : Owen Wilson et Bonnie Hunt , mais aussi pas mal de « guest stars » comme Paul Newman, Michael Keaton et Tom Hanks…

Des pilotes comme  Michael Schumacher, Richard Petty, Mario Andretti, Dale Earnhardt Jr prêtent leurs voix aux voitures parlantes ! En VF   Guillaume Canet et Cécile de France sont les voix de Flash et Sally.

Une suite, nommée Cars 2 , est sortie quelques années plus tard, ainsi qu’une série de courts : « CARS TOON : MARTIN SE LA RACONTE »

À noter que Flash McQueen est revenu à Radiator Springs dans Cars 3, sorti l’été dernier.

Les Raisins de la colère © Théâtre du Temple,2016

2/Les Raisins de la colère (The Grapes of Wrath, John Ford, 1940)

Un jeune homme rentre à la ferme familiale en Oklahoma, après avoir purgé une peine de quatre ans de prison pour homicide involontaire. La Grande Dépression sévit alors et comme beaucoup d’autres fermiers, sa famille est chassée de son exploitation. Ensemble, ils partent à travers le pays dans l’espoir de trouver, un jour, du travail en Californie. C’est le début d’un périple éprouvant, de camps de réfugiés en bidonvilles de fortunes, dans une Amérique en proie à la misère et à l’oppression…

(synopsis via Allociné)

Un grand classique signé John Ford avec Henry Fonda, Jane Darwell… et bien d’autres acteurs doués derrière la caméra . Cette adaptation du roman éponyme de John Steinbeck est extrêmement touchant avec des personnages hauts en couleur. C’est beau, c’est fort, c’est bien réalisé et bien interprété…

Easy Rider ©DR

3/Easy Rider (Dennis Hopper, 1969)

Deux motards traversent les États-Unis pour en découvrir les charmes cachés… Les côtés pile et face de l’Amérique.

(synopsis via Allociné)

Film culte avec Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson… La chanson Born To Be Wild de Steppenwolf est peut-être encore plus culte !

Fait amusant :  on note que le rôle d’Henry Fonda dans Les raisins de la colère et celui de son fils Peter Fonda, qui joue le rôle de Wyatt dans Easy Rider se ressemblent un peu :  deux personnages forts, qui prennent la route pour changer de vie… Mais c’est bien le seul point de convergence de ces deux films au style et à l’univers totalement différents.

Parmi les lieux de tournage :  Flagstaff, AZ.

© ciné sorbonne/Universal

4/Macadam à deux voies (Two-Lane Blacktop , Monte Hellman, 1971)

« La route est le plus court chemin vers la liberté » peut-on lire sur l’affiche française lors de la reprise en salles du film en 2016. Mais quelle est l’intrigue de « Macadam à deux voies » ?

Deux garçons taciturnes traversent le sud-ouest américain à bord de leur Chevy 55 grise. Une jeune fille les rejoint dans leur périple, jusqu’à ce que leur chemin croise une rugissante GTO 70 jaune. Son conducteur leur propose un marché : le premier d’entre eux qui atteint Washington gagne le véhicule de l’autre…

( via ciné sorbonne)

Film mythique de Monte Hellman, dans la lignée d’Easy Rider. Le casting réunissait deux figures du folk et du rock, James Taylor et Dennis Wilson, le batteur des Beach Boys, Warren Oates, l’acteur fétiche de Monte Hellman  et Laurie Bird. Je vous laisse découvrir l’article de Vincent en bas de page pour en savoir plus.

 

5/The Blues brothers (John Landis, 1980)

The Blues brothers © D.R.

Dès sa sortie de prison, Jake Blues est emmené par son frère Elwood chez Soeur Mary Stigmata, qui dirige l’orphelinat dans lequel ils ont été élevés. Ils doivent réunir 5 000 dollars pour sauver l’établissement, sinon c’est l’expulsion.

(via Allociné)

Un film cultissime avec John Belushi et Dan Aykroyd, deux frères aux lunettes noires et costumes de la même couleur.

Les Blues Brothers, c’est pour moi une référence. C’est un film musical, une comédie,  un road trip avec des musiciens poursuivis par les policiers. Le film de John Landis avait comme atout majeur ses interprètes des acteurs et des musiciens et chanteurs de renom (Aretha Franklin, Ray Charles, James Brown, Cab Calloway … ) et cerise sur le gâteau : Carrie Fisher en ex revancharde, bien différente de son rôle de princesse dans « Star Wars ! » il y a aussi un max d’action ! Les deux frères (interprétés par Dan Aykroyd et le regretté John Belushi) sont traqués de tous côtés, par la police comme par une ex-petite amie furieuse (interprétée par Carrie Fisher) !

La bande originale est un festival de musique à elle seule… Et le scénario signé Landis et Aykroyd , ainsi que la réalisation, se tenaient bien. Il y a beaucoup d’action dans « Les Blues Brothers ».

La poursuite dans les rues de Chicago, entièrement tournée en prise de vues réelles, sans trucages ni effets spéciaux reste une référence en matière de course-poursuite au cinéma. 103 voitures ont été détruites, et vous imaginez la prise de risque à l’époque !

Bref, c’est un film culte, à voir et à revoir.

Bagdad café © Tamasa Distribution

6/Bagdad Café (Percy Adlon, 1987)

Après une scène de ménage Jasmin atterrit au Bagdad Café, motel minable entre Disneyland et Las Vegas. La patronne, Brenda, Noire tapageuse et insatisfaite, règne sur tout un petit monde de routiers et de personnages énigmatiques. Peu à peu, Jasmin se fait apprécier de tous et remet même le café à flot grâce à « Magic », une boite de magie avec laquelle elle monte des tours assistée de Brenda. Entre les deux femmes va naître une solide amitié. (in CP)

Ce film avec Marianne Sägebrecht, CCH Pounder et Jack Palance a été tourné à Newberry Springs, au Sidewinder Café, devenu… Bagdad Café. La caravane du personnage de Jack Palance  est toujours visible, derrière le restaurant. Beau film avec deux personnages féminins forts et une chanson inoubliable : « Calling you… »

Après avoir fait un tour au Festival de Cannes cette année avec son réalisateur, Bagdad Café ressort en France en version restaurée le 11 juillet 2018.

Les liens :

– Le PODCAST  6 MINUTES SUR LA ROUTE 66 : Épisode 3 – La Route 66 au cinéma !

– « Macadam à deux voies« , le film maudit sur la Route 66

la page consacrée aux Raisins de la colère, le livre et le film

l’article sur le film « Cars »

la page du Bagdad Café de Newberry Springs, lieu de tournage du film éponyme

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *