[Avis Express] Death Wish réalisé par Eli Roth, avec Bruce Willis

Avis express sur Death Wish, avec Bruce Willis, réalisé par Eli Roth, dont la sortie au cinéma en France est prévue le 9 mai 2018.

Inspiré du roman éponyme de Brian Garfield, Death Wish avait déjà été adapté au cinéma en 1974 sous le titre « Un justicier dans la ville », avec Charles Bronson dans le rôle principal. En 2018, c’est Bruce Willis qui remplace Bronson…
L’action se passe désormais à Chicago, de nos jours. Le héros de l’histoire, Paul Kersey (alias Bruce Willis), un chirurgien urgentiste, voit sa vie basculer lorsque sa femme est tuée et sa fille plongée dans le coma suite à un cambriolage qui tourne mal… Il décide de se faire justice lui-même et de lutter contre le crime, devenant « the Grim Reaper », justicier au visage dissimulé sous une capuche…

Le grand atout du film, c’est Bruce Willis, toujours à l’aise dans les films d’action.
Il est accompagné, entre autres, d’une des stars de Breaking Bad, Dean Norris, de Vincent D’Onofrio et d’Elisabeth Shue.

Eli Roth, le réalisateur, a quelques idées de mise en scène plutôt intéressantes : j’ai par exemple bien aimé le split screen opération d’un patient touché par balles/ entraînement au pistolet. Sauver une vie ou tuer, that is the question… Dichotomie pleine d’ambiguïté bien trouvée.Le scénario est assez classique,… avec quelques raccourcis, et quelques bonnes idées de réécriture (le fait que Kersey soit devenu un chirurgien).On veut savoir comment le héros va s’en tirer…

Roth fait preuve d’une certaine ironie par moments. Mais, il y a un mais…Certaines scènes sont vraiment très violentes, complaisantes et malsaines. Par exemple la torture d’un personnage, certes criminel, à l’acide. Âmes sensibles s’abstenir.

Death Wish est révélateur de l’ambiguïté des USA envers les armes à feu et du culte du héros.Il décrit bien le cercle vicieux d’un homme qui se met à utiliser une arme et à tuer car sa femme a été assassinée… Il est dommage que la mise à distance initiée par le début du film, et la critique de la banalisation des armes à feu, ne soient pas maintenues sur la longueur. Death Wish est un vigilante movie qui serait peut-être mieux passé dans les années 70, mais à l’heure actuelle, on peut redouter qu’il soit mal interprété et encourage les gens à se faire justice eux-mêmes, et à acheter des armes (même avec licence.) En tout cas, Death Wish interpelle et ne manquera pas d’alimenter le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis et ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.