[Avis] Luna avec Laetitia Clément et Rod Paradot

LUNA, premier long-métrage signé Elsa Diringer sort en salles le 11 avril 2018. Avis.

 

Synopsis :

Luna vit près de Montpellier et travaille dans une exploitation maraîchère. Elle est belle, drôle, elle dévore la vie. Elle serait prête à tout pour garder l’amour de Ruben. Au cours d’une soirée trop arrosée avec ses amis, ils agressent un jeune inconnu. Quelques semaines plus tard, celui-ci réapparaît dans la vie de Luna. Elle va devoir faire des choix.

(via pyramidefilms.com)

Avis :

Ce long métrage a été tourné en été, en pleine lumière, dans l’Hérault, une région que la jeune réalisatrice connaît bien puisqu’elle y a vécu pendant son enfance et son adolescence.

Elle s’appelle Elsa Diringer , est âgée de 30 ans et, avec Luna, a signé un premier long-métrage remarquable, réaliste et touchant.

Cette comédie dramatique nous parle de la vie » adolescente « en province, de l’ennui, de la rareté des loisirs et des transports, de la difficulté de trouver un emploi stable mais aussi de sentiments, d’amour déçu, et de responsabilité.

LUNA © Pyramide films

Luna , c’est le prénom de cette jeune fille, âgée de 17 ans, interprétée par Lætitia Clément qui crève littéralement l’écran. Cette actrice, découverte lors d’un casting sauvage dans son lycée, irradie durant tout le film, surprenante de naturel. Pour un premier rôle, sans formation théâtrale, elle semble parfaitement à l’aise devant la caméra, passant du rire aux larmes avec une facilité déconcertante … Elle est de la même veine que Rod Paradot ( César du meilleur Espoir 2016 pour La Tête Haute) ) qui incarne son partenaire principal.

Luna aime Ruben, l’archétype du macho, beau gosse mais d’un égoïsme effarant. Julien Bodet n’endosse pas le rôle du personnage le plus sympathique de l’année mais il s’en sort très bien !

Des acteurs plus confirmés comme Frédéric Pierrot et Juliette Arnaud tiennent des rôles secondaires mais déterminants dans la vie de Luna.

Ce film n’est pas révolutionnaire mais il est attachant car il s’intéresse à une jeunesse non privilégiée et au phénomène de bande. Cette bande de jeunes, où Ruben, en particulier, ressent un sentiment de toute puissance, est amenée – alcool et drogue aidant – à commettre des actes irréversibles.

La cinéaste, avec cet événement cruel, soulève le problème de la responsabilité dans un groupe.

Lætitia Clément et Rod Paradot dans Luna © Pyramide films

Même si on a parfois une impression de déjà-vu ( comme les scènes en scooter ) cette histoire se distingue par sa sincérité, l’absence d’artifices et par une intensité dramatique non négligeable.

La musique est bien choisie. J’ai particulièrement apprécié les morceaux interprétés par une « banda » qui apportent une note gaie et originale.

Luna, un portrait brut, parfois brutal, d’une jeunesse parfois paumée, imprévisible mais aussi pleine de ressources et d’énergie.

À voir, ne serait- ce que pour le duo émouvant et attachant formé par Lætitia Clément et Rod Paradot .

 

(Michèle)

Luna

Date de sortie  au cinéma : 11 avril 2018 (1h 33min)
De Elsa Diringer
Avec Laëtitia Clément, Rod Paradot, Lyna Khoudri,Frédéric Pierrot…

Merci à Rosa Bonheur et à Pyramide Films de nous avoir montré ce film en avant-première au Cinéma du Panthéon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *