[Animation] CROC-BLANC réalisé par Alexandre Espigares

Je me suis récemment replongée dans plusieurs romans dont « L’appel sauvage »  et son pendant « Croc-Blanc » . L’occasion de voir l’adaptation de Croc-blanc en film d’animation et en avant-première était trop belle, de plus le film s’était distingué au prestigieux festival du film d’Annecy et a été sélectionné à Sundance… Voici donc mon avis sur « CROC-BLANC » réalisé par Alexandre Espigares et distribué par Wild Bunch (oui, la horde sauvage, raccord n’est-ce pas ?)

Synopsis

Croc-Blanc est un fier et courageux chien-loup. Après avoir grandi dans les espaces enneigés et hostiles du Grand Nord, il est recueilli par Castor Gris et sa tribu indienne. Mais la méchanceté des hommes oblige Castor-Gris à céder l’animal à un homme cruel et malveillant. Sauvé par un couple juste et bon, Croc-Blanc apprendra à maîtriser son instinct sauvage et devenir leur ami.

(in DP)

 

 

 

Avis « Into the wild » avec Croc Blanc

Croc-Blanc est une adaptation réussie du classique de Jack London.

Le film est visible pour les enfants à partir de 7 ou 8 ans, à mon avis. La violence n’est jamais frontale, on ne voit pas de sang. En revanche la violence est bien présente, on le ressent bien même si elle est hors champs, grâce notamment à un travail sur le son, que ce soit lors des combats de chiens, entre animaux sauvages, ou encore lorsque Croc-Blanc subit les coups de Beauty Smith…

Le scénario du film est donc édulcoré mais cela permet d’être vu par le grand nombre de spectateurs et on est loin de tomber dans la mièvrerie… Certains événements sont modifiés, des personnages sont supprimés ou rajoutés… et la fin diverge?
Le roman « Croc-Blanc » a maintes fois été adapté au cinéma, il existe une BD, mais il n’y avait pas encore de film d’animation. C’est chose faite.

Coté technique, les amateurs de film d’animation sont tellement blasés qu’ils trouveront certainement à redire, mais j’ai trouvé que le réalisateur et son équipe faisaient preuve d’une véritable audace visuelle par moments, et d’un grand travail sur la lumière notamment. différentes techniques ont été utilisées. Parmi elles la stop motion pour retranscrire les émotions des êtres humains.en parlant des personnages, les voix françaises des opposants et adjuvants de Croc-Blanc sont assurées par un joli casting : Raphaël Personnaz qui semble aimer les grands espaces ( cf Dans les forêts de Sibérie),Virginie Efira et Dominique Pinon pour ne citer qu’eux.

Comme les animaux ne parlent pas dans ce récit, de nombreux passages sont muets. Avec l’expressivité des dessins, l’action et la musique de Bruno Coulais, cela passe comme un charme. C’est la magie de l’animation.

Les paysages du Grand Nord sont particulièrement beaux à regarder, remplis de détails. Le combat entre le lynx et les scènes d’action prenantes ( par exemple le combat entre un lynx et Kiche la mère de Croc blanc fera son petit effet, notamment sur les jeunes spectateurs) …

Ici on parle de survie dans un climat rude et un contexte historique difficile. Il est intéressant de voir comment vivaient les gens au XIXe siècle dans le Grand Nord.

En plus de Weedon Scott et de son épouse Mollie, Croc Blanc va en effet croiser un tribu indienne ( avec, à sa tête, son premier maître Castor Gris), des chercheurs d’or , des dresseurs de chien de combat, et des organisateurs de combats de chiens, un repris de justice…

Voilà un film d’animation d’aventures qui nous dépayse, avec des thèmes forts comme la lutte pour la vie ou l’écologie,  à la fois réaliste et accessible au plus grand nombre.

CROC-BLANC

(White Fang)

Film d’animation

Sortie au cinéma le 28 mars 2018

Durée : 1h20  (2D ou- 3D relief)

Réalisateur : Alexandre Espigares
D’après le roman de Jack London

Scénario : Dominique Monféry, Philippe Lioret, Serge Frydman.

Musique : Bruno Coulais

Coproducteurs : Bidibul Productions, France 3 Cinema

Distributeur France : Wild Bunch

Distributeur International : SC FILMS
Festivals :
Sélectionné au Festival de Sundance 2018.
Festival Annecy 2016 Prix de la Fondation Gan pour le meilleur Work in Progress Feature Film.

 

Imags ©Bidibul Productions, France 3 Cinema, Wild Bunch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.