[Avis] LA VILLA de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan et Anaïs Demoustier

Découvrez l’avis du blog sur « LA VILLA » de Robert Guédiguian… Il s’agit d’une séance de rattrapage (le film est sorti cet hiver) que je vous propose à l’occasion de la sortie du film en DVD et Blu-ray le 3 avril.  « LA VILLA »  a été présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise en 2017.

 Synopsis

Dans une calanque près de Marseille, au creux de l’hiver, Angèle, Joseph et Armand se rassemblent autour de leur père vieillissant.

C’est le moment pour eux de mesurer ce qu’ils ont conservé de l’idéal qu’il leur a transmis, du monde de fraternité qu’il avait bâti dans ce lieu magique, autour d’un restaurant ouvrier dont Armand, le fils aîné, continue de s’occuper. Lorsque de nouveaux arrivants venus de la mer vont bouleverser leurs réflexions…

 
 
AVIS

Robert Guédiguian effectue un retour aux sources en prenant pour décor de son histoire  Méjean, la calanque près de Marseille où il habite depuis presque 40 ans. Il retrouve aussi sa famille de cinéma : sa muse Ariane Ascaride,  Jean-Pierre Darroussin , Gérard Meylan sont là et héritent des trois rôles principaux. Le film les montre d’ailleurs, avec trente ans de moins, dans un extrait de Ki lo sa ? réalisé par Robert Guédiguian en 1985,  extrait inséré dans le film pour une séquence se déroulant sur le petit port de la calanque de Méjean. La boucle est bouclée !

Gudéiguian retrouve également l’acteur Jacques Boudet. Mais également des acteurs comme Anaïs Demoustier,  Yann Trégouet ou encore Robinson Stévenin qui avaient déjà fait des apparitions dans les précédents films du réalisateur.
Après « Au fil d’Ariane« , Anaïs Demoustier a encore une fois pour compagnon de Jean Pierre Darroussin. Anaïs Demoustier incarne une jeune femme moderne, qui n’aime plus l’homme qu’est devenu son compagnon… Mais lui reste attachée. Pour ce rôle, elle a été nommée aux César de la Meilleure Actrice dans un second rôle.

Robinson Stévenin joue un jeune pêcheur amateur de théâtre et amoureux de Angèle depuis son enfance.
Dans « la Villa », on est en terrain connu : on retrouve l’univers « politico- réaliste » du réalisateur avec plaisir et les valeurs » guédiguiennes »   –  à savoir la fraternité , la solidarité, la générosité et le respect de l’autre.

Le rêve du père mourant a été perpétué à sa façon par le fils aîné, celui qui est resté, incarné par Gérard Meylan :  il continue à ouvrir le restaurant paternel avec des plats simples et pas cher. D’ailleurs plusieurs personnages du film se demandent s’ils doivent partir ou rester sur la terre de leurs ancêtres.

Puis il y a la découverte de migrants… Cet événement est la grande surprise du film,  même si on se doute que les héros vont les prendre en charge, d’autant plus qu’il s’agit d’une fratrie de 3 enfants, une fille et deux garçons ; tout comme Angèle, Armand et Joseph.

On retiendra de nombreuses réflexions sur les relations parents/enfants…( il y a un drame concernant un enfant dans la vie des protagonistes.)

Ce qui est à mon avis moins réussi dans le scénario, c’est qu’il y a beaucoup de choses dans ce film : de la nostalgie, des drames intimes, des histoires d’amour, des réflexions sur le temps qui passe, la famille, les choix de vie, le deuil, l’argent, la vieillesse …

LA SORTIE VIDEO

© Diaphana édition vidéo

Et du coup rien n’est vraiment développé. Ainsi, les couples se font et de se défont assez rapidement..L’idylle entre Stévenin et Ascaride peut sembler un peu artificielle, mais après tout cela peut arriver dans la vraie vie : un petit garçon fasciné par une femme en âgé d’être sa mère. Enfin, la fin peut laisser le spectateur sur sa faim.Et pourtant le film prend son temps par ailleurs.
« La Villa » est un hommage à Marseille et aux calanques, à l’amour… cela ne surprendra pas les amateurs du cinéma de Guédiguian. On retiendra quelques belles scènes remplies d’émotions et un cadre idyllique mais en voie de disparition – même si le film donne de l’espoir.

LA VILLA
Date de sortie au cinéma  :  29 novembre 2017
Sortie en DVD et BLU RAY  le 3 avril 2018
Editeur : DIAPHANA EDITION VIDEO
Durée : 1h47
Réalisateur : Robert Guédiguian
Avec : Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier, Robinson Stévenin…Prix : à partir de 19,99 € (DVD/ BR)
-Scènes perdues (5 minutes) – sur le plateau du film (8 minutes).

Le film sort également dans une édition FNAC avec un DVD supplémentaire qui contiendra KI LO SA ?, dont un extrait est utilisé dans LA VILLA.

Ce DVD supplémentaire contient aussi un making-of de 23 minutes : Impressions de Tournage. Prix de l’édition spéciale FNAC : 22,99 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *