César 2018 : le palmarès et compte-rendu express

Cette 43 e cérémonie des César a célébré les victoires – prévisibles – de 120 BPM de Robin Campillo et Au revoir là-haut de et avec Albert Dupontel.
120 Battements par minute de Robin Campillo (13 nominations) remporte 6 César (Meilleur film-Meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart-Meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz-Meilleur scénario original : Robin Campillo-Meilleure musique originale : Arnaud Rebotini- Meilleur montage : Robin Campillo

Au revoir là-haut d’Albert Dupontel (13 nominations) repart avec 5 César (Meilleure réalisation : Albert Dupontel-Meilleure adaptation : Albert Dupontel et Pierre Lemaitre-Meilleure photographie : Vincent Mathias-Meilleurs costumes : Mimi Lempicka-Meilleurs décors : Pierre Quefféléan).

Sont repartis bredouilles :

Jean-Pierre Bacri, et le duo Toledano/Nakache pour Le Sens De La Fête.

Laetitia Dosch ( Jeune Femme ) – espérons qu’on la retrouvera, cette fois nommée en meilleure actrice, et non espoir féminin, bientôt !

Patients : Grand Corps Malade, Mehdi Idir et Pablo Pauly repartent bredouilles !

Michel Hazanavicius et l’équipe du Redoutable

Julia Ducournau et son actrice Garance Marillier (Grave), pour une fois qu’ un cinéma de « genre » était nommé. Je précise que je n’ai pas vu le film.
Côté animation, je suis déçue pour Zombillénium.

Voici le palmarès complet des 43 e CESAR :

César du meilleur film : «120 battements par minute», de Robin Campillo

César de la meilleure réalisation : Albert Dupontel, pour «Au revoir là-haut»

César de la meilleure actrice : Jeanne Balibar, pour «Barbara»

César du meilleur acteur : Swann Arlaud, pour «Petit paysan»

César de la meilleure actrice dans un second rôle : Sara Giraudeau pour «Petit paysan»

César du meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz pour «120 battements par minute»

César du meilleur espoir féminin : Camelia Jordana pour «Le Brio»

César du meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart pour «120 battements par minute»

César du meilleur premier film : «Petit paysan», d’Hubert Charuel

César du meilleur film étranger : «Faute d’amour», d’Andreï Zviaguintsev

César du meilleur scénario original : Robin Campillo pour «120 battements par minute»

César de la meilleure adaptation : Albert Dupontel et Pierre Lemaitre pour «Au revoir là-haut»

César du meilleur long-métrage d’animation : «Le grand méchant Renard et autres contes», de Benjamin Renner et Patrick Imbert

César du meilleur court-métrage d’animation : «Pépé le morse», de Lucrèce Andreae

César du meilleur film documentaire : «I Am Not Your Negro», de Raoul Peck

César du meilleur costume : Mimi Lempicka pour «Au revoir là-haut»

César de la meilleure musique originale : Arnaud Rebotini pour «120 battements par minute»

César du meilleur court-métrage : «Les Bigorneaux», d’Alice Vial

César du meilleur montage : Robin Campillo pour «120 battements par minute»

César des meilleurs décors : Pierre Quefféléan pour «Au revoir là-haut»

César du meilleur son : Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut pour «Barbara»

César de la meilleure photographie : Vincent Mathias pour «Au revoir là-haut»

César du public : «Raid Dingue», de Dany Boon

César d’honneur : Penelope Cruz

***

Mes pronostics étaient dans l’ensemble plutôt justes, la seule suprise était à mon avis le choix de Camélia Jordana en meilleur espoir féminin : je n’ai pas vu « le Brio », mais vu le buzz, on aurait pu penser que Garance Marillier ou Laetitia Dosch gagneraient.

En ce qui concerne la cérémonie, elle était comme d’habitude bien longue, alternant blagues, sketches et discours « engagés » … je vous ai sélectionné quelques-un de mes tweets :

1 commentaire sur “César 2018 : le palmarès et compte-rendu express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.