|Avis] Le Retour du Héros avec Jean Dujardin et Mélanie Laurent

Le Retour du Héros est une comédie costumée « historique » … La bande-annonce rappelle le vaudeville ou un « OSS 117 »  pendant les guerres napoléoniennes… Il s’agit des retrouvailles entre Laurent Tirard et Jean Dujardin après  « Un  homme à la hauteur ». Cette fois Jean Dujardin joue Neuville, un déserteur devenu héros en son absence…Alors le capitaine Neuville, héros ou escroc ? Vous le saurez bientôt :  le film sort le 14 février.

Synopsis

Elisabeth est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d’opérette, elle est devenue, malgré elle, responsable d’une imposture qui va très vite la dépasser…

 

AVIS : Le Retour du Héros,  un usurpateur à la hauteur ?

Le film est un écrin pour Jean Dujardin qui fait du Jean Dujardin, plutôt « OSS 117 »  que « Brice de Nice 3 » :  un homme certes menteur, lâche et de mauvaise foi mais doté quand même de quelques qualités…  Un capitaine d’opérette, un usurpateur pris au piège de ses mensonges, mais de la légende inventée par Elisabeth… Dujardin aime ‘casser’ l’image de son personnage puis la ‘réparer’.

On sent que Jean Dujardin s’est amusé à incarner cet (anti-) héros un peu comme Jean-Paul Belmondo. Jean Dujardin a d’ailleurs salué Jean Paul Belmondo lors de la rencontre avec le public suivant la projection. On sent que Dujardin aime les personnages en verve, flamboyants, optimistes et il possède un jeu physique comme Belmondo. Dujardin est à l’aise à cheval, en meneur de danses de salon, en clochard ou en costume de capitaine… Bref, son enthousiasme se sent et on y croit. A noter que l’acteur a produit le film avec son frère Marc, et qu’il s’est impliqué dans ce projet pendant deux ans et demi.

L’acteur oscarisé est bien accompagné, car le scénario du Retour du héros est plus centré sur un duo de protagonistes qu’un solo. Le choix de Mélanie Laurent pour tenir tête à J.D. est judicieux. L’actrice – réalisatrice touche- à -tout nous révèle une autre facette d’elle-même  : elle sait pratiquer l’autodérision. Elle peut être drôle devant une caméra. (Même dans le poilant « Dikkenek » son personnage était sérieux.)

Ainsi,  Mélanie Laurent passe du rire aux larmes en réalisant un pétage de plombs spectaculaire de 4 ou  5 minutes, elle se prend littéralement un porte dans la figure et termine dans la boue, est poussée à l’eau… C’est un beau rôle de femme indépendante, moderne, féministe, intelligente mais elle est aussi un brin chipie à l’instar d’Emma de Jane Austen, tout en voulant faire le bien pour sa famille. Oui, Elisabeth est un beau rôle pour Mélanie Laurent.

Les seconds rôles ne sont pas oublié. On remarque en particulier deux nouveaux venus :  Noémie Merlant qui joue Pauline la sœur d’Elisabeth. La jeune actrice nommée l’an dernier pour le César du meilleur espoir féminin pour  le drame contemporain Le ciel attendra fait rire en fausse ingénue. Et puis il y a Christophe Montenez (de la Comédie Française), il est excellent dans le rôle de Nicolas, le mari de Pauline, avec son regard d’épagneul et son débit mollasson, c’est le parfait contrepoint à l’énergique Neuville. C’est l’un des personnages qui m’a fait le plus rire. C’est également un plaisir de revoir Féodor Atkine.

Le scénario mêle plutôt habilement gags visuels, dialogue enlevés, quiproquos avec un brin de marivaudage et un soupçon d’émotions (le discours de Neuville sur la bataille à Essling, première énorme défaite de Napoléon en  1809).

En parlant d’Histoire avec un grand H,  je préviens les historiens,  le scénario ne cherche pas à être authentique , nous ne sommes pas dans une reconstitution de batailles à la Guerre et Paix, les guerres napoléoniennes ne sont qu’un contexte, voire un prétexte pour une réflexion sur la lâcheté et le mensonge.

Au final, j’ai trouvé ce film en costumes charmant, drôle et enlevé. La fin (ou plutôt la double fin) est un peu facile, certains rebondissements sont prévisibles mais on passe un agréable moment. D’ailleurs j’ai vu le film deux fois, et le second visionnage fut aussi plaisant voire plus que le premier grâce à  sa belle photographie et ses dialogues de qualité.
Cela fait du bien de voir une comédie costumée comme celle-là au cinéma, cela nous change un peu des romances contemporaines. En outre, les acteurs ont une belle énergie communicative, et leur interprétation théâtrale – voire légèrement outrée-, joyeuse ou malicieuse du texte retient toute notre attention.

© StudioCanal

LE RETOUR DU HEROS

De Laurent Tirard

Avec : Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant,Christophe Montenez (de la Comédie Française), Féodor Atkine, Evelyne Buyle, Christian Bujeau, Laurent Bateau…

Durée : 1h30

Date de sortie : 14 février 2018

Distributeur : StudioCanal

  • Avant-première en clôture du festival de l’Alpe d’Huez (hors compétition)
  • Photo de l’avant-première et de la rencontre avec Jean Dujardin aux Trois Pierrots.
©legenoudeclaire.com

D’autres photos sur mon instagram https://www.instagram.com/ecransclaire/( carrousel)

  • Bande-annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.