[Avis] Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre

Après « Belle et Sébastien » , « Belle et Sébastien 2 : l’aventure continue », « Belle et Sébastien 3 : le dernier chapitre » arrive sur nos écrans le 14 février 2018. Avis à découvrir ci-dessous.

Synopsis :
Deux ans ont passé. Sébastien est âgé de 12 ans.Belle est désormais mère de trois chiots .
Pierre et Angélina vont se marier et rêvent d’une autre vie , ailleurs.
L’enfant refuse de quitter César, le chalet et la montagne qu’il aime tant.
Lorsque l’ancien maître de Belle vient pour récupérer ce qu’il estime lui appartenir, Sébastien va tout tenter pour sauver ses amis…

Avis:

J’imagine la frustration des enfants qui ne recevront pas un Patou pour leur prochain cadeau d’anniversaire ou de Noël ! Après avoir vu ce film, comme les deux autres précédents, ils devraient être nombreux à réclamer comme ami cette boule de poils certes attendrissante mais …très encombrante. De plus, Clovis Cornillac , en réalisant cette suite , crée un besoin supplémentaire car ce n’est plus un Patou mais plusieurs qui montrent leur gueule bien sympathique !
En effet , Belle est entourée de ses trois chiots , naturellement craquants et va même retrouver sa propre mère. Mais spoiler oblige , nous n’en dirons pas plus sur le déroulé de cette histoire …

Cette nouvelle adaptation du roman de Cécile Aubry est très agréable à regarder pour la beauté de sa photographie . En cette période de pluie et de grisaille parisienne , ces images lumineuses de montagnes enneigées et ensoleillées remplacent une bonne séance de luminothérapie anti – déprime .
L’équipe technique de ce film a réalisé un beau travail. Les scènes dans la tempête de neige sont très réalistes.
Les chiens sont très expressifs et très bien dressés.Félicitations à Andrew Simpson, l’animateur animalier, sans lequel ce film n’aurait pas pu voir le jour.

Le choix des acteurs est un atout majeur de ce long métrage.
Félix Bossuet chausse pour la 3ème fois ses raquettes, après avoir tourné avec Nicolas Vanier et Christian Duguay qui avaient réalisé les deux précédents opus. Le jeune homme est très à l’aise avec la caméra et avec les chiens qu’il semble avoir adoptés depuis toujours.
Thierry Neuvic qui joue le rôle de son père, Pierre, apparaît très peu dans ce volet de même que Margaux Châtelier dans le rôle d’Angélina.
Tous les feux sont braqués sur Tchéky Karyo qui enfile toujours avec brio le manteau protecteur de César, grand père affectueux, bourru et pudique.
Et puis ,qui s’est attribué le rôle le plus antipathique ? Clovis Cornillac lui-même, qui, affublé d’une barbe et d’un crâne à moitié rasé, adopte le regard très méchant de Joseph . Il est à lui tout seul la Brute et le Truand . Il adopte un look qui ressemble un peu à Bud Spencer même s’il n’en a pas le gabarit… Il est évident que le réalisateur a voulu apporter une touche de western à cette histoire montagnarde.
Mais son personnage n’est pas assez creusé.
Les rôles secondaires apportent de la fantaisie. Ils ont également beaucoup de talent .Ils font partie de ces acteurs que l’on voit souvent ( pas assez , à mon avis ) dont le nom nous échappe . Alors , un grand bravo à André Penvern , très convaincant en maire dévoué et courageux du village . Et un coup de chapeau admiratif à Anne Benoit en Madeleine, institutrice drôle et attachante qui me réjouit à chacune de ses apparitions à l’écran.

En résumé , cet ultime volet de la saga « Belle et Sébastien » est une suite honorable, très réussie sur le plan visuel . Il n’est pas besoin de préciser que ce film classique peut être vu en famille .

Ce long métrage nous donne l’effet d’un bol d’air pur salutaire avec une image d’Épinal colorée de bons sentiments … Au total , c’est joli et le méchant est puni. De la joie et de l’émotion qui devraient plaire dans les chaumières.

BELLE ET SEBASTIEN 3 : Le DERNIER CHAPITRE

de  et avec Clovis Cornillac.

durée :1H30

Sortie le 14 février 2018.

Distribué par  Gaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *