[Blu-ray] Baby Driver, réalisé par Edward Wright, avec Ansel Elgort

LE FILM

Synopsis

 Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby (Ansel Elgort) ne compte que sur lui-même pour être le meilleur dans sa partie. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves (Lily James), il cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime (Kevin Spacey) et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu…

© Sony

 Avis

Baby Driver est ultra divertissant.

La mise en scène est nickel chrome, le montage invisible et donc réussi, et la musique euphorisante, parfaitement intégrée, devient presque un personnage à part entière.

Le scénario n’est clairement pas le point fort de Baby Driver, il reprend la trame des nombreux films de braquage.

La trouvaille scénaristique de Wright est que le héros, Baby, souffre d’un acouphène à la suite d’un accident de la route enfant. Pour l’atténuer et se concentrer, Baby écoute de la musique en permanence, musique que nous, spectateurs, nous écoutons en même temps que Baby. On adopte le point de vue de Baby, pour qui la musique est devenue un carburant, un moteur…

Le reste du scénario est plus un prétexte pour enchaîner les séquences jusqu’à la résolution finale. Les ficelles sont un peu grosses. Ce qui semble compter pour Wright , c’est d’offrir au spectateur un grand spectacle, une aventure que ne peut vivre le spectateur, et tant pis pour le réalisme !
La psychologie des personnages n’est pas vraiment travaillée non plus, ainsi le revirement du personnage de Kevin Spacey est un peu gros par exemple.  Mais en même temps, je ne m’attendais pas à un film « sérieux ». La bande annonce promettait un film « cool » et « fun » et le contrat est respecté de ce point de vue, en particulier au début du film.

La scène d’ouverture, où l’on voit Baby au volant d’une Subaru rouge se lancer dans une course-poursuite avec la police, est impressionnante – elle nous souffle au même titre que la première séquence de Drive.

Et puis, juste après,  on savoure un  plan séquence dans les rues d’Atlanta, un vrai moment de cinéma, proche d’une comédie musicale.

Baby Driver démarre donc, très fort, mais  la suite ne parviendra pas à dépasser ces premières images, malgré des scènes d’actions réussies de braquages, de poursuites… Les fusillades sont presque tarantinesques – car qui dit braquage dit violence et fusillades.

Wright , son directeur de la photographie, Bill Pope, ainsi que toute l’équipe technique ont fabriqué un beau film, avec de nombreux détails, je pense que les plans sont très composés. Sans parler des choix musicaux qui donne la « banane », de Queen à Lionel Ritchie.

En parlant de choix,  côté casting,  c’est un sans faute, Ansel Elgort (Nos étoiles contraires, Divergente) et Lily James (Cendrillon) forment un couple très mignon et mélomane Jamie Foxx s’éclate dans le rôle de Bats, Jon Hamm et Eiza Gonzalez composent un duo à la Bonnie et Clyde.
On note aussi la présence de musiciens ou chanteurs comme Paul Williams (vu également dans Phantom of the paradise réalisé par Brian De Palma), Flea des Red Hot Chili Peppers, Sky FerreiraApparemment, si l’on en croit le making of, ça chantait et jouait beaucoup de musique sur le tournage !

Si la forme de Baby Driver est vraiment chouette et presque novatrice, le fond souffre de quelques petits défauts, d’un petit manque d’originalité, et de quelques répétitions.

Ceci n’altère pas le pouvoir divertissant du film ! Si vous êtes fans de voitures et de courses-poursuites, et de musique, ne manquez pas ce Baby Driver.

LE BLU-RAY

Nickel au niveau de l’image et du son !
Bonus

  • Plus de 20 minutes de scènes prolongées & supprimées.
  • Animation d’une sélections de scènes ( storyboards  animés) et premières images.

L’envers du décor :

  • Mozart en Kart : la conduite d’Ansel.
  • Trouve nous le bon son : la chorégraphie.
  • C’est mon « baby » : Edgar Wright.
  • Il faut un titre qui tue : la musique.
  • Le diable derrière le volant : les courses- poursuites.

Et aussi :

  • Répétitions et préproduction
  • Clip Mint royale  -clip Blue song (réalisé il y a 14 ans par E. Wright dans la même veine que Baby Driver.)
  • Galerie complète des storyboards
  • Films annonces
  • Promotions et plus

Éditeur – Sony Pictures Home Entertainment.

Disque 1 – Blu-ray

Disque 2 –  Bonus : Behind the wheel ; making of de 30 minutes et 11 secondes.

Disponible à partir du 29 novembre 2017 en DVD, Blu-ray et Blu-ray 4K

Retrouvez le film sur Facebook / Twitter avec #BabyDriver

·         Site web : http://www.sonypictures.fr/

 BABY DRIVER

Réalisé par Edgar Wright.

Avec : Ansel Elgort, Lily James, Kevin Spacey, Jon Hamm, Jamie Foxx, Jon Bernthal, Eiza Gonzalez

Durée – 113 minutes.

Sortie le 23/08/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *