[Avis] Les Gardiennes de Xavier Beauvois avec Nathalie Baye

Librement adapté du roman éponyme d’Ernest Perochon, écrit en 1924, « Les Gardiennes » est un film sur la Grande Guerre et particulièrement les conditions de vie et de travail du monde paysan et des femmes. J’ai vu le film en avant-première au Festival d’Arras, un 11 novembre,  le jour de l’Armistice. Tout un symbole puisque le 11 novembre est le jour de commémoration de l’Armistice… Mais que vaut le film ?

 

Synopsis

Pendant la première Guerre mondiale, Hortense, travailleuse infatigable, embauche Francine, une jeune femme de l’assistance publique, pour la seconder car sa propre fille Solange rechigne à se soumettre. Entre Hortense et Francine, un respect et une reconnaissance mutuels s’établissent d’emblée. Mais pour sauver la cohésion de sa famille, Hortense va devoir sacrifier la jeune femme et en payer le prix …

AVIS

Affiche Les Gardiennes avec Iris Bry © Pathé Films

Après « des hommes et des dieux », des femmes et des champs …

Les Gardiennes » traite de la Première Guerre mondiale et surtout des conséquences du conflit sur les femmes et les hommes qui ne sont pas partis au front…
c’est en particulier le portrait de plusieurs femmes qui sont interprétées avec talent par Nathalie Baye, Laura Smet et la jeune Iris Bry. On voit comment les femmes ont « fait bouillir la marmite », entretenu les terres agricoles en l’absence d’hommes valides.

Le film est assez minimaliste, c’est un film choral et les personnages sont en proie à des conflits internes ( en particulier celui de Nathalie Baye) mais également à des difficultés d’ordre matériel. Et comment ces mêmes femmes, notamment la jeune génération, se sont rendues compte de leur indépendance de leur capacité à être gardiennes du foyer, gardiennes de la terre…
Cette prise de conscience est particulièrement claire pour le personnage de Francine, on voit même sa transformation physique de jeune fille timide à femme indépendante et moderne. Un beau personnage pour sûr qui met particulièrement en valeur Iris Bry (nommée pour sa performance aux César, catégorie révélation féminine.)

On retient également du film la beauté de ces plans, de vrais tableaux… Printemps, été, automne, hiver, on voit la vie paysanne au fil des saisons. Toutes les actrices sont convaincantes, qu’elles bêchent, sèment des graines, pétrissent le pain ou même conduisent un tracteur flambant neuf… Les soldats ne sont pas totalement oubliés, Xavier Beauvois , sans insister, suggère bien les traumas de la guerre sur les hommes et les femmes.

Mon enthousiasme malheureusement se ternit  dans les lignes qui suivent. Les sous-intrigues ne sont pas toujours bien développées ( rivalités amoureuses, mensonges, calomnies …).
Le film est un tantinet trop long, il faut dire qu’il est très contemplatif.
Enfin la fin ouverte m’a laissée sur ma faim.

Au final, malgré les « défauts » cités ci-dessus,  « Les Gardiennes » est un film doté d’une belle esthétique sur le monde paysan et qui participe au devoir de mémoire pendant la Première Guerre Mondiale.

 

LES GARDIENNES

de Xavier Beauvois (France, 2017, 2h15)

avec Nathalie Baye, Laura Smet, Iris Bry, Cyril Descours

Distributeur : Pathé Films

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *