[Avis] La Passion Van Gogh de Dorota Kobiela & Hugh Welchman

« La Passion Van Gogh » (Loving Vincent) est le premier long métrage d’animation réalisé uniquement par l’intermédiaire de toiles peintes à la main ! Plus de 120 peintures de l’artiste sont utilisées et l’intrigue est basée sur 800 lettres manuscrites de Van Gogh. Ce film pictural à souhait sort le 11 octobre prochain.

Synopsis

Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie a été surprenante et passionnée. Et que sa vie conserve une grande part de mystère.

Avis : Loving Vincent : biopictural !

« La Passion Van Gogh » retrace dans les deux sens du terme les derniers jours du peintre. Un homme partagé entre désir de création, de vie, amour de son prochain et solitude et désespoir.

Le film était atypique mais cela m’a plu. Je n’avais encore jamais vu cela, même si des courts métrages ont déjà animé des peintures. Et j’avais vu « A scanner darkly » de Richard Linklater…

La technique utilisée est impressionnante et justifiée pour raconter l’histoire d’un peintre par d’autres peintres…

Je ne suis pas certaine que tous les spectateurs accrochent cependant, les expressions des acteurs sont un peu étouffées par le procédé.Un mot sur le casting,: il est principalement composé d’acteurs britanniques et polonais. Certains interprètes sont plutôt connus : Saoirse Ronan (nommée aux Oscars pour Brooklyn ), Chris O’Dowd (Bridesmaids), Helen McCrory (Harry Potter, Skyfall ) Douglas Booth (De grandes espérances, Noé, Jupiter : le destin de l’Univers) , Aidan Turner (Le Hobbit), Eleanor Tomlinson (Jack le chasseur de géants) et Jerome Flynn (Game of Thrones). Toutefois on a parfois du mal à les reconnaître sous les touches de peintures modifiant leurs traits dans les costumes d’époques… et d’acteurs. On devine bien en revanche leurs expressions… C’est assez troublant.

J’ai vu le film en version française, c’est Pierre Niney qui double Armand Roulin, le héros. La musique de Clint Mansell complète agréablement ce tableau vivant.

L’enquête menée par Armand Roulin est un bon procédé pour maintenir l’intérêt. Le lecture des lettres est émouvante. Je connaissais les grandes lignes de l’histoire de Vincent Van Gogh, j’avais vu le « Van Gogh » de Pialat, mais pas celui avec Kirk Douglas dans le rôle du peintre… Je dois dire que « La Passion Van Gogh » m’a appris certaines choses.

Au final, « La Passion Van Gogh » est un projet fou, unique. La peinture s’anime, nous contant la vie et la mort d’un peintre génial. Et pour le titanesque travail fourni par les artistes pendant 7 ans, pour l’idée de départ, on ne peut qu’admirer « Loving Vincent. »
Le public du Festival d’animation d’Annecy ne s’y est pas trompé. Le « biopic » de la polonaise Dorota Kobiela et du britannique Hugh Welchman a remporté le prix du public cette année.

LA PASSION VAN GOGH

Le 11 octobre au cinéma

Un film de Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Avec la voix de Pierre Niney

Acteurs : Saoirse Ronan, Chris O’Dowd, Helen McCrory , Douglas Booth , Aidan Turner , Eleanor Tomlinson … et Robert Gulaczyk dans le rôle de Vincent.

Prix du Public au Festival International du Film d’Animation 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *