[Avis] Ce qui nous lie de Cédric Klapisch 

« Ce qui nous lie », le nouveau film de Cédric Klapisch, avec Pio Marmaï (Vendeur), Ana Girardot et François Civil (« Five« , « Dix pour cent« ) sort le 14 juin au cinéma. Piquette ou grand cru ?

 

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.
Distributeur : StudioCanal

 

AVIS : Ce qui nous lie… Le vin en héritage.

Avec ce beau titre au double sens, Ce qui nous lie est-il gouleyant ou tourne t-il au vinaigre ?
En tout cas, une chose est certaine : il est difficile de ressortir aigri de ce film car l’esprit qui y règne est bienveillant.
Certes, le charme de ce long-métrage tient beaucoup au jeu naturel et convaincant des acteurs mais les thèmes abordés comme la fraternité, l’émancipation, la réalisation de soi, la complexité de l’héritage ne manquent pas d’intérêt même s’ils ne sont pas originaux.
  Cédric Klapisch a le chic pour rendre ses personnages attachants. Il n’en fait pas des super héros …C’est la raison pour laquelle il est aisé de s’identifier à l’un ou plusieurs d’entre eux.
Et puis , ce film a un mérite particulier : celui de nous montrer la complexité de la fabrication du vin avec tous les impératifs climatiques et le savoir faire ancestral.
Les ligues anti-alcooliques ne sauteront pas de joie devant certaines scènes de beuverie ou d’initiation à la dégustation chez de très jeunes enfants … Et il est certain que ce film donne sérieusement soif !
Peut-être que certains trouveront un peu ennuyeux certains détails de la vinification, mais ces moments semblent bien retranscrits.
De même, la relation compliquée entre Jean (Pio Marmaï ) et sa femme Alicia (Maria Valverde ) peut paraître un peu fastidieuse – mais l’objectif est bien de montrer combien il est difficile de faire des choix. Certaines scènes où Jean se retrouve avec son personnage enfant, son moi enfantin, ne sont pas indispensables.
Mais Pio Marmaï est impeccable dans le rôle d’un homme qui se cherche en allant au bout du monde. On retrouve un peu du Parigot Xavier de « l’Auberge Espagnole » dans ce Jean des vignes, mais leurs problèmes sont différents.
 
 Ana Girardot est très touchante et fait preuve d’une grande sensibilité dans la peau de Juliette, déterminée, amoureuse du vin et du terroir, plus douée que ses frère en œnologie, fidèle à l’esprit de son père… Un beau rôle pour l’actrice qui fait passer beaucoup d’émotions à l’écran.
François Civil crève l’écran. Il est irrésistible et apporte une touche humoristique très appréciable dans ce drame familial. Après « Dix pour cent », il retrouve l’univers de Cédric Klapisch avec un rôle plus important et plus amusant.
Notons aussi dans le rôle de »Marcel », Jean- Marc Roulot. L’acteur interprète un maître de chai très crédible. Il faut savoir que l’acteur est aussi viticulteur !  Ceci explique cela… Les autres rôles sont tous bien trouvés.
La photographie est très belle et sublime une Bourgogne dans tous ses états.
Cette histoire ne manque pas de bons sentiments mais elle ne tombe pas pour autant dans la mièvrerie.
Le sujet touchera particulièrement ceux qui ont des racines paysannes.
Cependant, ce film s’adresse à tous pour la description intéressante des relations filiales et fraternelles.
Une devise des vignerons en Bourgogne est « Eau nous divise, vin nous unit« . Finalement, dans ce film, c’est la vie et les problèmes de communication qui divisent les trois héritiers, mais l’amour du vin, de leur famille et de la vigne qui les lie…
Ce qui nous lie est à déguster sans modération et, bien sûr, nous semble être un bon cru.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.