[Avis] The Founder (Le fondateur) avec Michael Keaton 

 

Vous prendrez bien votre dose de biopic pendant les fêtes de fin d’année ?
Voici mon avis sur « The Founder » de John Lee Hancock, ou comment un vendeur itinérant s’est retrouvé à la tête de l’empire McDonald !

 

le-fondateur-the-founder-affiche-fr

Synopsis

Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un restaurant de burgers en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s’en emparer pour bâtir l’empire que l’on connaît aujourd’hui.

 

AVIS : The Founder : The social network of burgers.

J’ai trouvé que le film était très bon même si dans sa forme il reste assez classique  comme biopic et success story .

Michael Keaton interprète Ray Kroc, cet homme ambitieux et fantasque qui devient un escroc à la fois sympathique et inquiétant. Ce rôle aux petits oignons pourrait lui valoir une nomination aux Oscars.

Pour Ray Kroc, le complexé, la faim(et la fin) justifie les moyens…  Pour les frères Mc Donald’s ( joués par les sympathiques John Caroll Lynch et Nick Offerman ), il faut aimer le travail bien fait et le faire avec amour.  Richard et Maurice McDonald ont inventé le principe même du fast food, avec leur Speedee Service Système :  système de service rapide.Chaque geste est mesuré, chaque ingrédient est calculé – résultat : des burgers prêts en quelques secondes et délicieux.  Leur vision des affaires diffère de celle de Kroc, et en s’associant à ce dernier, ils laissent entrer le loup dans la bergerie. Et oui, le rêve américain n’est pas le même pour tout le monde, et pour devenir riche et puissant, Kroc est prêt à marcher sur les autres et à phagocyter le travail et le génie des fondateurs, sans même leur laisser les miettes.

production-still-exterior-at-night-keaton

 

John Lee Hancock applique une recette qui a déjà fait ses preuves à savoir histoire vraie, belle reconstitution et bons acteurs. Le réalisateur de Dans l’Ombre de Mary ( autre biopic)  incorpore d’autres ingrédients de qualité : un scénario calibré, une musique Madeleine de Proust, et une photographie réussie.

Le succès devrait être au rendez-vous, d’autant plus que le résultat n’est pas fade. Notre intérêt pour le film ne retombe pas comme un soufflé, il faut dire qu’il n’y a pas de temps mort dans l’histoire. De plus, la confrontation finale vaut son pesant de cacahuètes.

Le final, lui aussi de facture classique, nous informe de ce qu’il est advenu de chacun des protagonistes, et on en reste coi … The Founder, c’est un portrait d’homme mais c’est aussi la victoire du capitalisme libéral. Sans être aussi odieux que le personnage de Di Caprio dans Le Loup de Wall street, Ray Kroc était quand même un sacré escroc.

Maintenant que je vous ai ouvert l’appétit avec ce film qui se trouve être intéressant, vous pouvez regarder la bande annonce !

Le Fondateur

Le Fondateur Bande-annonce (2) VO

Le Fondateur

Titre original : The Founder

durée : 1 h55

Sortie salles: 28/12/2016
Genre : Film biographique
Réalisateur : John Lee Hancock
Casting : Michael Keaton, Laura Dern, Nick Offerman, John Carroll Lynch, Linda Cardellini, Patrick Wilson et B. J. Novak

1 commentaire sur “[Avis] The Founder (Le fondateur) avec Michael Keaton 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.