[Avis] Oppression (Shut In) avec Naomi Watts

Le thriller psychologique de Farren Blackburn , « Oppression » (Shut In)  peut se prévaloir d’un bon casting incluant  Naomi Watts (« The Ring »), Jacob Tremblay (« Room »), et Charlie Heaton (« Stranger Things »). Mais que vaut le film au final ?

oppression
(c) Europacorp

Mary, pédopsychiatre, s’occupe de son beau-fils, tétraplégique et sans réaction depuis l’accident de la route qui a coûté la vie à son père. Désemparée, car ne voyant aucune amélioration de l’état du jeune homme, elle peut compter sur le soutien du docteur Wilson qu’elle appelle régulièrement. Un jour, Tom, un jeune patient qui a perdu sa maman, arrive à son cabinet. Sachant qu’on veut l’éloigner, Mary décide de l’accueillir chez elle. Or, l’enfant fait une fugue. Il neige et les températures sont très basses, Mary pense que Tom est sûrement mort à cause du froid. Alors qu’elle culpabilise, elle devient la cible de phénomènes étranges dans sa maison…

Avis express

« Oppression », le titre pourrait faire penser à du Polanski ou du De Palma…

Si l’intrigue était prometteuse, le film met beaucoup de temps à s’installer et nous fait plus sursauter qu’il ne nous oppresse.

Le scénario lorgne du côté de M. Night Shyamalan pour son rebondissement principal et cherche à créer une ambiance hitchcokienne – comme on me le faisait remarquer, il y a un peu de Psychose dans l’histoire, mais chut… Malheureusement on loin d’atteindre le niveau de suspens de Hitchcock ou de De Palma. On devine en tout cas rapidement qui va mourir et survivre…Le reste de l’intrigue concerne la disparition du petit Tom, mais là encore, nous sommes à moitié surpris lorsque nous découvrons le pot aux roses.

Dans le rôle principal, Naomi Watts, est comme toujours convaincante.Elle était déjà terrorisée voire martyrisée dans le remake de Ring et là encore on compatit totalement avec les mésaventures de l’actrice. On a peur pour elle !
Le reste du casting n’est pas mal du tout, mais les rôles sont peu nuancés, sauf peut-être celui du petit Jacob Tremblay, à peine sorti de « Room » – décidément, l’industrie du cinéma semble aimer séquestrer ce jeune comédien ! Dans le rôle du beau -fils, on a Charlie Heaton, un mélange de River Phoenix et de Dane de Haan, remarqué dans « Stranger Things« . Enfin, la présence au casting d’Oliver Platt, et d’une jeune comédienne française Clémentine Poidatz.

La réalisation très classique, assez proche de celle des films de maison hantée, aurait gagnée à être plus audacieuse ou plus ambiguë.
Seul le final pourra s’interpréter différemment et divisera les optimistes et les pessimistes…

Oppression (Shut in)

Avec Naomi Watts, Jacob Tremblay, Oliver Platt, Charlie Heaton, David Cubitt
Interdit -12 ans ‧ Thriller ‧ 1 h et 31 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.