[Avis] MEN AND CHICKEN de Anders Thomas Jensen avec Mads Mikkelsen

Après avoir parlé des suédois « The Circle » et  « Hugo et Joséphine » sur le blog, on reste en Scandinavie (au sens large) avec MEN AND CHICKEN du danois Anders Thomas Jensen, une comédie, mélange d’humour noir et de fantastique. Il n’est donc pas étonnant que le film soit passé au TIFF. Vous pourrez découvrir MEN AND CHICKEN le 25 mai 2016 dans les salles françaises. Michèle et Jacques ont vu le film en avant-première grâce au Club 300 d’Allociné, et voici ce qu’ils en ont pensé.

men and chicken affiche
Men and Chicken (c) Urban distribution

Synopsis :

A la mort de leur père, Elias et Gabriel découvrent qu’ils ont été adoptés et que le père biologique, Evelio Thanatos, est un généticien qui travaille dans le plus grand secret sur une île mystérieuse.
Malgré leur relation houleuse , ils décident de partir ensemble à sa rencontre. Arrivés sur cette île éloignée de la civilisation , ils vont découvrir une fratrie étrange et des origines inquiétantes.
Il devient évident que décidément , on ne choisit pas sa famille.

Avis :

Mais oui, mais c’est bien sûr … cette île danoise décrite dans le synopsis n’est autre qu’une version revue et adaptée au 21 ème siècle du roman de HG Wells, » L’île du Docteur Moreau » !
Cette comédie noire est certes imprégnée de science fiction mais pas uniquement.
Men and Chicken est également un film humaniste, prônant la tolérance et l’ouverture à l’autre, même s’il a reçu une éducation différente …
Et surtout, cette fiction est une sacralisation de la famille biologique – ce qui ne fera peut être pas l’unanimité auprès du public.

Le ton est à la fois dramatique et burlesque, l’ambiance foutraque mais tellement surprenante, tellement déconcertante.
Anders Thomas Jensen (« Les Bouchers verts »…),  est vraiment un cinéaste accompli et original.
Il n’ y a aucune scène vraiment banale dans ce long métrage truffé de scènes hilarantes même si certaines se répètent un peu trop comme les scènes de bagarres.
Mais la répétition est aussi un ingrédient indispensable à l’effet comique.
Et quand on assiste à un sujet de discordance entre les frères, on s’attend à voir débarquer un des protagonistes avec une énorme bassine ou un rouleau à pâtisserie pour taper sur la tête de l’autre !
Pour ces frères déjantés, victimes d’un père au nom évocateur de Thanatos, la violence semble être le seul mode de communication.
Ce qui est particulièrement drôle, c’est que ces scène de castagne semblent surgir d’un dessin animé ou d’une parodie de western où les personnages se relèvent immédiatement, en pleine forme, après avoir été cabossés .

L’interprétation des acteurs est remarquable.
Coup de chapeau à Mads Mikkelsen pour sa transformation physique et son jeu inattendu.
L’acteur séduisant est méconnaissable dans cet olibrius à la sexualité impérieuse et incontrôlable et au caractère taurin …
Il confirme son talent d’acteur incroyable dans la peau de cet Elias, à l’air niais ou surexcité, qui est un véritable boulet pour son frère intello et plus posé, Gabriel ( David Dencik, excellent ).
Et puis voir Nicolaj Lie Kaas ( brillant policier dans « les Enquêtes du Département V  » de Hans Petter Moland ) grimé en grand gars « pas cuit », cela vaut le déplacement.
Tous les autres acteurs assument également pleinement leurs rôles de marginaux.
Et puis c’est un film qui bouscule les idées reçues : des personnages qui paraissent à priori antipathiques et peu avenants peuvent s’avérer attachants, voire émouvants .

Les décors méritent également toute notre attention.
Cette grande bâtisse du mystérieux docteur Thanatos où les frères vivent comme et avec des animaux , est un endroit propice aux secrets.
Il faudra attendre la fin du film pour connaitre la vérité surprenante qui rend encore plus surréaliste l’image de la famille joyeuse qui règne sur l’affiche du film.
La photographie met bien en valeur ce lieu étrange.

Avec une bonne dose de suspense, une touche de philosophie et une forte pincée d’humour , « Men and Chicken » est une réussite totale.
Un film qui ne laisse pas indifférent et qui peut parfois être choquant mais jamais irrespectueux.

MEN & CHICKEN 

(Mænd & høns)
de Anders Thomas Jensen

Avec MADS MIKKELSEN, ELIAS DAVID DENCIK GABRIEL, NICOLAS BRO JOSEF,
NIKOLAJ LIE KAAS GREGOR, SØREN MALLING FRAN
Z

 

SORTIE : 25 MAI 2016

u.d

 LA BANDE-ANNONCE DU FILM :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.