Exposition Martin Scorsese à la Cinémathèque

Faisons court, j’ai été déçue par l’exposition consacrée à Martin Scorsese.
affiche-scrosese

On est loin de celle dédiée à Stanley Kubrick (un vrai bonheur), ou plus récemment, de l’exposition François Truffaut.

En octobre dernier, cette exposition ouvrait et faisait beaucoup parler d’elle. Martin Scorsese est venu donner une masterclass d’anthologie. Masterclass à laquelle je n’ai pas assisté, mais en octobre, j’ai tout de même vu Martin Scorsese au Festival Lyon Lumière.
Revenons à l’exposition : sa bande-annonce de l’exposition faisait envie…

Plus dure fut la chute. Oui, j’exagère. Il y a certes pire comme déception, d’autres expositions ( à la Cinémathèque ou ailleurs) m’ont bien plus déplu. Mais j’ai trouvé la visite frustrante. Je reproche principalement à l’exposition son manque de punch. De plus, je n’ai pas appris grand-chose, la scénographie n’est ni très inspirée, ni originale.

Moi, j’imaginais voir plus d’accessoires, comme les gants de boxe de « Raging Bull« , un service à thé du « Temps de l’innocence« , une réplique miniature du taxi jaune de « Taxi Driver« ,  que sais-je ! Ou un peu plus d’interactions …

On voit surtout de belles affiches et des photographies – des photos personnelles de Marty ou des photos de tournage-, des storyboards, quelques correspondances – comme le texte d’Alain Resnais à Martin Scorsese à propos de « Kundun« . C’est certes plaisant.

J’ai compté deux costumes ; celui de Katherine Hepburn/Cate Blanchett dans « Aviator »et celui d’Amsterdam/Leonardo DiCaprio dans « Gang of New York »…

* Aparté en parlant de « Gangs of New York« : j’avais déjà eu quelques informations sur le film en visitant Cinecittà qui a servi pour le décor du film. J’étais donc en terrain connu. *

Notons une idée intéressante :  la carte interactive des tournages de Martin Scorsese à New York. Des extraits de films « scorsesiens » sont diffusés et leur localisation est indiquée sur la carte de « la Grosse Pomme » en parallèle…

Je ne peux pas reprocher l’organisation thématique de l’exposition : Scorsese et la religion, Scorsese et la famille, la fratrie, la cinéphilie, la musique etc.
Mais j’ai trouvé qu’il était difficile de s’orienter malgré tout. C’est comme si vous lisiez le CV thématique du réalisateur au lieu d’une filmographie chronologique : on s’y perd.
Par exemple,  j’ai lu le panneau 4.3 avant le 4.1…

J’ai trouvé en revanche sympathique la salle musicale, avec le disque-siège au milieu. Cependant, là encore, on était serrés comme des sardines. Et pourquoi ne pas écrire une ligne sur la série « Vinyl » créée par Martin Scorsese et Mick Jagger des Rolling Stones ?

J’ai trouvé que l’exposition était un peu courte. On passe sous silence son travail sur la série « Boardwalk Empire » par exemple. On évoque à peine ses futurs projets, à savoir qu’on voit une photographie de « Silence« , son prochain film tourné à Taïwan. Quant à la Film foundation, elle bénéficie d’un panneau. Je pensais au vu des dires des commissaires de l’exposition que cette idée de préservation du patrimoine de cinéma mondial serait plus développée par la Cinémathèque.

Et l’espace m’a semblé un peu petit, peut-être qu’une autre organisation de l’espace ou une meilleure gestion du flux des personnes aurait rendu cette visite plus agréable.

Enfin, en ce dimanche pourtant ensoleillé, il y avait beaucoup de monde, c’était compliqué de circuler.
Impossible de se poser quelque part, ou de regarder en entier les extraits ou le premier court-métrage de Scorsese (« The Big Shave« , 1967) qui étaient diffusés…

A noter que les photographies signées Brigitte Lacombe, à côté de la boutique, étaient visibles également à la Gare de Lyon jusqu’au 5 janvier dernier.

Mini exposition sur les tournages de Martin Scorsese à Paris - Gare de Lyon.
Mini exposition sur les tournages de Martin Scorsese à Paris – Gare de Lyon.

Il reste une semaine avant la clôture de l’exposition.
Et vous ? Y êtes-vous allés ? Allez-vous vous y rendre ? Qu’en avez-vous pensé ?

  • Pour en savoir plus sur l’exposition Martin Scorsese (tarifs,  photos de l’exposition), cliquer sur le site officiel de la Cinémathèque
  • Bonus :  la présentation de l’exposition Scorsese par les commissaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.