[Avis] LES SECRETS DES AUTRES de Patrick Wang

Séance de rattrapage du film « Les secrets des autres ». Ce film de Patrick Wang avait été présenté à la section ACID du festival de Cannes 2015.

 

Adapté d’un roman à succès de l’auteure américaine Leah Hager Cohen , »The grief of others » ( le chagrin des autres ) le film est devenu  » les secrets des autres « , ce qui m’a légèrement chagriné.

Car si ce film est plutôt mystérieux et réalisé d’une façon originale, c’est bien le chagrin qui, à mon avis, est le thème principal de ce long-métrage.

Patrick Wang est un jeune cinéaste américain d’origine taïwanaise, représentant du cinéma indépendant.

Il réalise ici son deuxième long-métrage après avoir signé « In the family« .

Ce que j’ai vu et apprécié ne m’a pas semblé un cinéma facile, pas toujours très accessible. Résumer un livre de 400 pages n’est pas chose aisée.

Même si le film a été tourné en quinze jours avec un budget limité et une équipe réduite, il n’en est pas moins un film très travaillé.

 


On sent la longue réflexion du cinéaste qui a précédé le tournage rapide.

Patrick Wang est un homme moderne mais il reste attaché au cinéma  » à l’ancienne ». Il se dit plus attiré par la cuisine traditionnelle que par le micro-ondes ! C’est pourquoi , il a fabriqué une image en super 16 mm.

Par contre, sa manière de filmer peut paraître innovante et déroutante …Par exemple, quand un personnage parle, la caméra est braquée non pas sur celui qui s’exprime mais sur celui qui écoute, même si ce dernier se trouve dans une autre pièce.

De plus, le réalisateur a un penchant certain pour les surimpressions et les flash backs à répétition, ce qui peut être dérangeant pour comprendre la finalité de l’histoire.

Le silence est d’or dans cette fiction, la parole est rare.

Mais comment vivre le deuil d’un enfant sans dire les choses ?

Une grande partie de l’émotion provoquée par cette histoire familiale tourne autour du manque de communication.


Le décor est succinct.Les moments déterminants se passent dans la cuisine d’une villa au bord de l’Hudson.

L’affiche du film est assez surprenante : elle représente une famille, un couple et ses deux enfants, filmés de dos.

Cela est d’autant plus curieux qu’on ne retrouve pas cette photographie dans le film ( cette photo a été prise à la fin d’une froide et fatigante journée de tournage )…

En dehors de la famille touchée par cette mort d’un enfant atteint d’une malformation cérébrale, évoluent très peu de personnages dont la fille aînée du père. Cette dernière surgit un jour, sans prévenir, dans cette famille de la middle class fragilisée.

Et puis, il y a un jeune voisin qui vient de perdre son père et dont il découvre un talent artistique insoupçonné durant son vivant.

Les acteurs sont tous investis. Ils ont trouvé le ton juste. Ils arrivent tous à nous toucher, en étant très sobres dans leur jeu.

Le père meurtri est interprété, avec subtilité par Trevor St John et la mère,Wendy Moniz, est particulièrement poignante.

Les deux enfants sont remarquables (vous avez peut être déjà remarqué Oona Laurence dans « La Rage au ventre » ou le rigolo « Penny Dreadful »)

Chacun exprime sa souffrance à sa manière …
image

J’ai eu la chance de voir le réalisateur lors d’une avant-première.

Patrick Wang est un homme très affable et très à l’écoute.

Doté d’un large sourire, il parait très cool et nous surprend d’avoir réalisé un drame d’une telle intensité.

Pour lui, il est important d’apprendre à faire face à nos difficultés.

Il nous livre une fin émouvante, avec une lueur d’espoir.

Ce film dramatique n’est pas un mélo déversant des tonnes de larmes. Il mérite d’être vu pour sa forme originale et sa forte dose de sensibilité.

Michèle

 

image Patrick Wang (c) legenoudeclaire.com

  LES SECRETS DES AUTRES

de Patrick Wang

Sortie le 26 août 2015

durée :  103 minutes

Cannes Film Festival
Cannes Film Festival (Photo credit: Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *