Commémoration de l’Armistice : la guerre de 1914 -1918 au cinéma

Aujourd’hui c’est le 11 novembre, et nous fêtons l’Armistice de 1918, la fin de la Première Guerre Mondiale…

2014 est une date particulière importante, puisque cette année, il s’agit du centenaire du début de la Première Guerre Mondiale.
Bien souvent ce conflit a été montré par le septième art, dans un souci de commémoration.
Je vous propose donc une liste de films (non exhaustive) consacrée à la Grande Guerre.
N’hésitez pas à intervenir en commentaire si vous voulez compléter cette liste.

Jean Renoir a réalisé « La Grande Illusion » en 1937, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale , et c’est un chef d’œuvre – n’ayons pas peur des mots !
Le film a été analysé sous toutes ses coutures, et je ne peux faire mieux que ces analyses … Sachez juste que « la Grande Illusion » est une fable humaniste et pacifiste, servie par de grands acteurs : Jean Gabin,  Erich von Stroheim, Pierre Fresnay, Carette ou encore Marcel Dalio. A voir absolument et à compléter par les films suivants !

Un film sans concession, proprement déchirant. Kubrick démontre encore une fois toute l’absurdité de la guerre. Voyez également son « docteur Folamour » et son « Full Metal Jacket » ! Je vous laisse cliquer supra pour lire mon avis plus en détails.

 

roman La chambre des officiersla chambre des officiers

  • « La chambre des officiers » de François Dupeyron.

    Adaptation du roman de Marc Dugain, « la chambre des officiers » est un film bouleversant qui nous conte le destin de quelques gueules cassées, ces soldats défigurés et traumatisés par l’horreur de la guerre. La bande annonce ne rend pas honneur au film. Le casting, composé notamment par Eric Caravaca, Denis Podalydès, Gregori Derangère, Sabine Azéma et André Dussollier, est superbe !

 

  • « Cheval de Guerre » de Steven Spielberg

Avec Jeremy Irvine, Emily Watson, Niels Arestrup, Benedict Cumberbatch … Pas le plus grand film de Spielberg, mais l’histoire de ce jeune garçon est touchante et les scènes du guerre sont tragiques et épiques. Mon petit avis et la présentation du film sont  ici.

 

Cela peut sembler étrange comme choix, mais le film « Renoir » traite de la Première Guerre Mondiale en filigrane, les deux d’Auguste, Jean et Pierre ayant été blessés au combat. Tous deux ont été traumatisés par ce conflit. Le film s’attache surtout à la figure de Jean, futur réalisateur de « La Grande Illusion », mais il montre également Pierre, grièvement blessé, qui a perdu son avant- bras…

 

  • « Les Croix de bois » :

    Je n’ai pas encore écrit de critique de ce film de Raymond Bernard… Voilà celle du site Unification : http://t.co/UKnqfOtLYu

via http://www.pathefilms.com

Présenté dans la section Cannes Classics , « Les Croix de Bois »sortira en salles et en DVD, Blu-ray et VOD le 12 novembre, dans une version restaurée en 4K.

Et à l’occasion du centenaire de la Guerre de 14, la sortie du film « Les Croix de Bois » sera accompagnée de l’édition, en DVD, de 4 films courts muets, restaurés par Pathé : « 1914 – 1918 ».

4 courts-métrages muets en versions restaurées, 4 histoires, 4 versions de la France pendant la guerre :

« Pour le pays (1915 – 48 min)- Le Passeur de L’Yser (1915 – 41 min) – Noël de guerre (1916 – 19 min) – Les petits soldats de plomb (1916 – 15 min) ».

  • « Colonel Blimp » de Michael Powell et Pressburger (1943)

    Le film s’étend sur plus 40 ans… 40 années de guerre…
    C’est aussi une histoire d’amitié entre un officier britannique et un officier allemand.
    Plus d’informations ici .

L’affiche de Colonel Blimp (c) Carlotta films

 

 

  • « L’heure suprême » (Seventh Heaven) de Franck Borzage (1927)

    Cette œuvre ne montre pas la guerre, mais ses conséquences sur un jeune homme et la femme qu’il aime…  C’est donc un mélodrame sous fond de Première Guerre Mondiale,  profondément antimilitariste et  pacifiste. Borzage a recours à ses deux acteurs fétiches pour les rôles principaux (Charles Farrell et Janet Gaynor).
    Plus d’informations en cliquant sur ce lien.

L’heure suprême (c) Carlotta films
  • « L’Adieu aux armes » (A Farewell to Arms) de Franck Borzage (1932)

Ce film réalisé par Frank Borzage possède des similitudes thématiques  avec  » L’heure suprême. » Une romance, un mélodrame hollywoodien en temps de guerre. Mais cette fois, le scénario est adapté du roman d’Hemingway et Borzage passe du muet au parlant. Enfin, Charles Farrell et Janet Gaynor ont cédé leur place à Gary Cooper et Helen Hayes

Edit 2018/ Le film ressort au cinéma le 17/11/2018 (Théâtre du Temple Distribution).

L’affiche de l’Adieu aux armes ©Théâtre du Temple Distribution

 

  • « Les Ailes » ( Wings) de William Wellman

Repris en salles le 5 novembre 2014, ce film avait auparavant fait l’objet d’un ciné-concert exceptionnel au Balzac quelques semaines avant.
C’est le premier film à avoir obtenu l’Oscar du meilleur film, et l’un des derniers chefs d’œuvre du cinéma muet.Tourné en 1927, Les Ailes est le premier film américain à traiter de l’aviation militaire durant la Première Guerre mondiale.Le film est à ma connaissance distribué sur Paris, il faudra donc peut-être attendre la sortie en DVD pour le voir à une plus grande échelle.

via http://carlottavod.com/fiche/les-ailes
via http://carlottavod.com/fiche/les-ailes

Pour en savoir plus, cliquez  ici.

  • Autres films hollywoodiens sur la Première Guerre mondiale de cette période que je n’ai pas chroniqués : La Grande Parade de King Vidor (1925) ou Au service de la gloire de Raoul Walsh (1926).

Enfin, on pourra aussi voir :

  • Joyeux Noël  réalisé par Christian Carion, sorti en 2005.

Ce film a pour thème principal la Trêve de Noël de 1914 lors de la Première Guerre mondiale.
Une belle mise en valeur pour ce fait historique peu connu. Émouvant et fraternel.

Joyeux Noël Bande-annonce VF

 

  • Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre  Jeunet


    un long dimanche de fiançailles
    (c) Warner Bros

    Vu et aimé à l’époque de sa sortie (c’était en octobre 2004)  …  Ce film m’était presque pourtant sorti de l’esprit. Pourtant, le personnage têtu de Mathilde, campé par Audrey Tautou est superbe. J’avais lu le roman éponyme de Sébastien Japrisot, que j’avais bien aimé également et il me semble que l’adaptation de Jean-Pierre Jeunet était assez fidèle.
    Je vais donc le revoir : en attendant voici la bande annonce ! (Merci à Marjolaine pour le rappel et le conseil.)

     

  •  « A l’Ouest, rien de nouveau »(All Quiet on the Western Front) de Lewis Milestone

    d’après le roman de E.M. Remarque.

    Distributeur Swashbuckler Films

Synopsis : « De jeunes soldats allemands se retrouvent confrontés aux horreurs de la Première Guerre mondiale, qui ébranlent toutes leurs convictions. » (via Allociné)

Ce film remporta l’Oscar du Meilleur film et l’Oscar du Meilleur réalisateur en 1930.

 

Finissons sur « Lawrence d’Arabie« , le chef d’œuvre aux  7 Oscars de David Lean, dont meilleur film en  1962 … C’est un biopic -film  fleuve ( 3h37) qui se passe en partie pendant la Première Guerre Mondiale.
Je vous laisse lire le synopsis trouvé sur Allociné : « En 1916, le jeune officier britannique T. E. Lawrence est chargé d’enquêter sur les révoltes arabes contre l’occupant turc. Celui qu’on appellera plus tard « Lawrence d’Arabie » se range alors du côté des insurgés et, dans les dunes éternelles du désert, organise une guérilla. Personnage brillant mais controversé, il va mener des batailles aux côtés de ses alliés et changer la face d’un empire. »
image

EDIT

Il y a aussi :

  • « J’accuse », film muet d’Abel Gance en 1919  ( la version sonore date de 1938).
  • Sorti en 1928,  » Verdun vision d’histoire » de L. Poirier
  • « Johnny s’en va-t-en guerre » l’unique réalisation du scénariste Dalton Trumbo. Présenté à Cannes en 71, le film fut très remarqué, ainsi que son acteur, principal, Timothy Bottoms (The Last Picture show). Merci à MissG pour la suggestion.
  • « Capitaine Conan » et « La Vie et rien d’autre » de Bertrand Tavernier.
  • « La peur » de Damien Odoul, prix Jean Vigo 2015 .
  • « Au-revoir là -haut » de et avec Albert Dupontel
  • « Les Gardiennes » de Xavier Beauvois
  • « Frantz »  de François Ozon avec Pierre Niney. C’est l’histoire d’un jeune homme français, hanté par le remords d’avoir tué un jeune soldat allemand lors de la Grande Guerre, qui part à la recherche de sa famille et séduit sans le vouloir la fiancée de l’homme qu’il a tué…
  • « Frantz » est le remake de « l’homme que j’ai tué » (Broken Lullaby), réalisé par Ernst Lubitsch en 1932 « et lui-même adapté d’une pièce de Maurice Rostand, publiée en 1930« .  (source Allociné.fr)
  • Le film d’animation « Adama« 
  • « Le Pantalon » .Ce film réalisé par Yves Boisset en 1997 est basé sur l’histoire vraie de Lucien Bersot, fusillé pour l’exemple

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Pantalon (Merci à Marjolaine de me l’avoir fait connaître.)
  • « Men of honor » de Saul DibbEt aussi (mise à jour 11/11/2018)
  •  » Sunset Song » de Terence Davies. Ce beau  et triste portrait d’une jeune femme écossaise et de son époux avant, pendant et après la Première Guerre Mondiale est une adaptation du roman écrit par Lewis Grassic Gibbon.
  • « La promesse de l’aube » avec Pierre Niney dans le rôle de Romain Gary  (adaptation du roman éponyme). Je vous le recommande !( suggestion l’Heure de la sortie)
  • « Cessez-le-feu » ( suggestion l’Heure de la sortie)
  • « Le baron rouge »racontant l’histoire de l’illustre aviateur allemand.( suggestion l’Heure de la sortie)
  • « La Dernière tranchée de John Pearl » ( 2013, suggéré par l’Express).
  • Certains films n’ont pas la Première Guerre mondiale comme sujet principal, mais abordent le traumatisme des soldats comme  Une vie entre deux océans ou   The Lost City of Z .
  • « La Dernière tranchée » de John Pearl ( 2013, suggéré par l’Express).
  • « They Shall Not Grow Old » de Peter Jackson (2018) Archives colorisées et restaurées…
Photo d’une collection de films commémorant le Centenaire de l’Armistice prise au World War IMuseum de Kansas City.

 

 

A la télévision ( deux suggestions de  l’Heure de la sortie) :

  •   « Parade’s end » est une série TV de Tom Stoppard avec Benedict Cumberbatch et Rebecca Hall, diffusée par BBC 2 en 2012. Elle est adaptée des romans de Ford Madox Ford,
  •   « Birdsong » est un téléfilm en deux parties de la BBC One, adapté un roman éponyme… Eddie Redmayne et Clémence Poésy forme un couple adultère qui va être mis à rude épreuve par la Première guerre mondiale. Avec également au casting Marie-Josée Croze et Laurent Lafitte…

-> Pour  aller plus loin,

  •   un livre cité sur TF1 :
    « La grande guerre au Cinéma » de Laurent Very.
  • Certains films n’ont pas la Première Guerre mondiale comme sujet principal, mais abordent le traumatisme des soldats comme  Une vie entre deux océans ou   The Lost City of Z .

2 commentaires sur “Commémoration de l’Armistice : la guerre de 1914 -1918 au cinéma

  1. J’ajouterai « Johnny s’en va-t-en guerre » de Dalton Trumbo, le thème rejoint celui de « La chambre des officiers » mais le point de vue sur les mutilations physiques n’est pas le même et va beaucoup plus loin.
    Ce n’est pas vraiment un film mais le documentaire « Apocalypse – La Première Guerre Mondiale » est aussi très bien fait (quoi que je l’ai trouvé un cran en-dessous de « Apocalypse – La Seconde Guerre Mondiale »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.