[Avis] Et (beaucoup) plus si affinités de Mike Dowse avec Daniel Radcliffe

Il faut s’y faire : Daniel Radcliffe n’a plus dix ans et il tourne des films de grands. Après les films fantastiques « La Dame en noir » et « Horns », l’ex-interprète de Harry Potter revient sur nos écrans en tant que jeune premier dans une comédie romantique… « Et (beaucoup) plus si affinités ». Voici mon avis sur cette » rom com »  qui sort le 29 octobre.

image001(1)

 

 

SYNOPSIS

En se rendant à une soirée organisée par son meilleur ami, Wallace ne se doute pas qu’une rencontre va bouleverser sa vie.
Son attirance pour Chantry a tout du coup de foudre. Une complicité immédiate s’installe avec cette jeune femme pétillante et à l’humour ravageur.
Toutefois, il subsiste un petit obstacle aux prémices de cette belle histoire : Chantry est déjà en couple avec un dénommé Ben !
Elle propose donc à Wallace de sceller un tout autre pacte : devenir amis, et rien de plus.
Au fil du temps, leur complicité ne fait que grandir et Wallace se retrouve vite confronté à un vrai dilemme : doit-il s’en tenir à sa promesse ? Faire en sorte que Chantry quitte Ben ? Faire semblant de se satisfaire de cette situation bancale ou bien tenter de la conquérir, au risque de la perdre ?
Leur relation amicale va être mise à rude épreuve : mais un homme et une femme peuvent-ils réellement être amis ?

(in DP)

AVIS

Zoe Kazan

Quand Wally (ou Harry Potter) rencontre Chantry …

Le film n’est pas novateur, il repose sur le charme des acteurs principaux, sur le comique de situations et quelques réparties sur l’amour ou la vie – moins bien écrites que La trilogie des « Before » ou d’autres comédies romantiques – … parfois vulgaires… mais très drôles par moments. Bref, on adhère.

Dans le rôle du cynique et désabusé Wallace, Daniel Radcliffe réussit à rassembler humour, charme et un côté gaffeur qui lui confère l’étoffe d’un héros de comédie romantique. Mission réussie : on a oublié qu’il était Harry Potter. Tout comme Emma Watson, il arrive à nous faire oublier son personnage d’enfant sorcier. On le voit enfin comme un acteur adulte.

Passons à l’interprète de Chantry,  Zoé Kazan. Petite fille du grand réalisateur Elia Kazan, fille du scénariste du « Mystère Von Bulow », c’est elle aussi une enfant du cinéma !
Si je n’avais pas été éblouie par sa prestation dans les « Noces rebelles » ou « La dernière piste », j’avais entrevu son talent dans « Elle s’appelle Ruby ;  ici encore,  elle crève l’écran…
Ses grands yeux bleus à la Zooey Deschanel sont ses grands atouts… Nul doute qu’elle pourra persévérer dans la rom com pour encore de nombreuses années.
Chantry est un personnage intéressant, rêveur mais qui préfère la sécurité d’un amour rassurant et d’un travail sans responsabilité :  une jeune fille d’aujourd’hui tiraillée entre plusieurs désirs et choix à faire.

Dans le rôle du copain, Adam Driver excelle, il y est parfait d’excentricités, on lui doit les meilleures répliques du film. Il est aussi extraverti et décomplexé que les tourtereaux -qui s’ignorent- sont introvertis. Sa vie amoureuse  avec une belle blonde – qui n’a pas la langue dans sa poche non plus – est un contrepoint comique mais important pour le scénario…

Rafe Spall  avait prouvé dans le passé qu’il pouvait faire des rôles sérieux ( Anonymous, L’odyssée de Pi) comme de grosses comédies lourdingues, est très bien en petit ami ambitieux.

Toronto premiere

Ce que j’ai aimé, c’est que le réalisateur filme la ville de Toronto.
Moi qui ne connaissais pas cet endroit, cela m’a vraiment donné envie d’y aller, et cela change des sempiternelles histoires d’amour à Paris, Rome, Londres ou New York.Et oui on peut tomber amoureux partout, dans n’importe quel endroit sur terre.

Autre originalité :  les animations crées par Chantry, dont la profession est d’autre dessinatrice, qui apporte une respiration à l’histoire et une bonne dose de poésie aux dialogues souvent crus.

Au final, une rom com souvent prévisible mais de bonne facture !

On a beau savoir dès le départ que nos deux héros finiront ensemble, pourquoi se priver du plaisir de passer un bon moment en leur compagnie ?

« Et (beaucoup) plus si affinités » (« What If… »en  VO)  est un petit film sans prétention mais rigolo et « tout mignon « qui vous fait croire à l’amour. Il nous montre aussi qu’il ne faut pas renoncer à ses rêves. Un remède anti-cynisme. Un peu de douceur et fraîcheur dans un monde de brutes.  De quoi vous illuminer une soirée, un après-midi ou une journée. Au pire, vous aurez appris ce qu’est la « Pépite du Pauvre » et comment la préparer !

Et (beaucoup) plus si affinités de Mike Dowse

Avec Daniel Radcliffe, Zoe Kazan, Adam Driver, Rafe Spall, Megan Park, Mackenzie Davis et Oona Chaplin.

Sortie en salles le 29/10/2014

Distributeur : SND

2 commentaires sur “[Avis] Et (beaucoup) plus si affinités de Mike Dowse avec Daniel Radcliffe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.