[Avis] Tante Hilda ! de Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux

Une semaine après  « Tempête de boulettes géantes 2 » , ses miam-nimaux et sa critique implicite mais rigolote de la malbouffe, TANTE HILDA  !,  un dessin animé français ayant pour objectif de faire réfléchir sur les OGM, débarque sur nos écrans. Un film à croquer, pas mauvais ou indigeste ? Réponse ci-dessous.

tantehilda!

Avis

Il est rare que dans le générique d’un film soit noté le temps nécessaire à sa fabrication. C’est le cas pour « Tante Hilda  »  : on apprend qu’il a fallu 7 années pour réaliser ce film d’animation.
Cette longue durée de travail suscite évidemment le respect mais n’est pas forcément une garantie de réussite.
« Tante Hilda « est, certes, une belle réalisation mais elle m’a déçue et ne m’a pas fait rire.
Je n’ai pas été très sensible au graphisme pourtant minutieux qui comporte des couleurs pastel plutôt jolies. Mais tous les goûts sont dans la nature…

Je trouve que les personnages sont parfois vraiment moches et pâlots. Ils ont tous l’air atteint d’un goitre (en particulier le Président qui est ridiculisé au maximum ) avec l’absence de menton et des oreilles bizarres. Un style qui ne peut pas plaire à tout le monde.
Et cette immense serre, une masse difforme, qui est la demeure d’Hilda, et qui trône au dessus d’une montagne défrise le paysage ! Heureusement, l’intérieur de la serre est plus esthétique  – mais rien ne vaut des fleurs naturelles pour apprécier leur beauté et leur diversité…
Je ne suis pas certaine que les enfants aient compris le message écolo anti-OGM (qui sont des NGO dans le film) .
Certaines scènes du type film catastrophe peuvent même être effrayantes et sans intérêt si elles ne sont pas expliquées aux enfants après le film.
Ce qui a marqué une petite fille, à côté de moi pendant la projection, c’est davantage la relation (révélée à la fin du film ) entre Hilda et Dolo que le message écolo.
 Stigmatiser le Mal par une nana infecte et obèse au doux nom de Dolorès, ce n’est pas très sympa pour toutes les femmes qui portent ce prénom ! (en même temps Dolorès et douleur ont la même étymologie…)
Et puis faire croire aux enfants qu’un seul inventeur génial peut tuer ou sauver le monde n’est pas très convaincant … même si c’est un thème de plus en plus utilisé dans les films d’animation ou d’action.
En conclusion, je me demande à qui s’adresse ce film ?
Pas assez approfondi pour les adultes qui s’intéressent vraiment à l’écologie, « Tante Hilda ! » s’avère un peu trop complexe et pas spécialement divertissant pour les enfants. toutefois, il suscitera certainement des questions chez les uns et chez les autres.
***
tante hilda
Tante Hilda !
de Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux
avec les voix de Sabine Azéma, Josiane Balasko …
Enhanced by Zemanta Photos © SND

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>