Exposition  » Brassaï, pour l’amour de Paris »

Un événement à ne pas manquer : » Brassaï, pour l’amour de Paris » à l’Hôtel de Ville de Paris !

Né en 1889 en Transylvanie , mort en 1984, Gyula Halasz, alias Brassaï, découvre Paris, à l’âge de 4 ans, dans le cadre d’un congé sabbatique de son père, de 1903 à 1904.
Il reviendra définitivement en 1924. Grand amoureux de la capitale, ce dessinateur, photographe,  est mû par une curiosité insatiable, cherchant à capter l’âme de chaque quartier .
Ainsi, il fréquente aussi bien les cabarets de Montparnasse que les bals-musette de la rue de Lappe ou le Bal nègre de la rue de Lomet.
Brassaï « mitraille »avec son appareil photo aussi bien les « mauvais garçons  » , les prostituées que les forts des Halles, les cheminots, les célébrités …
Il nous fait revivre, par ses clichés magnifiques, les métiers disparus : les allumeurs de becs de gaz ,les livreurs de lait , les photographes ambulants, les saltimbanques- sans oublier les mythiques hirondelles à vélo.
 Il était fasciné par les graffiti, par le Cirque (celui du vrai Buffalo Bill ) , la fête foraine ( à découvrir une photo irrésistible intitulée « la femme sans tête, elle est vivante ! »)…
 J’ai particulièrement admiré les clichés des amoureux , des Ponts de Paris et suis tombée sous le charme d’une vue sur un escalier de Montmartre : le top de l’argentique !
 Ce grand artiste a croisé Picasso, Dali, Jean Marais, Simone de Beauvoir …
 Brassaî a réalisé un seul film . C’est un  documentaire intitulé « Tant qu’il y aura des bêtes «  qui dure une vingtaine de minutes . A voir absolument !
 Primé au Festival de Cannes en 1956 et sélectionné au Festival d’Edimbourg la même année , ce délicieux court métrage, filmé dans un zoo, est plein d’humour et mérite qu’on s’y attarde –
même si la qualité du noir et blanc n’est pas au top, vieillesse oblige …
Brassaï :
« Brassaï dans son labo », ca. 1932. © Estate Brassaï
  En résumé , j’ai trouvé que cette exposition accessible à tous, de par sa gratuité et son coté instructif , est un témoignage fort des années folles et un beau voyage dans les rues de Paris.

***

Exposition gratuite à l’Hôtel de Ville 
du 8 Novembre 2013 au 29 Mars 2014
Salle Saint Jean , 5 rue de Lobau 75004 Paris.

De 10h à 19h du lundi au samedi. Dernières entrées à 18h15.

Fermé les dimanches et les jours fériés.

L’exposition Brassaï à découvrir dans une application gratuite – Paris.fr

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *