[Avis] Mea Culpa de Fred Cavayé avec Vincent Lindon et Gilles Lellouche

Les envoyés spéciaux des écrans de Claire, Jacques et Michèle, ont assisté à une projection spéciale de Mea Culpa de Fred Cavayé avec Vincent Lindon, Gilles Lellouche, Nadine Labaki, Gilles Cohen et Max Baissette de Malglaive qui sort au cinéma le 5 février 2014. Voici leur avis sur « Mea Culpa » de Fred Cavayé.

affiche mea culpa

L’avis des écrans de Claire

Mea Culpa : HA-LE-TANT  tout le temps !
Dès les premières minutes, entre flash-back heureux sur une plage et scène de lutte dans une voiture, on sait qu’on va avoir le souffle court. (On a pu admirer les quatre première minutes lors du Showeb 2014.)
 Le temps passe très vite avec Vincent Lindon et Gilles Lellouche dans ce polar à la française.
Il est plutôt taiseux, le beau Vincent, dans cette fiction. Tout passe dans le regard et les lèvres serrées. Mais il manie les armes avec beaucoup d’aisance et de détermination !
Gilles Lellouche ne plaisante pas non plus. On  n’est pas là pour rigoler … mais plutôt pour frissonner !
 Le petit Max Baissette de Malglaive, du haut de ses dix ans, crève l’écran. Espérons qu’il n’a pas fait trop de cauchemars, après avoir si bien interprété des scènes d’effroi ! Cavayé a su s’entourer de très bons acteurs. Vincent Lindon et Gilles Lellouche avaient d’ailleurs déjà le rôle principal dans ses deux précédents films.

Le cinéma n’est pas en manque de thrillers. Et il suffit de regarder un programme de télé pour avoir sa dose de violence quotidienne avec des films policiers. En quoi « Mea Culpa » se distingue- t-il des autres films de ce genre?

Je dirais par la « French touch  » du Breton Fred Cavayé… qui rend hommage à la région PACA. Conseillé par le spécialiste de genre policier Olivier Marchal, Cavayé est un réalisateur sérieux,  qui ne se prend pas au sérieux.*

Cette histoire de rédemption et d’amitié virile est particulièrement bien filmée. Par exemple, la scène du TGV est époustouflante. Une pub inattendue pour la SNCF, avec frissons garantis, pour ce moyen de transport !
 La caméra est vive et recherche en permanence l’esthétique. L’éclairage est méticuleux. Cerise sur le gâteau : la musique n’est pas assourdissante.
 Pour Fred Cavayé qui réalise là son troisième long métrage, après les très bons « Pour Elle » et « A Bout Portant », l’important est de « faire du divertissement « .

Le problème est de savoir si la vision de la violence est divertissante ? (NDLR:  n’entrons pas dans ce débat qui concerne aussi bien les films de Tarantino que les récents « A touch of sin »et « Prisoners »… tous pourraient battre leur coulpe.)

En tout cas, ce film d’action très maîtrisé ne laisse pas indifférent et m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière seconde. « Mea Culpa » est terriblement efficace et devrait s’imposer comme l’un des meilleurs thrillers de l’année.

Michèle
Photos Thomas Brémond @ copyright Gaumont – LGM Cinéma
 
*NDLR :  nous avons rencontré Fred Cavayé lors de l’avant -première organisée chez Gaumont, nous confirmons que c’est un réalisateur sympathique, passionné et apparemment décontracté – ce qui n’est pas toujours évident devant une horde de blogueurs et journalistes !)

En savoir plus sur MEA CULPA

  • Synopsis

« Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d’une mission. De retour vers chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme Alice, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui.Lors d’une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d’un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l’objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants.Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l’occasion de revenir sur les zones d’ombre de leur passé commun. »

Année de sortie : 2014
De : Fred Cavayé
Avec : Vincent Lindon, Gilles Lellouche, Nadine Labaki

 

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *