[Avant-première et avis] The Ryan Initiative de et avec Kenneth Branagh

« The Ryan Initiative » de et avec Kenneth Branagh a fait fort : affiches omniprésentes, et plan marketing infaillible incluant de nombreuses avant-premières. Je vous propose un petit retour sur ces avant-premières ainsi que mon avis sur le film…

AFF ONLINE_RYAN INITIATIVE

L’affaire du colis mystère et des blogueurs agents secrets

Janvier 2014, région parisienne.

Si vous suivez un peu la blogosphère française, et surtout les blogs cinéma, vous aurez remarqué qu’une cinquantaine de ces derniers sont devenus agents secrets le temps d’un soir. Étape A : un colis mystère contenant un vieux modèle de téléphone ( de marque commençant par un N et finissant par un A) leur a été envoyé. Étape B :il fallait l’activer et répondre à des SMS mystérieux. Étape C : un chauffeur privé venait chercher les « happy few » pour les emmener à l’avant première privée ayant lieu aux Champs Élysées. L’avant-première parisienne presse avait lieu, elle, le matin même.

N’étant pas jugée apte pour cette mission ayant lieu le 21 janvier, j’ai été mutée sur une autre opération le lendemain, un plan B comme diraient certains. Appelons cette soirée la BMW initiative.

La BMW initiative

Mercredi 22 janvier 2014, quartier des Champs Élysées, Paris

Très bonne initiative en effet  !
Ce fut une belle soirée, car après avoir admiré les bolides de BM (personnellement il m’arrive de conduire une série 3 de temps à autres),  à l’espace …  nous avons vu le film.

Quel rapport entre le film et la marque allemande me direz -vous ?  Tout simplement le placement à l’image de plusieurs modèles de BMW. Citons la BMW Série 3, la BMW Série 5, la BMW Série 6 Gran Coupé, la BMW Série 7 et la BMW X5. On nous a aussi parlé de l’Affichage Tête Haute HUD couleur ( plus besoin de baisser la tête pour regarder le GPS : on voit la route et l’écran du GPS en même temps. Ceci était mon explication de novice en nouvelles technologies automobile.)
Le placement produit était cependant très discret dans le film, en tout cas plus que pour la plupart des films hollywoodiens. A noter que le nom de la marque n’est prononcé par aucun acteur, alors que la marque de la voiture du méchant, une voiture américaine, elle, l’est.Et puis on est tellement pris dans l’action tout va tellement vite qu’il faut être très concentré sur les voitures pour les distinguer.

J’ai tout de même une petite photographie de bolide à vous montrer :

BMW Ryan initiative

Un grand merci à Louise, community manager BMW France pour cette invitation.

L’avant-première – Rétrospective Tom Clancyaffiche the ryan initiative

Jeudi 23 janvier, dans certains MK2 parisiens, avant lieu l’avant premiere du film dans la cadre de la rétrospective consacrée à Tom Clancy, l’écrivain qui a inventé Jack Ryan. Auteur prolifique, Tom Clancy, récemment décédé, a vu son œuvre adaptée plusieurs fois par Hollywood. J’en parlais ici. Je passe sous silence les autres avant-premières .

C’est bien beau tout ça, me direz vous, mais le film dans tout ça ? Voici mon avis qui ne s’autodétruira pas…

AVIS sur THE RYAN INITIATIVE

Je suis plutôt amatrice de thrillers d’espionnage, notamment des sagas Jason Bourne et des James Bond, donc je me réjouissais qu’un cinéaste ( et acteur) que j’apprécie, Kenneth Branagh,  réalise un film d’espionnage. Et puis les précédentes adaptations de Tom Clancy ne m’avaient pas déplu. Je partais donc pleine d’espoirs.

chris pine

 

Première déconvenue  : « The Ryan initiative » n’est tiré d’aucun roman de Clancy, ce n’est donc pas une adaptation. Un peu comme dans « Die hard 5 » qui se passait lui aussi en Russie, avec des méchants russes, on ne retrouve pas grand chose de la saga originelle. Déception pour les fans donc. Les scénaristes ont choisi de reprendre le nom de Jack Ryan, mais pour le placer dans un contexte  très contemporain. Peur du terrorisme  et d’un attente après le 11 septembre, peur d’un second krach boursier comme celui de 1929, et retour de la guerre froide, les ennemis russe. L’intrigue géo-politico-financière condense toutes les peurs  de l’Amérique et donne le mauvais rôle aux Russes, tous corrompus apparemment, le grand méchant étant un certain Viktor Cherevin, interprété par Branagh himself devenu russophone pour les besoins du film. Ne me demandez pas s’il le parle bien, mais il est très étonnant de voir cet auteur  nord-irlandais et shakespearien dans l’âme s’exprimer dans la langue de Tolstoï ou dans un anglais aux accents russes…

Continuons à parler casting. On ne peut rien reprocher à Chris Pine. Pas facile d’enfiler le costume de Jack Ryan après Alec Baldwin, Harrison Ford et Ben Affleck. On attendait l’acteur au tournant. Pour moi, il était trop beau, trop athlétique pour le rôle (non pas les sus cités ne le soient pas.) Après tout, ne l’avait on pas remarqué dans le « reboot » de la franchise Star Trek en capitaine Kirk ? Ne pinaillons pas, Pine fait le job et il le fait bien. Contrairement au capitaine Kirk qui semble très sur de lui , son Jack Ryan semble plein de doutes.L’introduction du personnage de Jack Ryan se fait au tout début du film durant le pré-générique (qui dure relativement longtemps par conséquent !) On comprend ce qui le motive ( son trauma) et comment il devient un agent secret malgré lui. La scène où il commet son premier meurtre en état de légitime défense est assez perturbante, pour lui comme pour le spectateur.  Ses failles rendent le personnage intéressant tout comme James Bond ou Jason Bourne.

The-Ryan-Initiative-photo-5

La fiancée de Jack Ryan, Cathy Muller, c’est Keira Knightley (avec un drôle d’ « American accent »). J’ai trouvé que son personnage n’était pas bien écrit. j’aurais espéré qu’elle ait un rôle finalement plus important que jeune femme en détresse. Peut-être qu’elle joue un double jeu…  Qu’elle soit espionne à son tour… Or la préoccupation majeure de Cathy pendant la première partie du film est de savoir si Ryan la trompe. Après avoir découvert le pot aux roses, elle décide de mettre sa vie en danger en draguant un dangereux criminel russe.Forcément, elle se fera kidnapper, manquera de mourir pour ensuite reprendre immédiatement son travail de docteur à l’hôpital, travail qu’elle avait quitté sur un coup de tête pour espionner son espion de fiancé … Pas très réaliste, à mon avis.

Cela fait plaisir de revoir Kevin Costner après « Man of Steel ». Son rôle assez classique de mentor n’est pas exempt de quelques belles répliques. J’espère le revoir un jour dans un rôle plus étoffé.

The-Ryan-Initiative-photo-6

Côté forme, ça va vite, très vite, on a à peine le temps d’admirer le paysage ( Londres, puis New York et Moscou.)
La mise en scène de Branagh n’apporte rien d’exceptionnel, ni de touche personnelle. Où sont « Dead Again », « Beaucoup de bruit pour rien », « Peter’s friend »  ou encore  « Hamlet « ou »Frankenstein »? Son « Thor », même s’il n’était pas parfait au niveau des effets spéciaux, était au moins amusant… Que s’est-il passé chez Branagh ? Les seuls moments où on retrouve un peu de son talent sont les références à Waterloo ou à la poésie russe citées par Victor Cherevin…Il est par contre assez terrifiant lorsqu’il tente d’enfoncer une ampoule dans le bouche de Keira Knighley.

Au fait, est-ce que je vous ai dit qu’il y avait de l’action ?  Crash d’hélico, coups de feu, bagarre à mains nues dans une salle de bains,  course poursuite…  si vous rentrez dans l’histoire comme ce fut mon cas,  vous stresserez bien comme il faut, agrippé à votre fauteuil. Les scènes d’action sont impressionnantes, comme on s’y attend dans ce genre de films. Heureusement on compte quelques légères touches d’humour, ou références culturelles, hélas pas assez nombreuses à mon goût,pour ponctuer agréablement le film et relâcher la tension.

The-Ryan-Initiative-photo-3

Au final, « Beaucoup de bruit pour rien » de la part de Kenneth Branagh. Ultra efficace dans sa forme, « The Ryan initiative » est une déception de par son scénario pas toujours cohérent et ultra rabattu, et une réalisation trop classique. A voir si vous voulez vous changer les idées après une journée derrière votre ordinateur.

En savoir plus sur le film

Titre original : « Jack Ryan: Shadow Recruit »

Date de sortie : 29 janvier 2014

Durée : 1h46

Genre : Action, Thriller

Un film de Kenneth Branagh

Avec Chris Pine, Keira Knightley, Kevin Costner, Kenneth Branagh

Synopsis :

« Ancien Marine, Jack Ryan (Chris Pine) est un brillant analyste financier. William Harper (Kevin Costner) le recrute au sein de la CIA pour enquêter sur une organisation financière terroriste.
Cachant la nature de cette première mission à sa fiancée (Keira Knightley), Jack Ryan part à Moscou pour rencontrer l’homme d’affaires (Kenneth Branagh) qu’il soupçonne d’être à la tête du complot.
Sur place, trahi et livré à lui-même, Ryan réalise qu’il ne peut plus faire confiance à personne. Pas même à ses proches. »

Synopsis ©Paramount

Site officiel : http://www.jackryan-lefilm.fr

 

Enhanced by Zemanta

1 commentaire sur “[Avant-première et avis] The Ryan Initiative de et avec Kenneth Branagh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *