[Avis] Il était une fois Veronica de Marcelo Gomes

Les films brésiliens sont plutôt rares à Paris.
Aussi, c’est avec une curiosité accrue et un grand besoin de dépaysement, en cette période hivernale, que je me suis rendue à cette projection de Il était une fois Veronica, en salles le 12 février 2014.

Il était une fois Veronica -affiche

L’histoire se passe à Récife , une ville cosmopolite, mégalopole de la côte nord-est du Brésil. (Curieusement un autre film, sortant une semaine plus tard, nous parle de cette ville : Les Bruits de Recife / O som  ao redor.)
C’est un décor sans charme apparent avec de grands immeubles et un centre-ville sinistre et abandonné.
Heureusement, il y a la mer et sa plage immense de sable fin. La mer est  d’ailleurs un élément « phare  » de ce film…
Véronica (Hermila Guedes ) aime bien s’y baigner , s’y ressourcer et se livrer à des jeux très coquins !
Elle incarne une jeune femme libertine, très à l’aise dans son corps . Elle croque la vie à belles dents .
Elle vient de terminer ses études de médecine et est nommée interne en psychiatrie dans l »hôpital public de la ville.
Veronica semble être très affectée par cet univers de souffrance (la foule qui attend un rendez-vous à l’hôpital est vraiment impressionnante ).
Elle traverse un conflit intérieur lorsqu’elle découvre la maladie de son père auquel elle est très attachée .
Ce film relate avant tout une histoire d’amour entre un père et sa fille.
Pour nous faire part de sa crise existentielle, Véronica nous invite dans son journal intime, qui n’est pas un cahier mais un dictaphone.
Les rôles secondaires, à savoir le père (W . J. Solha, homme de théâtre reconnu au Brésil ) et Gustavo , le « fiancé « ( Joao Miguel ) ne sont pas très bien décrits.
On comprend que le père regrette son passé. Sa nostalgie passe par la musique, en particulier le « frevo » – créé en 1910 et joué particulièrement pendant le carnaval. Mais on ne sait rien de son passé.
De même pour Gustavo, en dehors des scènes de sexe, on ne connaît pas grand-chose de sa vie.
Autre reproche :  le rythme du film. Il y a beaucoup de longueurs dans ce film… Par contre , la scène du carnaval aurait gagné à être un peu plus longue !
en revanche, Hermila Guedes est une bonne actrice. Rien à redire sur son interprétation. Elle porte véritablement le film sur ses épaules. J’émets un avis mitigé sur ce film qui n’arrive pas à susciter, chez moi , une émotion réelle, malgré l’intérêt du thème.

il était une fois Veronica

 

Il était une fois Veronica (Era uma vez eu, Verônica )

Un film de Marcelo Gomes avec Hermila Guedes, W. J.Solha, Joao Miguel.

Synopsis :
Veronica est une jeune femme pleine de vie qui multiplie les rencontres amoureuses et les expériences sexuelles. Récemment diplômée en psychologie, elle se voit confier un poste à l’hôpital public de Recife. Mais la maladie de son père et les nouvelles responsabilités de son travail vont peu à peu remettre en cause sa vie libertine.

Voir la bande annonce > ici.

Au cinéma le 12 février 2014
Brésil-France / 2012
Durée : 1h32
Distribution : Urban

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *