[Avis] LE LOUP DE WALL STREET de Martin Scorsese

Au revoir Hugo Cabret, adaptation d’un best-seller de littérature jeunesse. Quelques années après ce film de Noël/hommage à Méliès, Martin Scorsese revient au drame adulte avec Le Loup de Wall Street. Un film qui raconte la spectaculaire ascension et la chute de Jordan Belfort à Wall Street, et sa vie très rock n’roll d’accro aux fêtes, sexe, drogues et alcools…

Le dernier Scorsese est chic, choc et cash !

affiche Loup de Wall street

 

L’avis de écrans de Claire

Autant le film est long, autant cet avis sera court.

Danse avec les loups  (de la finance)

Le Loup de Wall Street est un excellent film.  On pense à Gatsby le Magnifique pour l’ascension puis la chute de ce “tycoon”. À Maddox aussi. Et bien entendu on ne peut que faire le lien avec Les Affranchis et Casino de Martin Scorcese, mais aussi avec le Wall Street d’Oliver Stone, Margin Call de Chandler, Citizen Kane ou Scarface. Les références sont multiples et flatteuses. Le réalisateur semble s’amuser comme un petit fou avec cette histoire de gangster de la finance, et sa mise en scène est des plus originales et dynamiques. On ne voit pas passer les trois heures. Le cinéaste et son scénariste Terence Winter arrivent à nous intéresser à ce personnage de beau salaud, d’un escroc drogué jusqu’à l’os, un homme antipathique pris dans la spirale de l’argent facile, sans garde fous, sans sens moral, et détruit des vies sur son passage… Le cocktail détonant entre humour et cynisme est très réussi. Œuvre très intéressante, Le Loup de Wall Street nous apprend plein de choses sur Wall Street et le milieu de la Bourse. Le scénario adapté de l’autobiographie de Jordan Belfort pourrait nous sembler excessif, s’il n’avait pas la caution “histoire vraie”.

Citizens Cash

L’histoire est soutenue par l’interprétation. “Le Loup de Wall street”, c’est un Leonardo Di Caprio déchaîné, il fournit une performance – physique notamment – étonnante. L’acteur donne vraiment le meilleur de lui-même, pour sa cinquième collaboration avec  Martin Scorsese. Oscar à la clé ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite… Matthew McConaughey est drôle et brillant en mentor allumé et séducteur (un peu comme dans Magic Mike). Jean Dujardin est très bien dans un rôle secondaire : celui d’un banquier suisse corrompu. Citons aussi Jonah Hill, habitué au rôle de second couteau, Kyle Chandler en agent fadasse et la belle Margot Robbie (remarquée dans Il était temps.) Rob Reiner et Joanna Lumley sont également de la partie – fine ou non.Tous ces personnages évoluent entre sexe, drogue et argent. Quant à la rédemption, s’il y en a une, elle n’est pas flagrante : dans la vraie vie, Belfort, en plus du livre après sa sortie de prison, fait des conférences basées sur son expérience.

Orgie d’Oscar et pluie de récompenses pour le dernier Scorsese ?  C’est fort possible. Le film possède de nombreux atouts : scénario béton, interprétation au top, et mise en scène, chic, choc et “cash”… Allez voir “Le Loup”  et revoyez-le ! Cette fresque supporte bien plusieurs visions…

 

affiche lou pwall street

LE LOUP DE WALL STREET de Martin Scorsese

Titre original : the Wolf of Wall Street

Avec Leonardo DiCaprio, Jonah Hill, Margot Robbie, Matthew McConaughey, Jon Favreau, Kyle Chandler, Rob Reiner et Jean Dujardin

– LE 25 DÉCEMBRE AU CINÉMA –

Durée : 3 h

 

(RE)DÉCOUVREZ LA BANDE-ANNONCE :

Synopsis : “Jordan Belfort (Leonardo DiCaprio), un courtier en bourse de Long Island, refuse de collaborer avec les autorités dans le cadre d’une vaste affaire de corruption à Wall Street.”

 

(Source du synopsis : WayToBlue)

 

Crédits photos: Metropolitan

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *