[Avis] Casse-Tête Chinois de Cédric Klapisch avec Romain Duris, Audrey Tautou & Cécile de France

La suite de L’Auberge Espagnole et Les Poupées Russes par Cédric Klapisch arrive enfin sur nos écrans !
Le réalisateur postait des photos du tournage sur Twitter , photos qui nous donnaient vraiment envie de voir l’épisode final des aventures de Xavier… Devenu quadragénaire, l’écrivain en perpétuelle panne d’inspiration est maintenant papa. On retrouvera aussi Wendy, Isabelle et Martine à New York. Que sont-ils devenus depuis les Poupées russes ? 

Casse_Tete_Chinois_Affiche

AVIS
On s’était dit rendez-vous dans dix ans – ou un peu plus… On avait quitté Xavier à un mariage, amoureux de Wendy… on retrouve Xavier à un mariage (le sien), accompagné de ses deux enfants ! Xavier est à New York (on saura pourquoi plus tard, ainsi que les raisons de ce mariage.)  A part cela, rien n’a changé : Xavier court tout le temps. Xavier est toujours un romancier avec des pannes d’écritures qui papote / pipeaute son pauvre éditeur (l’amusant Dominique Besnehard).
Côté interprétation, c’est du beau travail d’équipe :  j’ai particulièrement aimé les retrouvailles de Xavier et de Martine- et aussi ce nouveau côté sûre d’elle qu’elle a acquis avec la maturité. Sans rien dévoiler de l’histoire, on peut dire que la Tautou a des répliques hilarantes dans ce film. Cécile de France en lesbienne immature est excellente. Enfin le héros/anti-héros, Romain Duris, est encore une fois horripilant et attachant.
La mise en scène et le scénario sont typiques de Klapisch. Le réalisateur filme New-York du façon insolite (souvent au ras du bitume, parfois à la manière de « Premium Rush – Course contre la mort »). « Casse-Tête chinois» c’est un fourre-tout bordélique comme la vie, avec des splits screens, des voix off qui cafouillent, des retours en arrière. Le tout est rythmé par la musique de Christophe Minck et Loik Dury.
Un film qui nous dit que la vie de nos jours, c’est compliqué, mais qu’au fond, ce n’est pas grave. Ce n’est pas un drame si notre vie ne va pas d’un point A à un point B, au contraire. Du moment qu’il y a de l’amour…

Au final,  Cédric Klapish conclut sa trilogie sans décevoir. Le réalisateur est fidèle à l’esprit des précédents épisodes et à ses personnages si attachants. Alors bien sûr, il faut aimer le réalisateur et avoir vu les précédents épisodes pour apprécier les retrouvailles de Xavier et de ses amies. Peut -être faire partie de cette fameuse “Génération Auberge Espagnole”. Personnellement,  je fais partie de cette génération , Xavier, Isabelle et Martine pourraient être mes frères et soeurs… Le film m’a donc beaucoup “parlé”, et j’ai apprécié le style de Klapisch, ainsi que les  nombreuses répliques savoureuses. Enfin j’ai énormément ri, comme beaucoup de spectateurs. Maintenant, au Grand Prix ELLE, certaines spectatrices ont détesté…
« Casse-Tête chinois » est un film de son temps, pas un film intemporel, on peut donc ne pas tomber sous le charme.

#cassetetechinois cassetetechinois(1)

Titre original : Casse-Tête Chinois

Date de sortie : 4 décembre 2013

Réalisé par : Cédric Klapisch

Avec : Romain Duris , Audrey Tautou , Cécile de France

Durée : 1h54min

Distributeur : StudioCanal

chinesepuzzle

SYNOPSIS
Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’AUBERGE ESPAGNOLE et dix ans après LES POUPÉES RUSSES. La vie de Xavier ne s’est pas forcement rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier y cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain.

BANDE-ANNONCE

3 commentaires sur “[Avis] Casse-Tête Chinois de Cédric Klapisch avec Romain Duris, Audrey Tautou & Cécile de France

  1. J’hésite à aller le voir, j’ai moyennement aimé “L’auberge espagnole”, beaucoup plus “Les poupées russes” mais là j’ai peur d’être déçue par Xavier et son comportement.
    Je verrais le moment venu !

    1. Pour vous répondre à toutes les deux, je crois que c’est le problème avec cette trilogie : soit le film vous “parle”, et vous ressentez de l’empathie pour les personnages, soit vous vous sentez extérieur(e au film), pas du tout concernée par les événements !
      La bonne nouvelle, c’est qu’on peut changer d’avis;) J’ai ainsi beaucoup plus apprécié les Poupées Russes en DVD qu’à sa sortie en salles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *