[Documentaire] Ceuta, douce prison

Voici un documentaire dont j’aimerais vous parler, parce qu’il est d’actualité, et qu’il m’a fait penser, entre autres, aux films « Né quelque part » et « Nous irons vivre ailleurs« , la réalité dépassant parfois la fiction …

 

 

« Ceuta, douce prison » suit les tra­jec­toires de cinq migrants dans l’enclave espag­nole de Ceuta, au nord du Maroc. Ils ont tout quitté pour ten­ter leur chance en Europe et se retrou­vent enfer­més dans une prison à ciel ouvert, aux portes du vieux con­ti­nent. Ils vivent partagés entre l’espoir d’obtenir un « laissez-passer » et la crainte d’être expul­sés vers leur pays.

Avec ce film, nous avons voulu racon­ter la migra­tion, racon­ter l’impalpable fron­tière Nord-Sud, racon­ter l’enclave de Ceuta à tra­vers un autre regard, celui des migrants qui, blo­qués à ses portes, fan­tas­ment sur une Europe qu’ils n’ont jamais vue. Des semaines durant, nous avons suivis au plus près nos per­son­nages pour partager et ressen­tir leur quo­ti­dien, leurs doutes et leurs espérances. Pour appréhen­der le rêve d’Europe à tra­vers leurs regards, à tra­vers des enjeux pure­ment humains. Nous avons voulu plonger le spec­ta­teur dans cette douce prison, aux côtés d’Iqbal, de Mar­ius, de Simon, de Guy et de Nür, en immer­sion sans temps mort ni recul, sans voix-off ni com­men­taire supplémentaire.

 

English: Map of Ceuta, Spain
la carte de Ceuta (Photo credit: Wikipedia)

Avis express : Lost in Ceuta

Voilà un document intéressant.
« Ceuta » ne tombe jamais dans le misérabilisme.
On partage un bout de vie de ces migrants, on ressent leur frustration, leur mal du pays, mais aussi leurs petits bonheurs, et l’espoir d’une vie meilleure… ailleurs.
Pas de voix off, pas de révélation face caméra, les paroles tombent naturellement, comme des confidences, au travers d’un appel téléphonique, d’une conversation entre amis… On s’attache à Iqbal, Mar­ius, Simon, Guy et Nür – oui : à la fin du documentaire, on a l’impression de les connaître un peu, et on aimerait savoir si ces jeunes gens sont toujours à Ceuta. (NDLR : apparemment tous sont sortis de cette « douce prison » , à part le jeune Indien Iqbal.)

Compte-rendu d’une projection exceptionnelle à la Clef

Salle comble au cinéma LA CLEF ( 34 rue Daubenton 75005 PARIS www.cinemalaclef.fr) , le 31 janvier 2014, pour le débat ( d’une durée d’une heure trente)  après le film, en présence de Jonathan Millet , un des deux réalisateurs  et Jean – François Dubost d’Amnesty International.

Vous ne saurez pas tout , tout … sur le CETI  en voyant le film, » CEUTA : une douce prison  » .
Aussi, la rencontre avec ces deux invités, très motivés par le thème de l’immigration, nous a permis d’avoir des précisions très éclairantes.
Jonathan Millet, qui est resté 3 mois sur le lieu du tournage, a expliqué, par exemple, pourquoi il n’avait pu tourner à l’intérieur du centre de rétention, en raison,entre autres, du surpeuplement  (1500 personnes pour 500 places ). Il lui a fallu 3 semaines pour que ces cinq jeunes acceptent d’être filmés dans leur quotidien.Très souvent filmés de dos, nous pouvions ainsi emboîter leurs pas et vivre cette impression de tourner en rond.
Les deux interlocuteurs nous ont bien informé sur la condition de ces aventuriers, au destin souvent tragique. La plupart d’entre eux seront expulsés dans leur pays d’origine .
 » La misère est, paraît-il, moins pénible au soleil « …  pas toujours , surtout  quand on ne sait pas de quoi demain sera fait…
Quand cette incertitude peut durer pendant 5 ans , le mot de « torture morale » a été employé.
 Il a été noté par un spectateur qu’on ne voyait pas de scènes d’agressivité entre les « co-retenus » . Jonathan Millet a confirmé qu’il y avait une grande solidarité entre eux.
La question de l’immigration est très complexe mais ce débat fort intéressant aura eu le mérite d’enrichir notre réflexion.
Merci encore aux organisateurs de cet événement et à Jonathan et Jean – François pour leurs compétences et leur disponibilité…

 

 

 

Informations
Durée : 90 min
Réalisateur : Jonathan Millet et Loïc H. Rechi
Date de sortie : 2012

Date de sortie au cinéma :   29 jan­vier 2014.
Langues : English español français
Participation : Amnesty International France Association Européenne des Droits de l’Homme Ligue des Droits de l’Homme Migreurop Mouvement Utopia

(synopsis et informations trouvées sur Zaradoc)

© Zaradoc 2012)

– See more at: http://www.zaradoc.com/documentaires/ceuta-douce-prison/#sthash.3KkeJ1sG.dpuf

Le film est soutenu par Amnesty Inter­na­tional France, Migreu­rop, La Ligue des Droits de l’Homme , L’Association Européenne des Droits de l’Homme et le mou­ve­ment Utopia.

Récompenses :« Ceuta, douce prison » a été récompensé du prix Cinécran aux 12ème Rencontres de Cinéma Européen de Vannes. En  novembre 2012, le film obtient la mention spéciale du jury au festival “Aux écrans du réel”, au Mans. Le film a également remporté le prix du public au dernier festival “Regards sur le cinéma du monde” de Rouen.

Bande-annonce :

 

Ceuta, douce prison TRAILER from DOC(K)S 66 on Vimeo.

 

A sign welcoming visitors to Ceuta, showing th...
(Photo credit: Wikipedia)

 

Les liens sur « Ceuta, douce prison » :

 

Ren­dez- vous sur le site du film pour toutes les infos !

www.ceuta-douce-prison-le-film.com

Facebook: www.facebook.com/CeutaDoucePrison
Twitter: https://twitter.com/Ceuta_Le_FilmTouscoprod

(MAJ 1er février 2014)

 

Enhanced by Zemanta

1 thought on “[Documentaire] Ceuta, douce prison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *