[Avis] L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Ce film faisait partie de mes grandes attentes pour 2013. J’attendais le retour de Jean-Pierre Jeunet avec impatience. Par contre, l’idée que le film soit visible en 3D ne me réjouissait pas tellement…

Voici mon avis  » à la Amélie Poulain », avec des « j’aime » et des « j’aime pas »- puisque j’ai ressenti la même émotion en regardant les deux films. Bravo Monsieur Jeunet.

Affiche_120x160_definitive_TS_SPIVET

 

Ce que j’aime dans le film T.S. Spivet :

L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet : Kyle Catlett  © Epithete Films – Tapioce Films – Filmarto – Gaumont – France 2 Cinéma

L’histoire, simple, qui sort pourtant des sentiers battus.
Voici le synopsis : T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa soeur Gracie et son frère Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans et qu’il porte un bien lourd secret…

C’est du beau travail.
Autant vous prévenir, je n’ai pas lu roman pour enfants de Reif Larsen dont il est inspiré. Cependant, j’ai l’impression que Jean-Pierre Jeunet a effectué un gros travail d’adaptation (je vous laisse voir la vidéo à ce sujet plus bas.) Le livre de Reif Larsen contient 400 pages, il est richement illustré… D’ailleurs les univers de l’auteur et du réalisateur semblent assez proches. Il parait que Jeunet était dans le liste des réalisateurs souhaités par l’écrivain pour l’adaptation cinématographique.

T.S. Spivet nous emmène en voyage, avec son regard d’enfant.
Et cela fait du bien. Jeunet filme la nature, les paysages et lieux américains avec un plaisir évident. que  Jeunet filme un ranch au Montana, ou le musée Smithsonian à Washington, il rend les lieux beaux, colorés, et chaque plan retranscrit une atmosphère. L’avantage de voir ce film ? On économise un billet d’avion et de train comme T.S. ! L’inconvénient ? On a envie de se rendre illico sur les lieux du tournage.

La 3D est justifiée, pour une fois !
Elle est ludique à souhait… C’est le véhicule idéal pour retranscrire les pensées du personnage principal. Les dessins et schémas du livre s’anime sous nos yeux. Cette 3D est un vrai « plus », elle apporte une touche de magie au film.

– En parlant de personnage principal, le gamin qui interprète T.S., Kyle Catlett, est top !
Presque aussi surdoué que le jeune Spivet dans la vraie vie, Kyle parle cinq langues. C’est un jeune talent à suivre ! 
Le reste du casting est constituée de tronches de cinéma et de valeurs sûres comme Helena Bonham Carter  (Mama Spivet) ou Judy Davis (cette dernière est terrifiante d’ambition et de cynisme !)
Citons également Dominique Pinon, vraiment excellent en vagabond philosophe. Je l’ai à peine reconnu …  et quel  bon accent américain il a !

C’est un film qui ne dure pas longtemps et qui n’en rajoute pas des tonnes (1h45, montre en main). Le film est structuré en trois parties: le ranch et la vie de famille,  la traversée et Washington. Tout est clair, « simple » – ce qui est bien pour le jeune public. C’est agréable de se laisser porter par l’histoire et la belle musique. Le dosage entre émotions et rires est juste. Certes, le film est assez contemplatif par rapport à un film d’action, mais on ne s’ennuie pas une seconde.

C’est un film pour enfants (à partir de 7/8 ans, je pense que le film sera mieux apprécié par les 10 /12 ans) et pour adultes. Et c’est rare et intelligent. Par contre, prévoyez les mouchoirs et quelques explications avec vos bambins sur la vie, la famille et la mort après le film.

Choix_photos_trains005
L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
Copyright : © Gaumont

Ce que je n’aime pas dans  le film T.S. Spivet :

– Euh… Rien !

– Ah si : le fait que j’ai eu les yeux mouillés à plusieurs reprises, d’abord à cause du petit Kyle Catlett lorsqu’il se confesse. Et ensuite à cause de la mère de TS, incarnée par une excellente Helena Bonham Carter. Ce n’est pas facile de s’essuyer les yeux quand on porte deux paires de lunettes sur le nez !

L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet : Photo Helena Bonham Carter, Kyle Catlett
Copyright : © Epithete Films – Tapioce Films – Filmarto – Gaumont – France 2 Cinéma

L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Au cinéma le 16 octobre en IMAX 3D.

Réalisé par Jean-Pierre Jeunet
Avec Helena Bonham Carter, Judy Davis, Callum Keith Rennie, Kyle Catlett, Niamh WilsonJakob DaviesRick Mercer, Dominique Pinon.
Film de clôture du Festival international du film de Saint-Sébastien 2013
Durée : 1h45m
Distributeur : Gaumont Distribution
Titre original : The Young and Prodigious T.S. Spivet
Site officiel : www.gaumont.fr

 Bande-annonce VOST Officiel – YouTube.


Modules making-of:

Adaptation:
http://www.youtube.com/watch?v=AD6zfxQs5TI&feature=share&list=PL-vxYF3Ly1M5aJIorK-9ThhY9Ro6zD_ri

3D:
http://www.youtube.com/watch?v=Nz1jz2Gmwr0&feature=share&list=PL-vxYF3Ly1M5aJIorK-9ThhY9Ro6zD_ri

Le parfait TS:
http://www.youtube.com/watch?v=0FLvBDA0ZmA&feature=share&list=PL-vxYF3Ly1M5aJIorK-9ThhY9Ro6zD_ri

La famille Spivet:
http://www.youtube.com/watch?v=OtWfmr0sy0Q&feature=share&list=PL-vxYF3Ly1M5aJIorK-9ThhY9Ro6zD_ri

1 commentaire sur “[Avis] L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *