[DVD] West of Memphis réalisé par Amy Berg et produit par Peter Jackson

Ce blog aime tous les types de cinéma, et parfois vous pouvez y trouver des avis sur des documentaires. En parlant de documentaires, le Lion d’Or de Venise cette année a été attribuée à … un documentaire italien.
Vous l’avez deviné, « West of Memphis » est un documentaire. Il traite d’un fait divers qui a choqué et divisé l’Amérique. C’est parti pour la description du film signée SPHE, le distributeur français.

affiche West of Memphis

« Réalisé par Amy Berg (nommée pour l’Oscar® du meilleur film documentaire en 2007 pour Délivrez-nous du mal), en collaboration avec les producteurs oscarisés Peter Jackson et Fran Walsh (Le seigneur des anneaux : le retour du roi), WEST OF MEMPHIS révèle pour la première fois les dessous d’un
combat héroïque et extraordinaire pour empêcher l’État de l’Arkansas d’exécuter un innocent. Raconté et produit par ceux qui l’ont vécu, Damien Echols et Lorri Davis, le film dévoile de nouvelles preuves se rapportantau meurtre de trois garçons de huit ans en 1993 dans la petite ville de West Memphis, dans l’Arkansas, et dénonce la condamnation injustifiée de trois adolescents qui ont perdu 18 années de leur vie derrière les barreaux pour des crimes qu’ils n’avaient pas commis. »

« West of Memphis » a été présenté au festival américain de Deauville 2012 mais aussi à celui de Sundance et de  Toronto.

Maintenant, voici ce que j’en ai pensé…

Paradise Lost: The Child Murders at Robin Hood...

Avant de voir le film, je n’avais pas connaissance – ou alors je ne souviens plus – de  cet horrible fait divers des « Trois de Memphis »de 1993. J’ai donc totalement découvert l’affaire. Et lorsque j’emploie le mot « horrible », c’est une litote : les faits sont en effet d’une horreur absolue. Rien ne nous sera épargné : photos des cadavres (c’est furtif mais on les voit) , détails du médecin légiste (puis du FBI)…

Je n’ai pas souvenir non plus du procès des trois jeunes accusés Damien Echols, Jason Baldwin et Jessie Misskelley. C’était il y a vingt ans…
De même, je ne garde aucun souvenir des trois documentaires diffusés par HBO consacrés au sujet. Ces trois films, on y fait référence dans « West of Memphis », on y voit même des extrait. Leurs titres ?  « Paradise Lost : The Child Murders at Robin Hood Hills » , « Paradise Lost 2 » et « Paradise Lost 3 : Purgatory.
Trois films pour tenir compte des développements d’une affaire non résolue. Amy Berg,fait tout tenir en un seul documentaire ! Il semble donc normal que le documentaire  dure longtemps- mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup des longueurs … notamment tous ces passages de reconstitution, et sont d’autant plus troublants qu’on les voient avec les vrais intervenants.

En fait, la structure du film de Madame Berg est chronologique.
D’abord, le meurtre ( reconstitution des faits avant le  meurtre et de sa découverte.) Ensuite, on assiste au procès. Enfin, on découvre la nouvelle enquête, les nouvelles preuve, la remise en cause du  jugement et l’enquête sur un autre coupable … pour finir sur la libération des Memphis 3.
Le documentaire adopte donc une structure linéaire qui m’a surprise (puisque je ne connaissais pas le développement.). J’étais prise dans le procès et, bien entendu, je n’y ai vu que du feu –  pour moi aussi les trois accusés étaient coupables… Puis Amy Berg, à travers le témoignage de Lorri Davis, la femme de Damien Echols, pointe les défaillances du procès, comme les faux témoignages, la production de fausses preuves, l’incompétence du médecin légiste et autres manipulations  On suit ensuite la réouverture de l’enquête…
Tout ceci prête à une réflexion sur la justice et sur notre vision des choses. On savait que les apparences étaient parfois trompeuses mais « West of Memphis » souligne que le fait que les jeunes hommes étaient des boucs émissaires parfaits parce qu’ils étaient plus ou moins en marge de la société.  (Ceci dit, Berg n’est pas exhaustive et totalement objective, elle omet des détails qui peuvent être importants sur la personnalité de Damien Echols, le « leader »du groupe. Un petit tour sur Wikipedia peut être utile si vous vous en savoir plus.)

La réalisatrice Amy Berg construit son film avec un point de vue, le sien, et alimente cette position de témoignages (des habitants de la région, des familles, mais aussi du comité de soutien des Memphis 3 : Eddie Vedder, Johnny Depp, Peter Jackson  et sa femme, mais aussi les Dixies Chicks, et un grand nombres de stars et d’inconnus  qui se sont battus pour la réouverture du procès et la reprise de l’enquête.

La conclusion de cette enquête innocente les trois garçons et finit par accuser le beau-père d’un des trois enfants.  Nous apprenons ensuite que  la justice américaine ne pouvait pas libérer les trois accusés malgré leurs alibis ou l’irrégularité du procès. Finalement, les trois accusés auront recours à un Alford plea (traduction : un « plaidoyer Alford ») voir Wikipédia( voir la note ).Ce plaidoyer les fait libérer  avec un sursis de 10 ans, après  18 ans de détention.  Le documentaire se finit donc sur une note d’espoir pour les Trois de Memphis…

Cependant, il faut garder en mémoire qu’à l’heure actuelle, le trio est encore en sursis. On n’a pas encore découvert la vérité sur le meurtre des trois petits garçons.

Je recommande ce film à toute personne de plus de  16 ans* intéressée par le droit (américain) et la Justice.
A noter qu’un film de fiction reprenant la terrible histoire des Trois de Memphis devrait bientôt sortir sur les  écrans américain.  Il s’agit de « The Devil’s Knot », une adaptation du livre éponyme de Mara Leveritt, avec Reese Witherspoon et Colin Firth.

 

West of Memphis

Sortie en DVD le 18 septembre 2013

Déjà disponible sur iTunes.

Réalisé par Amy Berg

Durée : 2h27

> * Documentaire interdit aux moins de 16 ans

Voir la bande annonce :

 

Enhanced by Zemanta

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>