[DVD] Voie rapide de Christophe Sahr, avec Johan Libéreau et Christa Théret.

 

Août 2012, Paris: Voie rapide est un de ces films que je suis allée voir par hasard, parce qu’il faisait très chaud, qu’il passait pile poil à l’heure où je suis entrée dans le cinéma… et qu’il y avait trop de monde pour les catacombes et les égouts de Paris !

Un an après (ou presque) :  Cinétrafic attire mon attention sur la sortie de Voie Rapide en DVD ( je ne l’avais pas vu dans la liste, décidément !)  Revoir ce film, pourquoi pas ?  Il faut le dire, je n’ai plus beaucoup de souvenirs du film… même si j’en avais pensé du bien à l’époque. Je me souvenais en particulier de la dureté mêlée de fragilité  de Johann Libéreau (révélé par Douches froides et La Brindille et de Christa Théret (La Brindille également, mais aussi :  LOL,  L’homme qui rit, Renoir).

AVIS SUR LE FILM

Commençons par le synopsis :

Le tuning, la vitesse, la route: c’est toute la vie d’Alex, 25 ans, rivé au volant de sa voiture customisée.
Une passion exclusive, avec ses rites et ses codes, sans vraie place pour sa copine Rachel et leur enfant.
Mais une nuit, sur la voie rapide, c’est l’accident…

Le réalisateur a fait la FEMIS, section scénario, et cela se sent. L’histoire a à cœur de nous montrer un univers clandestin : celui des passionnés de tuning (le tuning est illégal en France, contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne.). Il est à noter que pendant l’écriture du scénario Christophe Sahr a réalisé deux courts sur le tuning (on peut les découvrir dans les bonus du DVD, voir plus bas.)

Vous allez me dire que c’est un « Fast and Furious » à la française ? Et bien non. On est plus proche de La Fureur de vivre (les voitures mais aussi les relations avec les parents) , de Drive (les voitures et le héros taiseux) ou d’un Ken Loach (pour les personnages de milieux modestes) que d’un blockbuster. A noter que le réalisateur dans le dossier de presse, cite comme référence en matière de films de voitures :  Duel de Spielberg (Lire la minute cinéphile sur Duel ), Macadam à deux voies de Monte Hellman et Vanishing Point/ Point limite zéro .

… Mais c’est un autre film qui l’a inspiré pour Voie Rapide : Fish Tank d’Andrea Arnold, et effectivement on retrouve cette envie de coller aux basques d’un jeune personnage, de filmer chacune de ses émotions.Et puis de montrer la banlieue sans clichés.

Johann Libéreau, a une vraie présence et un petit côté James Dean. Dommage qu’il ne semble jouer que des mecs de banlieue (voir son rôle dans 11.6) ! Ici, il parvient à éviter la caricature du jeune chien fou (ou petit con) ; son « Alex » n’est pas sympathique mais pas totalement antipathique non plus. Christa Théret, elle incarne parfaitement la jeune fille de notre époque. Le courant passe entre les deux jeunes acteurs, et leurs échanges semblent vraiment naturels – scènes de sexe, disputes etc. Enfin, le film ne montre pas que des jeunes de banlieue. C’est une réflexion sur le deuil, la parentalité, la culpabilité, et la rédemption. Il comprend un beau personnage de mère, Marthe interprétée par l’excellente Isabelle Candelier vue dans Adieu Berthe (je n’en dis pas plus pour ne pas dévoiler la trame.)

Alors, bien entendu, il y a des défauts dans ce premier film. Certains aspects de ce premier film sont un peu maladroits (je pense aux dialogues ou à quelques scènes un peu trop appuyés à mon goût). Une scène m’a paru être un peu trop évasive : j’ai ressenti le besoin de demander à mon accompagnateur ce qu’il en avait pensé ! Mais on pardonne à Christophe Sahr car il sait filmer (les voitures, les courses poursuites, les regards, les pavillons et les tours de banlieue…)
On peut donc attendre Christophe Sahr au tournant pour son deuxième film. Voie Rapide est premier film à conseiller car il sort de sentiers battus du cinéma français (même s’il est quand même un peu  marqué par ce côté drame français – Femis.)

Voie Rapide

  Un film de Christophe Sahr  
Avec Johan Libéreau, Christa Théret, Isabelle Candelier, Guillaume Saurrel
France – 2011 – 90 min – 35 mm et numérique – Couleur – 1.85 – Dolby SRD – Visa n°115.135
Sortie le 08/08/2012

LE DVD de Voie rapide

DVD édité par Epicentre Films le 25 juin 2013.
Voir d’autres fiches de films sur Cinetrafic  – les films d’amour, par exemple, sont par ici !

  • Format : Couleur, Dolby, Plein écran, Cinémascope, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Anglais
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Toutes les régions
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Epicentre Films
  • Durée : 90 minutes

BONUS

  • Interviews de l’équipe du film
  • Courts métrages de Christophe Sahr :

– « Contact » (2008) un film émouvant qui porte clairement les germes de Voie Rapide et traite déjà de l’univers du tuning
– « Custom » (2009) Un très court documentaire sur les fans de voitures customisées.

  • Galerie de photos
  • Biographies du réalisateurs et des deux acteurs principaux
  • Bande-annonce

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser les codes HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>