[Critique] Les Stagiaires – Avec Owen Wilson et Vince Vaughn

Dans LES STAGIAIRES (The Internship)  Owen Wilson et Vince Vaughn ont 40 ans, et sont stagiaires chez Google… Un film que je voulais voir pour ce duo pas très politiquement correct et pas très 2.0 ! Alors, +1 sur Google + ou zéro pointé pour le film de Shawn Levy ?
Retrouvez mon avis ici.

 

affiche stagiaires

 

 SYNOPSIS:
Billy (Vince Vaughn) et Nick (Owen Wilson), deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à
zéro en obtenant un stage chez Google qui, peut-être, débouchera sur un job.
En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures.

CRITIQUE

the-internship-5-600x391

Serial chômeurs. Vince Vaughn et Owen Wilson prouvent encore une fois qu’ils forment un duo hilarant, après Serial Noceurs. Billy McMahon (Vaughn), et  Nick Campbell (Wilson) sont plus adultes que leur personnages qui se tapent l’incruste dans les mariages. Cette fois, pour rebondir après un licenciement soudain …  Ils décident de s’incruster chez Google après avoir fait une recherche de travail pour personnes peu qualifiées !
Le fait de se sentir obsolète dans un monde toujours en mouvement et où le chômage augmente de jour en jour parlera à tous les plus de 25 ans ! Et regarder  Vince et Owen passer un entretien d’embauche en vidéoconférence m’a fait beaucoup rire. Google est en effet connu pour avoir des méthodes de recrutement à la fois élitistes et fantaisistes… C’est même le meilleur entretien d’embauche que j’ai jamais vu (à part celui de Bridget Jones…). Les répliques du duo lors de cet entretien deviendront peut -être cultes ! Si seulement cela pouvait inciter les vrais recruteurs à recruter des profils atypiques plutôt que des personnes formatées!

Génération geeks versus VRP Même si on rit gentiment de ces quadras qui veulent du jour au lendemain veulent devenir des  geeks, on se sent proches d’eux .. .Tant ils sont sympathiques et se donnent du mal pour réaliser leur rêve… Si le film va parler à la génération Y,  il fait la part belle aux générations d’avant. Et oui, ceux qui ont aimé écouter Alanis Morrissette et  Flashdance verront de quoi je parle. Le film décrit le choc des cultures entre les pros de la vieille école et les jeunes ultra qualifiés mais inexpérimentés. Finalement il nous transmet un message de paix intergénérationnelle, en démontrant que chacun à apprendre de son prochain.

Mais le scénario rame par moments pour arriver à ses fins. Lorsque Billy et Nick Campbell arrivent dans cette entreprise et font la connaissance des autres stagiaires, on a l’impression dans un film de campus, avec les compétitions entre les différentes fraternités. A partir de ce moment, on voit venir  quasiment tous les développements de l’histoire. On sait que  l’équipe de bras cassés va gagner sa place au soleil. On sait que cette équipe va se souder à travers différentes épreuves (le match de Quidditch est un très bonne idée !). Bien entendu,  il y aura un méchant  (très cliché). Bien entendu, l’un des personnages principal va tomber amoureux d’une jolie fille qui ne pense qu’à travailler (Rose Byrne). On sait que le timide va prendre de l’assurance, que le jeune homme coincé et amoureux va séduite sa belle, que le jeune scotché à son portable et dépendant de Google va prendre le temps de découvrir la vraie vie. Hélas on aura quelques gags un peu lourds.

Google Ads. Autre défaut du film :  Les Stagiaires ne se concentre que sur les bons côtés de Google. Déjà que c’est l’entreprise la plus côtée auprès jeunes diplômés, ce film ne fera que confirmer le Google Dream : nourriture et sports gratuits, salle de sieste,  le lieu qui ressemble plus à une université et à un centre de loisirs qu’à une entreprise ! Il faut dire qu’on a rarement vu une comédie utiliser une entreprise réelle ; ce phénomène a lieu dans des biopics ou des documentaires…  Le placement de produit est une chose, mais faire un film où  le mot Google est prononcé toutes les 5 minutes,  où l’on voit les produits ( en détails façon “Google pour les  Nuls”) et les logos de la marque partout en est une autre.

Conclusion :
Voilà une comédie qui,selon votre état d’esprit et votre appréciation de Google :
A /vous fera passer un agréable

B/vous ennuiera au plus haut point.

Personnellement,  je me range dans la catégorie A : j’ai bien ri et j’ai été sensible au message optimiste du film.

 internship

LES STAGIAIRES

LE 26 JUIN AU CINÉMA

Avec Owen Wilson et Vince Vaughn
40 ans, toujours stagiaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *