[Critique] Very Bad Trip 3 de Todd Phillips avec Bradley Cooper et Zach Galifianakis

J’ai vu VERY BAD TRIP 3 dans le cadre de My Warner Day : ce fut une avant-première épique dans la salle mythique du Grand Rex, en présence de l’équipe du film.

Ken Jeong au balcon lors de My Warner Day © Illusion Story

La salle composée de 2800 fans invités par la Warner était en délire hurlant “Bradley (Cooper) !”, riant aux gesticulations de Ken Jeong  dans la loge du DJ … Imaginez  une foule de personnes arborant les masques de Chow ou Allan applaudissant ou rigolant à l’unisson ! De plus, le décor du Grand Rex prenait des allures de Caesar’s Palace, de Las Vegas, lieu culte de VERY BAD TRIP. C’est donc dans des conditions euphorisantes que j’ai regardé ce dernier volet de la saga.

CRITIQUE

VBT3 affiche-teaser

Avant de donner mon avis sur le dernier opus, je  voudrais revenir sur les deux premiers volets de la série de THE HANGOVER.

Cover of "The Hangover (Unrated Edition) ...

J’ai adoré le premier Very Bad Trip. Ce petit film fut un succès surprise  qui a ouvert la voie à d’autres comédies délirantes entre road et buddy movie. Todd Philipps s’était même auto-plagié dans Date limite, embarquant avec lui Zach Galifianakis.

Malheureusement le premier Very Bad Trip a donné naissance à un second Very Bad Trip.  Le réalisateur avait délibérément copié-collé le scénario et déplacé le décor de Las Vegas à Bangkok, mais en forçant le trait. Résultat : le  film était plus violent, les gags plus excessifs, et l’ensemble plus vulgaire, moins drôle et glauque. Même la  présence de Mike Tyson n’a pas empêché ma sensation de gueule de bois post film.  En regardant sa bande annonce, j’avais donc des sentiments partagés pour ce troisième épisode. Very good trip ou very bad trip ? That was the question !

VERY BAD TRIP 3  : Le changement, c’est maintenant !

Surprise :  Todd Phillips  n’applique plus la même recette de gueule de bois/ gags/ humour trash. D’ailleurs il n’y a plus de gueule de bois (SPOILER : du moins jusqu’à la séquence post-générique). Le film démarre sur une évasion spectaculaire de Chow, entre Mission Impossible 4, Papillon et Indiana Jones…D’accord j’exagère un peu, n’empêche  que cette scène est  très bien réalisée. Sans trop en dévoiler, il y a deux ou trois cascades spectaculaires de Chow dans le film…

Recherche Chow ( show) désespérement.
Le récit se concentre sur la” chasse à Chow” (Ken Jeong). Allan (Zach Galifianakisassure le reste du show, avec son rôle de M.Catastrophe immature et psychotique. Le scénario nous propose un mélange de films d’action et de braquage. Au début, Todd Phillips rame un peu pour mettre à nouveau en contact Mr Chow et Allan, le showman. Une girafe décapitée et un “Ave Maria” plus tard, on se retrouve … dans l’univers de Frères Coen.

The Big Lebowski Hangover

Est-ce dû à la présence de John Goodman ? Est-ce le rapt de Doug ?  Toujours est-il que l’ombre du Big Lebowski  plane sur VERY BAD TRIP 3. Mais il est difficile de faire aussi faire un succès en copiant un autre.

Si Todd Philipps a le mérite de vouloir innover et de bâtir un scénario différent des précédents épisodes. Cependant, si c’est pour nous montrer des scènes déjà vues ailleurs, ce n’est pas une bonne idée. Par moments, le scénario s’égare et il néglige certains personnages. J’attendais par exemple que le personnage du méchant Wallace soit plus développé. John Goodman est clairement sous-exploité.  Autre personnage potentiellement intéressant  mais peu développé :  la tonitruante Melissa McCarthy, sorte d’alter ego féminin de Zach Galifianakis, fait une apparition savoureuse.

  Bradley Cooper Zach Galifinakis et  Ed Helms sont (encore) dans de beaux draps !  © Warner Bros. Pictures
Bradley Cooper, Zach Galifinakis et Ed Helms sont (encore) dans de beaux draps ! © Warner Bros. Pictures

Deux premiers rôles sont même en mode mineur :  Bradley Cooper et Ed Helms sont bien présents mais un peu écrasés par Ken Jeong et Zach Galifianakis. Doug (Justin Bartha), comme à son habitude, ne fait que passer. C’est un plaisir de revoir la belle Heather Graham, mais là encore son personnage est plus un prétexte, un rouage dans le scénario, et le voir assagi est un peu dommage.
Ce VERY BAD TRIP 3  est d’ailleurs le film de la maturité, que ce soit pour le réalisateur ou les personnages. Enfin, maturité toute relative. Car certains personnages ne changeront jamais !

Au final, ce troisième volet des aventures du Wolf Pack vaut le coup d’oeil et fera rire. Mission accomplie. VERY BAD TRIP 3 est vraiment plus réussi que Very Bad Trip 2 mais on regrette la spontanéité et l’immaturité qui faisaient tout le charme du premier opus.

Very Bad Trip 3 – Bande Annonce VF

Very Bad Trip 3

Réalisateur : Todd Phillips

Acteurs: Bradley Cooper, Ed Helms, Heather Graham, Jeffrey Tambor, John Goodman, Justin Bartha,Ken Jeong, Zach Galifianakis

Distributeur: Warner Bros. France

Date de Sortie: 29 mai 2013

Titre original: The Hangover Part III

Suite au décès du père d’Alan, la bande décide de le forcer à soigner ses problèmes mentaux. Mais comme d’habitude, rien ne se passe comme prévu. Une fois arrivés à l’hôpital, les hommes se font attaquer et Doug est kidnappé. La rançon? Retrouver Mr. Chow en échange de la vie de Doug …

7 commentaires sur “[Critique] Very Bad Trip 3 de Todd Phillips avec Bradley Cooper et Zach Galifianakis

    1. Merci pour ce commentaire Robin. Nous sommes donc globalement d’accord. Mais j’ai passé un bon moment (notamment grâce au reste de la salle). Maintenant, c’est vrai que le réalisateur s’est éloigné de la recette du premier Very Bad Trip, et donc je comprends qu’il y ait des déçus.

  1. Total désaccord avec toi au sujet de cette arnaque cinématographique: un The Hangover sans Hangover…c’est flemmard au possible au niveau du scénario et presque jamais drôle.

    Pour moi le meilleur épisode est le second, qui reprenait effectivement les codes définis dans le premier épisode (quoi de plus normal) et qui allait plus loin dans le délire, en faisant rire tout du long quand le premier intriguait mais ne faisait finalement rire que dans la séquence post-générique avec les photos…

    1. Oui j’ai lu ton avis, mais je trouve que ce n’était pas mal de vouloir changer de registre, au lieu de faire un memorabilia ou un copié collé… Après, l’ambiance de la salle m’a portée… Ma grosse déception reste le numéro 2.

      1. J’ai passé un agréable moment en regardant ce long métrage. J’ai aussi adoré les deux premiers volets, car je trouve qu’ils ne manquent pas d’humour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *