[Compilation] FESTIVAL DU CINEMA CHINOIS DE PARIS

Retrouvez ici mes billets sur le Festival du cinéma chinois de Paris.

En 2013, le festival s’est élargi à d’autres villes de France… Je n’y ai pas été conviée.

Voici l’article présentant le festival 2013 et sa nouvelle formule.

 

2012

2011

2010

festival_cinema_chinois

Festival du film chinois (2) : Hommage à la fleur de Shanghaï, CHOW Hsuan

La seconde semaine du Festival du film chinois se déroule à la Pagode, salle de cinéma tout à fait adaptée au voyage en Chine. En plus du dépaysement, faisons un voyage dans le temps … Retournons dans le Shanghai des années 30-50 pour (re)découvrir une actrice à la voix d’or: CHOW Hsuan, appelée aussi 周璇, Zhou Xuan (1920?-1957). Sa chanson « L’âge de la fleur » a inspiré Wong Kar Wai pour In the Mood for Love.
Les films seront présentés par le critique Raymond Delambre, et l’ouverture du festival et la rétrospective se sont faites en présence des petites filles de CHOW Hsuan. A l’occasion du festival, neuf bijoux cinématographiques avec l’actrice / chanteuse / danseuse sont projetés.

– Dans l’attente de son amour (1947, Hong Kong) de He Zhaozhang, avec Shu Shi.

– Les Anges du boulevard (1937, Shanghai) de Yuan Muzhi, avec Zhao Dan (1915 – 1980)

– L’Histoire secrète de la Cour des Qing (1948, Hong Kong) de Zhu Shilin, avec Shu Shi

– Mei Fei (1941, Shanghai) de Zhang Shichuan, avec Lü Yukun

– La Nuit profonde (1941, Shanghai) de Zhang Shichuan, avec Han Fei

– L’Histoire de la chambre de l’ouest (1940, Shanghai) de Zhang Shichuan

– Quiproquo (1947, Hong Kong) de Fang Peilin, avec Lü Yukun, Meng Na, Yan Hua.

– Ashiou ou la déesse de l’amour (1947, Hong Kong) de Wu Zuguang, avec Lü Yukun, Jiang Ming, Zhou Wei.

– L’Air d’une chanteuse (1948, Hong Kong), avec Wang Hao, Gu Ye Lu.

Deux autres thématiques complètent le festival :
– des courts – métrages d’animation conjuguant dessins animés et numériques. « Le premier jour » nous montre par exemple des dessins à l’encre de chine qui s’animent avec une transparence et une fluidité rarement vues. »A Touch of Zen« !
– neuf ( chiffre porte – bonheur en Chine) documentaires sur l’histoire culturelle et des artistes,notamment des peintres.

Et, pour la première fois dans ce festival, des réalisateurs français nous présentent des images chinoises de 1913 à nos jours. Un beau rapprochement franco-chinois.

Clôture du Festival le 5 octobre.

Festival du film chinois (1) : les films récents

C’est déjà la 5e édition de ce festival, qui se déroule du 21 au 28 septembre 2010 au cinéma Gaumont Opéra Capucines (2 boulevard des Capucines – Paris 9ème), et du 29 septembre au 5 octobre 2010 au cinéma la Pagode (57 rue de Babylone – Paris 7ème).

L’ouverture du festival au Gaumont Opéra fut fastueuse, avec pour marraine Juliette Binoche, très touchée par le « cinéma chinois ». La marraine du festival a placé cette édition sous le signe de la lune, qui était ronde ce  soir-là, un symbole de féminité et de créativité. Deux artistes chinois étaient habillés en costumes traditionnels de l’opéra de  Pékin, pour un  hommage  à Mei  Lanfang. Les petites filles de Chow Hsuan étaient venues spécialement pour  la rétrospective consacrée  à leur aïeule.

La programmation de cette année propose une grande variété de films chinois récents, inédits en France. A noter que pour la première fois, un film français fait partie de la sélection dans la section documentaire.

Passage en revue des principaux films présentés

– La Promotion de Lala – 2010, de Xu Jinglei, avec Xu Jinglei, Stanley Huang, Karen Mok ;

Enorme succès en Chine, et projeté lors de la Cérémonie d’ouverture. Une sorte de Working girl à la mode pékinoise. Mise en scène inventive, film intéressant sur les dessous d’une entreprise américaine en Chine et sur les trentenaires chinois. Par contre, l’histoire d’amour est très convenue.

– Hua Mulan – 2009, de Ma Chucheng, avec Zhao Wei, Chen Kun…

Disney avait édulcoré la légende de Mulan, Ma Chucheng nous la fait revivre… Quand son pays entra en guerre, Hua Mulan se déguisa en homme, et s’engagea à la place de son père trop vieux et malade… La confusion des genres, l’histoire d’amour impossible, la notion de sacrifice, il y a tout cela dans Mulan. L’émotion surgit entre deux scènes de bagarres sanglantes. Zhao Wei (Shaolin Soccer) qui joue Mulan y est pour beaucoup.

– Retrouvailles – 2010, de Wang Quan-an ;

Ours d’argent du meilleur scénario au Festival de Berlin 2010.

 Lan – 2009, de Jiang Wenli ;

Prix du public au Festival de Pusan IFF 2009.

– Le Juge – 2010, de Liu Jie ;

Lotus d’or du meilleur film du Festival du film Asiatique de Deauville.

– Rizhao Chongqing – 2010, de Wang Xiaoshuai, avec Fan Bingbing, Li Feier ;

Film sélectionné en compétition au dernier Festival de Cannes.

– Mei Lanfang – 2009, de Chen Kaige, avec Leon Lai, Zhang Ziyi, Yu Shaoqun ;

Film sélectionné en compétition au Festival de Berlin. Un « biopic » très attendu avec un « heroic trio » : Zhang Ziyi de Tigre et Dragon, le chanteur et acteur Leon Lai et le célèbre réalisateur Cheng Kaige. A voir le 27/09 ! Ne pas manquer non plus le documentaire consacré à Mei Lanfang.

– Confucius – 2010, de Hu Mei, avec Chow Yun-fat (Tigre et DragonAnna et le roi…), Zhou Xun ;

– La Rumeur du Vent – 2009, de Chen Kuo-fu et Gao Qunshu, avec Zhou Xun ;

Immense succès en Chine selon le dossier de presse

– L’examen de 1977 – 2009, de Jiang Haiyang, avec Sun Haiying, Wang Xuebing ;

– Un Pont pour l’école – 2009, de Peng Jiahuang et Peng Chen, avec Ding Jiali, Ana Muli ;

– Si Près du Soleil – 2010, de Chou Chou ;

Film sélectionné au Festival de Shanghai juin 2010.

– Retour à Shangri-la – 2010, de Guo Qing, avec Sifan Shao, Talent Cannes 2006 ;

Articles  publiés sur le site d’Ecran Noir en 2010

 

Enhanced by Zemanta

3 thoughts on “[Compilation] FESTIVAL DU CINEMA CHINOIS DE PARIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *